Législatives du 29 mars : La colère de Me Mohamed Aly Bathily contre l’alliance ADEMA-RPM-URD

9

Les alliances électorales nouées par les trois principaux partis politiques du Mali, ADEMA-RPM-URD, tous issus du mouvement démocratique, au compte des élections législatives de mars et d’avril prochain  ne cessent de susciter la colère au sein de l’opinion malienne.

Maliweb.net Difficile aujourd’hui au Mali d’aborder la question de la tenue des élections législatives prochaines sans que ces alliances, que certaines personnes qualifient d’incestueuses, ne reviennent dans les débats.

L’ancien Garde des Sceaux, Me Mohamed Aly Bathily, connu pour ses critiques virulents contre la classe politique n’est  pas  allé par quatre chemin pour  exprimant son indignation contre ces alliances en  appelant les électeurs à sanctionner ces trois partis politiques lors des scrutins  de mars et d’avril. «  Ces alliances ont pour but de mieux protéger les délinquants financiers  de la République », a éclaté de colère l’ancien ministre de la justice,  qui poursuit que ce comportement de ces partis politiques, qu’il qualifie « de mafieux », n’a d’autre ambition  que de garder le pouvoir de façon pérenne pour continuer à pilier les maigres ressources  de l’Etat.

Pour lui,  quand l’ADEMA-RPM-URD décide d’aller  sur la même liste dans la plupart des circonscriptions électorales, cela s’interprète par un vol organisé sur le dos du Peuple.   Me Mohamed Aly Bathily d’enfoncer le clou, « ils sont tous des fossoyeurs de la République.  Ce sont les guéguerres qui ont poussé  certains d’entre eux à créer leur propre parti politique. Ce son des oiseaux de même plumage. Quand  leur intérêt est en jeu, ils se mettent ensemble  pour le défendre. Sinon comment comprendre qu’un parti politique de l’opposition puisse signer une alliance avec les principaux partis de la majorité ».

Toujours selon cet ancien ministre, qui se réclame de la société civile,  ces genres de coalition politique qui passent partout dans le pays n’ont qu’une autre  manœuvre politicienne pour mieux exploiter les Maliens durant les cinq prochaines années.   «  Les Politiques ne se limiteront plus à détourner  les derniers publics en se protégeant par les lois, mais ils vont exproprier les pauvres cultivateurs de leurs terres », a conclu Me Mohamed Aly Bathily.

La colère  de l’ancien Garde des Sceaux  peut se justifier par le fait que l’URD (opposition) et ADEMA-RPM (majorité) ont passé les cinq dernières années à se tirailler sur la place publique.  L’URD n’a cessé de dénoncer la politique du régime.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. ET PENDANT CE TEMPS LA …..

    L AVOCAT BASSALIFOU SYLLA SE PLAINDRAIT PARTOUT …
    CAR NOTRE SOUHAIT SERAIT DE LE METTRE EN PRISON …,?? ?? ??
    AH BON …?? ?? ??
    NOTRE SOUHAIT …A NOUS …SERAIT DE RECUPERER TOUT L ARGENT QUE VOUS AVEZ PERMIS QU ON NOUS VOLE CHER MAITRE …
    ET CELA FAIT BEAUCOUP…BEAUCOUP …BEAUCOUP …BEAUCOUP…..

    ET …N OUBLIEZ PAS …EN PLUS ..QUE VOUS NOUS AVEZ FAIT VOLER LES HALLES DE BAMAKO ..
    DONT POURTANT JE VOUS AVAIS FAIT SERVIR PAR ME SYLVAIN MAKAN KEITA LE CERTIFICAT DE PROPRIETE LE 22 AOUT 2007 …
    MOI …PERSONNELLEMENT JE SAIS …ENFIN JE ME DOUTE BIEN QUE C EST CELA QUI VOUS HANTE …MAINTENANT …
    EN FAIT ..ALLER EN PRISON , POUR VOUS , CE SERAIT UNE CONCLUSION ..?
    MAIS ..
    VOUS ETES VOUS RENDU COMPTE AU MOINS QUE VOUS ETES EN TRAIN DE FAIRE EXPLOSER UNE BANQUE , VOUS ET VOS COMPLICES ?

