L’élaboration de la stratégie frontalière du Mali se poursuit : Pour appuyer l’élaboration de cette stratégie, la MINUSMA a déboursé 58,2 millions de francs CFA

1

Afin de renforcer les synergies et les mécanismes de coordination entre les autorités et les populations locales, ainsi que les forces de défense et de sécurité, dans la gestion des espaces frontaliers, du 3 au 4 novembre 2022, la Direction Nationale des Frontières (DNF) a organisé à Kati (région de Koulikoro), un atelier de validation technique du projet de la Stratégie de Sécurisation des espaces frontaliers. Celui-ci a été examiné et amendé par les experts nationaux relevant des différents départements ministériels concernés, membres de la Commission de Pilotage et d’Orientation de l’Elaboration de ladite stratégie. La version validée de cette stratégie sera ensuite présentée au conseil des ministres pour son adoption puis sa promulgation par décret présidentiel.

La MINUSMA à travers la section de la Réforme du Secteur de la Sécurité, du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réinsertion (RSS-DDR) et son unité d’Appui à la Gestion des Frontières et à la lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres, a participé à ces travaux dont l’objectif principal est de créer un environnement favorable pour toutes les parties prenantes. Pour appuyer l’élaboration de cette stratégie, la MINUSMA a déboursé 58,2 millions de francs CFA.

Par cette présence, elle réitère sa disponibilité à accompagner la Direction Nationale des Frontières dans l’élaboration de la stratégie sectorielle des frontières d’une part et d’autre part, contribue à la mise en œuvre de cette stratégie auprès de l’ensemble des habitants du Mali.

La RSS, la gestion des frontières… quels enjeux ?

Le processus de la RSS est l’un des domaines d’interventions clés contribuant à la sécurité, la paix et développement au Mali. Sa mise en œuvre s’articule autour du renforcement des capacités institutionnelles et humaines des différents départements ministériels impliqués. La gestion des frontières, la lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres, les trafics transfrontaliers illégaux de migrants et de ressources naturelles, sont autant de questions transversales et interconnectées qui nécessite la mise en œuvre d’une stratégie efficace et efficiente, afin d’assurer une Réforme du Secteur de la Sécurité inclusive et holistique.

La Stratégie Nationale de Réforme du Secteur de la Sécurité a été adoptée en 2018 en conseil des ministres et promulguée en avril 2022 par l’Etat malien. Elle recommande aux différents départements ministériels d’élaborer leurs politiques et leurs stratégies sectorielles respectives, en les inscrivant dans la vision nationale de la réforme institutionnelle globale du secteur de la sécurité. Le ministère de l’Administration territorial et de la Décentralisation (MATD) disposant déjà d’une politique nationale des frontières, relue et adoptée le 18 mars 2018, à travers la DNF, a bénéficié d’un nouvel appui technique et financier de la MINUSMA. Ce soutien lui a permis de démarrer en 2021, l’élaboration de la stratégie sectorielle des frontières, autrement intitulée « stratégie de sécurisation des espaces frontaliers ».

SOURCE : MINUSMA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here