Mali: l’ancien président Amadou Toumani Touré est rentré à Dakar

6
Mali: l’ancien président Amadou Toumani Touré est rentré à Dakar
Amadou Toumani Touré, l'ancien président malien. © Getty Images

Amadou Toumani Touré est déjà reparti. ATT a quitté Bamako samedi dernier direction Dakar, au Sénégal, où il s’est installé en 2012 après le coup d’Etat qui l’a chassé du pouvoir. Au final, l’ancien président a passé une petite semaine au Mali.

Après un exil de plus de cinq années et demi, l’ancien président malien a surtout consacré son temps aux gens qu’il voulait voir, qu’il voulait revoir. Un de ses proches, qui l’a vu chaque jour pendant son séjour bamakois, explique que sa maison n’a pas désempli. « Chaque jour, il recevait, il y en avait dans toutes les pièces, il se couchait à trois heures du matin ».

ATT a aussi voyagé dans le centre du pays, d’où il est originaire : Mopti, puis Bandiagara. Il s’est recueilli sur les tombes de sa mère, morte en 2015 alors qu’ATT était en exil, sur celle du général Kafougouna Koné, ancien ministre et ami de l’ancien président malien, lui aussi décédé en son absence. ATT et sa femme ont rendu de nombreuses visites. « Un séjour très social », comme le résume un proche.

Aucune information ne circule sur le volet politique de ce voyage. Le contexte, bien sûr, le laisse penser : à huit mois de la présidentielle, c’est l’actuel chef de l’Etat et possible candidat à sa succession, Ibrahim Boubacar Keïta, qui est allé tirer ATT de son exil forcé. L’a-t-il fait avec des visées électoralistes et y a-t-il eu un accord entre les deux hommes ?

« Le grand-frère est parti chercher son petit-frère, c’est tout ce que l’on sait ». Tels sont les mots d’un proche d’Amadou Toumani Touré, lorsqu’on l’interroge sur les coulisses de ce voyage. Le président déchu n’a pas manqué de remercier Ibrahim Boubacar Keïta dès son arrivée à Bamako, rappelant que c’est bien son successeur au palais de Koulouba qui a rendu possible ce retour au pays

« Une ouverture de porte »

« Aucun acte politique n’a été posé », dit-on du côté du RPM, le parti présidentiel. Amadou Toumani Touré a dîné chez IBK, il a salué et rencontré du monde, mais tout cela était « protocolaire, social », assure-t-on encore au RPM. Les proches d’ATT disent quant à eux ne pas avoir d’autres informations.

Concernant les projets de l’ancien président, il a déclaré lors de son séjour et alors qu’il se trouvait à Mopti : « Je rentre définitivement, j’ai déjà mon champ ici ». C’était avant de repartir au Sénégal quelques jours plus tard. Ce qu’explique un proche d’Amadou Toumani Touré, c’est que ce premier séjour au Mali était « une ouverture de porte » pour voir et pour montrer que les conditions d’un vrai retour au pays étaient réunies, et se préparer à « rentrer vraiment ».

 Par RFI Publié le 02-01-2018

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Il n’est pas retourné définitivement à Dakar… Il était venu au MALI s’incliner devant la mémoire de ses Parents disparus pendant son exile… Et reprendre contacte pour revenir sereinement ensuite. N’oublions pas que c’est une période électorale qui s’ouvre en ce moment au MALI. Vu, sa popularité, certains pourraient être tentés de l’impliquer, d’une manière ou d’une autre pour telle ou tel candidat. Or pour le moment, c’est risqué pour lui de s’impliquer dans cette période électorale.

  2. ATT le Bazardeur et l’éventreur du Mali qui est fêté comme un ange. Saloperie de pays et de dirigeants!

  3. Mon cousin COULIBALY bonjour!
    Je ne partage ton point de vue. Le mal de ce pays réside dans la culture du dénigrement que nous, maliens (tous), faisons à cœur joie. Aussi, tous nos présidents finissent tous de la même manière. Je te défie d’être président et tu t’en sortira moins bien qu’ATT que la nature a gratifié d’un bon coeur; et c’est cela qui l’a sauvé. Si les maliens savaient qu’ il s’ en sortirait bien, en 2012 on l’aurait pas chassé.

  4. Ce mauvais ATT a tout intérêt d’avoir un pied ici au Mali et l’autre pied à Dakar car la situation au Mali est plus qu’explosive au cours de ce premier semestre 2018. Notre pays est dans l’œil du cyclone, situation provoquée par le bourreau ATT qui s’érige en victime, mais Allah jugera sans équivoque sous peu, cela est indéniable. Car ATT a fait trop, trop, trop de mal à son peuple et à son armée actuellement en totale déconfiture jetant ainsi notre pays entre les des armées étrangères, quelle honte? Quel comportement éhonté? Quelle indignité? Les plus réfléchis restent sidérés eu égard à cette situation dramatique incorrigible dans le temps et dans l’espace d’évolution de notre très cher Mali. Il est inéluctable qu’un ouragan est entrain de se préparer, ces jours là plusieurs politiciens seraient dans la la même posture qu’ATT, c’est à dire qu’ils sortirons du Mali pendant longtemps.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here