Mali : l’Imam Mahmoud Dicko accuse les acteurs du 26 mars 1991d’avoir « détourné les idéaux de la démocratie »

9

Le lancement de la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’Iman Mahmoud Dicko(CMAS) a eu lieu le samedi 7 septembre au palais de la culture. Occasion pour l’ancien président du Haut conseil islamique de lancer quelques piques à l’endroit de ses détracteurs.

-Maliweb.net- « Je vais parler aujourd’hui ». Ce sont les premiers mots d’un Imam Mahmoud Dicko très offensif. Vêtu d’un boubou blanc, un turban blanc entourant  son coup et une chéchia de même couleur portée sur sa tête et arrêté derrière un pupitre,  l’ancien président du Haut conseil islamique, sans un discours écrit, a pendant près d’une heure dénoncé les maux qui minent le Mali. « Le seul problème que nous avons aujourd’hui au Mali, c’est celui de la gouvernance», a-t-il martelé.

Les responsables sont toute suite trouvés puis que l’Imam de Badalabougou pointe un doigt accusateur aux acteurs du 26 mars qui, dit-il, ont détourné les idéaux de la démocratie au Mali. Selon lui, tout ce que le Mali traverse aujourd’hui,  n’est que la conséquence de cette trahison. « Mon problème, c’est ceux qui ont trahi le peuple malien. C’est à eux que je m’adresse. Mon combat, c’est d’abord eux », a-t-il déclaré avant de fustiger une « corruption à ciel ouvert et endémique », a-t-il déclaré sous un tonner d’applaudissement.

A ses détracteurs, Mahmoud Dicko affirme avoir tout entendu. « Les masques sont tombés ». L’homme  se défend toutefois d’être un faiseur de roi. Il assure que ses adversaires se fourvoient puis qu’il ne veut que la paix au Mali.

Sur sa probable candidature en 2023, l’ancien président du Haut conseil islamique veut que cela soit dit et entendu. « Je ne serai pas  candidat que les détracteurs se mettent à l’aise », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter «dites à Manassa de dire à son envoyé que Dicko n’est pas candidat».

Ce qui constitue une façon de répondre à Mme ManassaDagnoko, présidente de la Cour Constitutionnelle, qui avait fait la veille du lancement du mouvement un communiqué rappelant les dispositions de la Constitution et la Charte des partis politiques relatives à la création d’un parti politique au Mali.

Sur le caractère de la CMAS, le  Coordinateur Général, Issa N’Djim se veut très clair. « La CMAS sera un mouvement politico-religieux qui incarnera l’espoir et le changement avec l’accompagnement de leur Parain le très respecté  l’Iman Dicko. » La Cour Constitutionnelle appréciera.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. En tout état de cause, le Président de la République sœur du Niger, SE Mahamadou ISSOUFI a dit ses quatre vérités à la face du monde, sur le statut réservé à Kidal qui est devenu un sanctuaire par le laxisme d’IBK qui est sous la tutelle de la France . La prise de position de l’imsm Dicko est la bien venue. En laissant IBK gérer le pays, le Mali va disparaître avec la création de plusieurs petits États . Notre pays a besoin de cohésion , d’unité et surtout de paix . Ces exigences ne vont jamais se réaliser tant qu’IBK est au pouvoir. Il faut un sursaut national pour le faire partir . Les hommes et femmes politiques dits de mouvement démocratique ont montré leur limite. L’imam Dicko est le seul capable d’operer ce changement . Au nom de l’unite Nationale nous devons le soutenir afin de débarrasser notre pays de ces politiciens félons qui sont venus rien que pour s’enrichir .

  2. Sans nul doute, l’imam Mahamoud DICKO et le seul rempart du peuple contre les dérives des politiques aujourd’hui . Le peuple doit le suivre rien que pour sa survie. Ignorer cette réalité constitue une ignorance collective des maliens. Effectivement les acteurs du mouvement démocratique de Mars 1991, ont détourné le combat mené par le peuple qui a payé au prix du sang cette lutte héroïque . Ceux qui se sont emparé du pouvoir , sont venus satisfaire leurs désirs et non libérer le peuple . De 1991 à nos jours le Mali a reculé de plus de cent ans. Même des opportunistes comme IBK et autres ont eu leur part dans le partage du gâteau Mali. Le peuple souffre aujourd’hui plus qu’avant 1991. Dans ce cas , la révolution n’a apporté que le malheur au peuple. Conscient de cette réalité , tous les patriotes doivent rejoindre cet homme de Dieu pour libérer notre peuple afin d’eviter sa recolonisation par ses ennemis : la France et les séparatistes . Ensemble avec l’imam Mahamoud DICKO pour sauver le Mali sur la voie de la disparition .

