Lutte anti-drogue : l’OCS saisit une importante quantité de cocaïne d’une valeur de 46 millions de FCFA

1

Dans le cadre de la lutte contre les stupéfiants au Mali, l’Office central des stupéfiants a procédé à l’interpellation d’un Franco-Malien, le 3 juin dernier. Il était en possession d’une importante quantité de cocaïne ainsi que d’une somme liquide de quelques millions de FCFA.

Depuis décembre 2020, Bamba Traoré, un Franco-Malien âgé de 35 ans, réside à Bamako où il évoluerait dans le domaine du commerce international de produits stupéfiants. Le 3 juin 2021, les limiers de l’Office Central des Stupéfiants (OCS) ont réussi à démanteler son réseau. Il a été interpelé par une équipe d’intervention de l’Antenne Rive Gauche l’OCS dans l’immeuble « Gambi », à Hamdallaye ACI 2000, pour trafic international de cocaïne. En sa possession : un (1) Kilogramme quatre cents (400) grammes de cocaïne et une somme de dix-neuf millions huit cent cinquante mille (19 850 000) FCFA.

Selon les précisions de notre source à l’OCS, la valeur marchande de la quantité de cocaïne saisie est de 46 millions de francs CFA. Une quantité, selon les dires du suspect, qui devrait être acheminée en France et en Côte d’Ivoire.

Deuxième interpellation

La direction générale de l’Office central des stupéfiants précise : « Le produit saisi a été testé positif à la cocaïne par les testeurs rapides de l’OCS et confirmé par le résultat du Laboratoire National de Santé ».

Cette interpellation, qui « intervient après plusieurs mois de surveillance » sur les activités illicites du nommé Bamba Traoré, n’est pas une première. Dans son communiqué du 9 juin 2021, l’OCS reconnait avoir interpelé, en 2014, Bamba Traoré, à l’Aéroport international Modibo Kéïta de Bamako-Senou. « Le suspect reconnait le caractère international du trafic », précise l’OCS.

Suite à cette deuxième interpellation, Bamba Traoré « a été conduit devant le procureur du pôle judiciaire spécialisé, compétent en la matière pour des suites judiciaires ».

Fousseni Togola

Source : https://saheltribune.com           

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Tant que les Jihadistes et terroristes seront au Mali, il faut s’ attendre au grand commerce de la drogue, l’Opium d’Afghanistan, la Cocaine de Colombia et le Chanvre Indien seront monnaie courante pour la destruction de la socite Malienne!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here