Mali : Le CMARD demande la libération de Moussa Timbiné et autres personnalités détenues

0

La fin du régime du président Ibrahim Boubacar Keita, s’est soldée par une intervention militaire, avec l’arrestation de quelques dignitaires, toujours détenus par les responsables de la junte actuellement au pouvoir.

Les évènements du 18 août passé ont donné lieu à une nouvelle donne de la situation socio-politique de notre de pays. Cela, avec le renversement du régime démocratiquement mis en place, depuis 2018. Chose qui fait qu’aujourd’hui, le Mali est sans certaines institutions  démocratiques dont le Président, le Gouvernement et l’Assemblée Nationale.

Donc, pour que notre revienne à l’ordre constitutionnel normal, le Collectif des mouvements et associations pour restauration de la démocratie (CMARD) vient de voir le jour. Ce collectif animé par des démocrates républicains, veut se donner les moyens pour  revendiquer le rétablissement des Institutions de la République et la libération imminente des personnalités détenues.

C’est dans ce cadre que le CMARD a animé un point de presse, le lundi dernier, à l’hôtel Olympe de Bamako. Cette rencontre avec les hommes des médias a permis aux responsables dudit collectif, à travers leur porte-parole, Latif Kondo de faire une déclaration et une motion de soutien, à l’honorable Moussa Timbiné, présentement en détention, dans le quartier général de la junte à Kati.

Latif Kondo, en faisant la lecture de ladite déclaration, dira que le CMARD a été constitué en commun accord avec la section RPM-CV, la Plateforme An Ka Ben, la Convergence des forces républicaines (CFR), le Mouvement jeunesse au service du Mali, la Coordination des clubs de soutien à l’honorable Moussa Timbiné, Mali mousow tiessirile, le Collectif pour la défense des intérêts de la commune V, le Mouvement Mali qui bouge, l’Association, les mains croisées, l’Association demè ton etc.

Il ressort aussi de la déclaration que le collectif se réjouit de la libération de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita par les responsables du Comité National pour la Salut du Peuple (CNSP). Celle-ci a été entérinée par l’acceptation d’un vœu exprimé par la CEDEAO, l’évacuation de l’ex-chef d’Etat, aux Emirats Arabes pour des soins dus à sa maladie.

Le CMARD a aussi fait des propositions qui doivent permettre de résoudre la crise que le pays traverse en ces moments. Il s’agit de : la libération du président de l’Assemblée nationale dissoute et de toutes les personnalités arrêtées, conformément à l’esprit des droits de l’homme ; la réhabilitation de l’Assemblée Nationale ; la formation d’un Gouvernement de mission ; l’adoption des textes de lois portant sur les missions de la Transition, l’application de l’article 39 en rapport avec la crise scolaire ; l’organisation d’un dialogue avec tous les syndicats au sujet des différentes revendications.

S’y ajoutent également, la mise en œuvre des recommandations du Dialogue National Inclusif ; la restauration de l’autorité de l’Etat et le retour  de l’administration sur l’ensemble du territoire national ; l’indemnisation des victimes des évènements des 10, 11 et juillet 2020 et la mobilisation de tous pour retrouver l’honorable Soumaila Cissé.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here