  3. En tout cas Boua IBK ne peut plus diriger ce pays alors il faut trouver une solution et tres vite avant que le territoire Malien ne disparaisse!

  4. J’ai toujours dis de faire attention a Mahmoud Dicko. C’est un politicien déguisé en imam. Un imposteur. Un islamiste pur et dur plus que Ben Laden. Moctar bel Moctar. iyad AG Ali. Etc.etc. j’accuse la classe politique toutes entière. Qui ont pactiser avec le diable. Voilà le résultat il commence donc ce partir. il as le verbe facile. 70% des Maliens sont Analphabètes très facile a convaincre en parlent l’islam. alors que Mahmoud Dicko s’est cache dernière l’islam pour faire la politique. En utilisant l’islam a ses fin politiques. Donc y’a danger. Donc vraiment il faut faire quelques choses avant qu’il ne soit trop tard. C’est un fils du Mali qui parle aux Maliennes et Maliens de faire barrer la Route aux islamistes aux imposteurs pour sauver le Mali contre les envahisseurs. Je préfère les acteurs du 26 mars 1991 que des islamistes sanguinaires et Barbares. Que dieu sauve le Mali et ses enfants ! Amine.

  5. MAHMOUD DICKO pense t’il réellement qu’il ne fait pas parti de ceux qui ont détourné les IDÉAUX DE MARS 1991?
    IL y a eu deux procédés par lesquels les IDÉAUX ont été détournés.
    *les hommes chargés de conduire la transition sensés tracer les premiers pas de la démocratie n’ont pas su la donner la LOI FONDAMENTALE qui l’encadre permettant une séparation réelle des POUVOIRS.
    Des hommes politiques mafieux en ont profité pour s’enrichir et utiliser cette richesse pour rester dans les allées du pouvoir.
    *des hommes influents avaient la possibilité de combattre ses hommes politiques mafieux, soit en les empêchant d’accéder au pouvoir, soit en luttant pour donner à notre pays une LOI FONDAMENTALE permettant aux juges de travailler sans ingérence politique.
    Le successeur d’AOK avait la légitimité nécessaire à corriger les failles constatées pendant l’exercice du président de L’ADEMA PASJ doublé de la fonction de chef de gouvernement qui a fait de ce parti une machine à empêcher toute indépendance vis-à-vis de l’exécutif.
    Le mandat D’AMADOU TOUMANI TOURE était sensé donner un nouveau souffle à la démocratie.
    Il a fait pire que l’ADEMA PASJ puisqu’il a permis à plusieurs partis de faire ce que faisait l’ADEMA PASJ.
    MAHMOUD DICKO avait la possibilité de mobiliser les membres de sa confession pour lutter contre ces pratiques mafieuses permises par ATT.
    DES HOMMES POLITIQUES ONT VÉRITABLEMENT LUTTÉ POUR CORRIGER LES FAILLES
    D’abord pendant l’exercice d’AOK, des CAMARADES ont été même obligés de quitter le parti à cause des pratiques contraires aux IDÉAUX pour lesquels ils faisaient la politique.
    À l’intérieur du parti des hommes politiques se sont frottés à l’homme qui incarnait ces pratiques qui avaient la confiance du président de la république.
    Leurs affrontements ont permis au président ALPHA OUMAR KONARE d’ouvrir les yeux sur les pratiques mafieuses de celui qu’il a utilisé pour combattre Mohamed LAMINE TRAORÉ qui ne partageait pas ses vues.
    AOK s’est rattrapé en l’ écartant, mais ATT l’a remis sur pieds avec l’appui des confessions religieuses qui lui ont permis d’être l’arbitre des élections présidentielles de 2002.
    MAHMOUD DICKO,LE CHERIF DE NIORO, OUSMANE CHÉRIF HAIDARA ONT SOUTENU IBK À ESPÉRER ACCÉDER AU SOMMET DE L’ÉTAT.
    C’est parce que le CHÉRIF de NIORO se sent coupable des défaillances de la politique actuelle de son poulain IBK qu’il a préféré le combattre.
    Mais MAHMOUD DICKO pense qu’il n’est pas coupable.
    Il est aussi coupable que ceux qui ont accompagné ATT.
    SI notre constitution permet l’émergence d’hommes politiques mafieux, IBK EST LA FIGURE DE PROUE DE CES HOMMES POLITIQUES.
    Ils sont opposés à SOUMAILA CISSE QU’ILS ONT RÉUSSI À MANIPULER L’OPINION PUBLIQUE À FAIRE DE CE DERNIER LE VISAGE DE L’ADEMA PASJ PARTI MAFIEUX EN FAISANT OUBLIER QU’IBK A ÉTÉ SON PRÉSIDENT PENDANT SIX ANS avec l’appui de certaines personnalités très respectables aussi manipulés par IBK et ses amis qui n’ont aperçu le vrai visage d’IBK que pendant l’exercice de sa fonction de président de la république en croyant que ceux qu’il faisait à la primature étaient de la faute d’AOK.
    MAHMOUD DICKO a vu IBK exercé comme président de l’ADEMA PASJ et chef de gouvernement.
    Pourtant il l’a soutenu contre celui qui l’a combattu et dans le gouvernement et à l’intérieur du parti au pouvoir.
    On ne peut apprécier un homme politique qu’à l’œuvre, si on ne veut pas etre victime d’escroquerie politique comme on le vit actuellement avec IBK.
    Des hommes politiques ont prouvé dans les différents ministères ,structures étatiques et internationales qu’ils sont crédibles à conduire dignement l’État du Mali.
    ON N’A MÊME PAS BESOIN DE LES ÉCOUTER.
    Il suffit de jeter un regard sur leurs parcours pour constater les résultats accomplis.
    On a fermé les yeux sur le bilan d’IBK à la tête de l’ADEMA PASJ pour écouter ses manipulations destinées à déstabiliser ceux qui ont su qu’il est le véritable fossoyeur des acquis de MARS 1991.
    On a fermé aussi les yeux sur les parcours de ceux qui ont permis à ALPHA OUMAR KONARE de céder le pouvoir dans les meilleures conditions possibles avec un Mali qui a retrouvé sa CRÉDIBILITÉ après 23 ans d’humiliation de dictature militaire.
    Ceux qui ont fermé les yeux ont aidé IBK à accéder au pouvoir.
    Aujourd’hui, ils accusent le mouvement démocratique.
    Pendant l’ère démocratique, il y a eu certes des failles, mais il y a eu aussi des réussites.
    Des gens ont permis ces réussites.
    Au lieu de les aider à accéder au pouvoir, on a aidé ceux qui ont favorisé les failles.
    En réalité on fait tout pour les empêcher d’accéder au pouvoir car on est conscient d’être mis à côté avec leurs présences au sommet de l’État.
    Pour se redonner une virginité, on s’écarte de celui qu’on a consciemment soutenu CONSTATANT QU’IL A PRÉFÉRÉ FAIRE CONFIANCE AUX MEMBRES DE SA FAMILLE qu’à ceux qui l’ont aidés à accéder au sommet de l’État.
    MAHMOUD DICKO est aussi coupable qu’Ibk dans le détournement des IDÉAUX de MARS 1991.
    Il a crû seulement être un maillon essentiel du pouvoir, intérêt principal de son soutien pour IBK.
    Le Mali est le cadet de ses soucis.
    Les patrons français d’IBK ne veulent pas d’un ISLAMIQUE.
    La vraie raison de ses agissements actuels
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  6. Ni du temps de Modibo Keita, ni de Moussa Traoré ni de Alpha ni de ATT les religieux n’ont eu la parole sur les affaires du pays !
    Avec IBK, pour avoir le pouvoir, il s’est prostituée et il est chercher les. Imams dans leurs mosquées !
    Demain, il ne faut pas s’ étonnés qu’un marabout soit président avec 80% d’analphabètes !
    Bravo IBK !