    • PETIT COMPLEMENT
      ….EXTRAIT D UN ARTICLE PARU SUR LE N 44 DE ECHOS MEDIAS :

      “”””AUJOURD HUI NOTRE PAYS ET LA SI…MALI SONT DES VICTIMES D UNE CABALE ORCHESTREE PAR DES FONCTIONNAIRES AGENTS DE L ETAT DU MALI ET DES AGENTS DE BMS CUPIDES ET VILS ..
      POUR PREUVE LES COMPTES DE L EX BHM SONT PARENTS DEPUIS 2006 .
      LES PRODUITS DE LA VENTE DES TERRAINS EXPROPRIES DE LA SI MALI D UNE VALEUR DE 56 MILLIARDS N ONT JAMAIS ETE REVERSES A L ETAT …
      L ETAT A VU ZERO ….””””

      L ARTICLE ETAIT INTITULE : AFFAIRE BMS SA / SI MALI
      DE L EMBARRAS A LA CONCUSSION
      AVEC EN SOUS TITRE L EMBARRAS DANS LEQUEL SE TROUVE MME BARRY DANS LE DOSSIER BMS AUX COTES DE SON EPOUX ET DE SON FRERE ( MAITRE BARRY EMMANUEL ET MAITRE BASSALIFOU SYLLA )

  2. URD sur la même liste que RPM.
    Peut on encore parler d’opposition quand cette dernière fait liste commune avec celle de la majorité pour l’élection la plus importante pour les formations politiques, élection qui va justement déterminer quelle formation politique est de la majorité ou de l’opposition ?
    Pourquoi avoir créé un bureau du chef de l’opposition et voté un budget spécial pour ce bureau si la principale formation qui en bénéficie fait liste commune avec celle de la majorité ? Peut on encore parler d’opposition dans ce cas ?

    Comment le citoyen moyen malien peut il comprendre cette situation ?
    Mais est ce que cette situation intéresse réellement le citoyen moyen malien ?

  3. Cecei est une association ADEMA-RPM-URD contre nature et contre l’interet superieur du Mali, trois partis politiques dont l’un dans l’opposition vont se mettre ensemble pour des elections c’est simplement pour manger le Mali et les Maliens c’est tout, ils sont sans scrupules, sans virgules et sans vergognes ce sont tous des politiciens corrompus, apatrides et nepotistes, comme on le dit en Bamanan: Gnouman te wulu denw no! Le Mali est fouttu et a jamais car ce sont les memes qui vont se soutenir au mangeoir!

