Mali : agression d’Assimi Goïta ou éternel recommencement ?

10

À l’occasion de la grande prière marquant la célébration de la fête de Tabaski au Mali, le président de la transition au Mali, le Colonel Assimi Goïta,  a échappé à une « tentative d’agression ». Un acte regrettable.

maliweb.net Au Mali, sortir d’une crise par l’aggravation de celle en vigueur semble devenir atavique. Après deux coups de force, en moins d’une année, nombreux sont les Maliens qui aspirent à la renaissance. Un renouveau qu’ils ont toujours souhaité. Mais le chemin vers ce « Mali Kura » pourrait être une descente aux enfers.

Le renversement de l’ex-président de la Transition, Bah N’Daw, semblait ouvrir la voie à la renaissance du Mali, par l’arrivée des militaires au pouvoir. Un désir exprimé par la majorité des Maliens, à en croire le résultat de nombreux sondages réalisés après la chute d’IBK, le 18 août 2021. Mais la « tentative d’agression à l’arme blanche contre le Président de la Transition, le Colonel Assimi GOITA à la grande mosquée de Bamako », mardi 20 juillet 2021, laisse place à de nouvelles incertitudes.

Union autour du Mali

Un nouveau coup de force institutionnelle est-il souhaitable au Mali d’aujourd’hui ? Après toutes ces années de crises politiques, sécuritaires, sociales, ne serait-il pas mieux d’aider les nouvelles autorités au lieu de s’en prendre à elles ? Le Mali a-t-il intérêt qu’on attise les crises qui le secouent ?

Après toutes les difficultés traversées par le peuple malien, un nouveau « coup d’État dans un coup d’État » ne ferait que sombrer le pays dans une crise répétitive qui risque de boucher toutes les voies du progrès. Adopter une telle posture de coup contre les autorités actuelles au pouvoir ne ferait que se classer « ennemi numéro 1 » du Mali.

La crise malienne a atteint un stade où il est plus judicieux de laisser de côté les conflits d’intérêts pour appuyer le pays à sortir du précipice, dans lequel il sombre depuis des années, en raison de la mauvaise gouvernance. Cette situation du pays, même ses partenaires l’ont compris. C’est pourquoi cette tentative d’agression contre Assimi Goïta a été condamnée par plusieurs partenaires, dont le chef de la MINUSMA, El-Ghassim Ouane.

En attendant la conclusion des enquêtes ouvertes sur cette tentative d’agression contre le chef de l’État, il est important de souligner qu’un tel acte est de nature à compromettre la bonne marche des affaires au Mali. Si cette tentative avait été une réussite, c’était l’incertitude totale au Mali.

Fousseni Togola/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. 👨🏽‍🦲👩🏽‍🦲QUE CHERCHAIT ASSIMI DANS UNE MOSQUEE ENTOURE DE FOUS ET D HYPOCRITES!?👨🏽‍🦲👩🏽‍🦲

    • Une tres bonne question QUFAAROHW et nous esperons qu’il a appris la lecon, la Mosquee n’est pas la place pour les humains mais des mentallement detraques, des imbeciles et des fous!

  2. On a vu sur Facebook, le passage à l’acte de l’auteur de l’agression…
    C’est d’une violence…
    Il a attaqué le Président, non seulement pendant que ce dernier était assis, mais en plus il était de dos…

  3. Les gardes de corps d’Assimi sont des moins que rien et doivent être relevés et punis très sévèrement, comment peuvent-ils accepter qu’un écervelé s’approche de plus prêt le Président? C’est inacceptable de voir l’issue de cet attentat, cela prouve à suffisance que le Président est mal et très mal protégé et qu’il faut rapidement prendre des décisions idoines en la matière pour sauver la vie du chef d’état malien.

    • Le roi MAUDIT de segou ou est ton epouse, en prison n’as-tu pas honte de raconter des aneries ici alors que tu seras plus utile en la faisant sortir de prison pur la reunir avec ses pauvre 3 filles qui attendent ce moment depuis des annees maintenat?

    • Les jeunes Maliens feraient mieux de s’enroler dans les rangs des groupes djihadistes pour botter le cul du guerrier Bambara. C’est une question de survie !!

  4. Le COUP D’ÉTAT est le résultat de l’incapacité du peuple à exercer le pouvoir.
    DANS LA PÉRIODE TRANSITOIRE,C’EST UNE GESTION INCLUSIVE QUI DISSUADE TOUTE POSSIBILITÉ DE COUP D’ÉTAT.
    Ce n’est pas ce qu’a fait les COLONELS après la démission d’IBK.
    Le gouvernement CHOGUEL MAIGA ne reflète pas l’inclusivité promise.
    Le CNT est loin de refléter la population malienne.
    ON NE PEUT PAS ÉCARTER UNE BONNE PARTIE DE LA CLASSE POLITIQUE DE LA GESTION DU PAYS ET ESPÉRER UNE STABILITÉ INSTITUTIONNELLE.
    Il reste à espérer que la transition va se légitimer par des réformes nécessaires et largement souhaitées.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  5. Continuez a vous comporter comme des singes dans un cirque. Inventez des faux complots car vous etes incapables devant les defis. Il y’aura un **** qui ont pris le Mali en otage

  6. Togola ke, on doit reconnaitre que tant que la societe Malienne reste au temps du Mandingue au 13 eme siecle, Castee, Discriminatoire et Segregationiste nous n’allons partir nulle part en effet c’est l’eternel recommencement, nous sommes depuis 1960 en train de chercher a repondre a notre devise mais dommage nous ne sommes pas parvenus, alors nous allons avoir beaucoup de coup d”Etat et d’attentats et d’assassinats.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here