  7. COMBATS IDEOLOGIQUES! LES HOMMES DIGNES DU MALI NE SONT NI MUSULMANS NI PARLENT FRANCAIS OU ARABE

    …SI MOUSSA DEPOURVU DE SA BANQUE CENTRALE S EST FAIT ENGLOUTIR PAR LES ARABES ET LEUR ISLAM (DIRECTEMENT ET INDIRECTEMENT A TRAVERS LES IMAMS A BAMAKO)

    …ALORS LES ACTEURS DE 1991, COTOIENT LES ARABES ET LES IMAMS ET AUTRES CHARLATANTS DE BAMAKO TOUT EN VOYANT EN EUX DES ADVERSAIRES ET DES SATANS A TENIR DE COTE

    MA QUESTION EST LA SUIVANTE: QUI ENCORE VEUT DEROBER AU PEUPLE SA SOUVERAINETE? LES IMAMS ET MARABOUTS PRECHEURS CES CHARLATANTS?

    LE PEUPLE DIGNE NON ISLAMISE ET NON FRANCISE 90% DES MALIENS DOIVENT SE LEVER ET PRENDRE LE POUVOIR ET SAUVER CE PAYS, UN PRESIDENT NE DOIT PAS ETRE FORCEMENT UN MUSULMAN AU MALI ET MEME PAS FORCEMENT UN LETTRE ARABOPHONE OU DE SURPLUS FRANCOPHONE, LES VRAIS INTELLECTUELS AFRICAINS NE SONT PAS DANS LA MINORITE QUI A ETE A L ECOLE FRANCO OU ARABO ETRANGERE

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here