  4. MAÎTRE MOHAMED ALY BATHILY est ce cadre appelé par le président de la transition en 1991 pour l’aider à rédiger la constitution,il est allé voir ses collègues en France pour l’aider à rédiger la LOI FONDAMENTALE qui encadre actuellement l’espace politique malien.
    Des professeurs français qui lui ont filé la copie de celle en vigueur en France sans tenir compte de la réalité sociale du Mali.
    C’est lui-même qui a donné l’information.
    Qui peut contester que la situation actuelle de notre démocratie s’inspire de la qualité de la LOI FONDAMENTALE en vigueur?
    MAÎTRE MOHAMED ALY BATHILY doit avoir honte d’attaquer les hommes politiques car c’est lui qui les a fabriqué par sa LOI FONDAMENTALE.
    En plus, il ose traiter ce régime de voleur alors qu’il a participé à l’élection d’IBK sachant qu’il a été le président de l’ADEMA PASJ qu’il a toujours dénoncé.
    IL ÉTAIT L’HOMME DE CONFIANCE D’IBK, UN HOMME POLITIQUE ABANDONNÉ PAR SON MENTOR ALPHA OUMAR KONARE POUR SON ÉCART DE GESTION QUE LES MALIENS CONSTATENT AUJOURD’HUI.
    Malgré que MAÎTRE BATHILY MOHAMED ALY était au fait de la gestion d’IBK à la tête de l’ADEMA PASJ car il n’a cessé de dénoncer la gestion de ce parti, il a mis ses réseaux à la disposition d’IBK pour son élection.
    Après son élection, il faisait partie des poids lourds du gouvernement pendant son premier quinquennat.
    Il n’a pas démissionné, mais remercié.
    Ça veut dire qu’il se sentait bien à côté d’IBK malgré les malversations connues.
    MAÎTRE MOHAMED ALY BATHILY N’EST PLUS CRÉDIBLE POUR DÉNONCER LES HOMMES POLITIQUES CAR IL EN FAIT PARTIE.
    Qu’on fasse le tour des pays les plus démocratiques, on comprendra que les alliances ne sont rien d’autre qu’une tactique politique.
    L’alliance est purement une opération électorale.
    Elle n’a aucune influence sur le rejet de la gestion du parti au pouvoir.
    Ce qui compte, c’est le résultat final qui permet de situer le parti politique car L’ESSENTIEL EST DANS L’EXERCICE DU POUVOIR.
    Si l’alliance permet de conquérir le pouvoir, tant mieux.
    ON EST JUGÉ PAR NOTRE CAPACITÉ À SATISFAIRE LA POPULATION, PAS PAR NOTRE COMPORTEMENT PAR RAPPORT AU POUVOIR.
    On n’est pas en guerre quand même!!!
    On peut-être un opposant farouche et faire plus pire que celui qu’on a combattu.
    Les exemples sont faciles à citer en Afrique francophone à travers les grands opposants qui ont été élus.
    Il est préférable d’avoir des dispositions à travers l’équipe formée permettant de situer l’homme politique qui s’apprête à prendre le pouvoir.
    Ça se passe ainsi dans les grandes DÉMOCRATIES.
    Les alliances ne définissent pas l’attitude d’un homme politique,sinon les gouvernements d’union nationale ne seront jamais permis.
    Autant dans le gouvernement d’union nationale chaque parti vient avec ses IDÉES propres,autant dans les alliances il en est de même.
    Seule une LOI FONDAMENTALE permettant la réalisation de la séparation des POUVOIRS permet d’empêcher les vols des deniers publics.
    Ce n’est pas le travail d’un homme politique de lutter contre la corruption, mais celui d’une institution indépendante.
    MAÎTRE MOHAMED ALY BATHILY le sait mieux que quiconque.
    Son attitude est purement hypocrite.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  5. J’ai toujours dit et je répète pour cesser les alliances contre nature, il faut redessiner la carte des circonscriptions électorales législatives de sorte que chaque circonscription ne peut élire qu’un seul député. Comme cela le jugement et les sanctions de la population peuvent avoir un sens. Dans ce cas il ne sera pas possible de faire alliance et chaque parti politique peut mesurer sa force en fonction de la qualité des candidats proposés. Un exemple qui encourage les alliances contre nature est le cas du cercle de Kati qui élit 7 députés en même temps. Cela n’encourage pas les hommes intègres à accéder l’Assemblée nationale, s’il faut payer des cautions colossales être parmi les 7, c’est dommage. les alliances contre nature ne sont que les conséquences. Au lieu de s’agripper à critiquer et demander de ne pas faire, il faut corriger la cause du problème. Les hommes de droit et les législateurs savent comment on peut faire ce découpage électoral. J’en veux les grands critiqueurs de cette méthode s’ils ne proposent pas des solutions. Dire à la population de ne pas voter pour une liste de cette forme d’alliance n’est pas la bonne manière. Qu’ils se battent pour créer des circonscriptions unideputés et le problème est résolu.

  6. Vous connaissez parfaitement les politiciens d’aujourd’hui qui peuvent s’associer avec le diable pour détruire les fondements mêmes de ce pays. Nous sommes dans une situation qui frise la folie des acteurs politiques, ils n’ont plus de dignité, ni de honte, ni d’autres vertus cardinales de notre société. C’est dommage de voir ce grand pays qui touche les dix siècles de son existence avec des grands hommes et c’est les enfants de ces grands hommes qui posent aujourd’hui des actes ignobles et honteux à cause du prestige et de l’argent.

  7. Ceux et celles qui voteront pour eux, qu’ils ne viennent plus nous embêter qu’ils ont fait ceci ou cela, surtout nous les pauvres ruraux.

Répondre à COCO Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here