Mme Sidibé Fatoumata Sacko Dite Djinna : «Le Mali avance sous la vision éclairée du Président IBK»

3

Lançant les activités de la plateforme Défendons le Mali, sa Présidente Mme Sidibé Fatoumata Sacko entourés de ses collaborateurs, membres et sympathisants a dévoilé la future mission de son organisation: descendre sur le terrain pour expliquer et faire comprendre au Peuple les grandes reformes envisagées par le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta et défendre ses actions de développement.

A l’allure un meeting populaire, les responsables de la plateforme Défendons le Mali sous la conduite de leur présidente Mme Sidibé Fatoumata Sacko dite Djinna ont annoncé les couleurs de leurs ambitions. A cette cérémonie de lancement des activités, déroulée au mémorial Modibo Keita le mercredi 20 février 2019, était présents l’ancien secrétaire général de l’AEEM Abdoul Salam Togola, le président du mouvement arc-en-ciel Mali, Ismaïla Diallo, Bouba Fané, Abdoul Niang et nombreux défenseurs des actions du Président Keita.

Etaient présents également l’honorable Karim Keita, le maire de Ouenkoro, Harouna Sankaré, l’artiste rappeur Gaspi et entre autres.
Véritable organisation de défense des actions du Chef de l’Etat, la plateforme Défendons le Mali, au-delà de la symbolique du nom, est une organisation patriotique résolument engagée à assumer pleinement son rôle tout au long de ce second mandat du Président IBK.

«Nous appelons à l’union sacrée autour du Mali face à la situation qui prévaut. Les défis que traversent notre pays interpellent tous. Personne ne peut faire le Mali tout seul, c’est pourquoi nous devons mettre le Mali devant tout et dessus de tout», a souligné Abdoul Salam Togola dans son intervention.

Pour la Présidente de la plateforme Fatoumata Sacko qu’on ne se méprenne point, l’ennemi du Mali c’est bien le terrorisme. Il est une gangrène qu’aucun pays ne peut vaincre individuellement. Elle reconnait que seule l’union des forces peut venir à bout de ce phénomène.

Pour y faire face à ce fléau, «il nous faut, certes, l’armée mais aussi une union sacrée entre nous, un dialogue franc entre nous, une sincérité entre nous. La Plateforme « Défendons le Mali » se veut le vecteur de ce message d’union pour soutenir le Président de la République et le Mali », précise-t-elle.

Estimant que le Mali n’a pas son intérêt dans la division, selon elle, des Maliens se sont donnés la main pour aider à la promotion de la paix, au développement et au renforcement de la cohésion sociale.
Mme Sidibé Fatoumata Sacko dite Djina a rappelé qu’en 5 ans le President IBK a surmonté beaucoup d’obstacles pour permettre au Mali d’avancer.

«On a voulu mettre le Mali sous tutelle, il a dit non. Comme un bon Malien digne de l’héritage de ses aïeux, il a refusé le diktat, il a résisté à la marée calomnieuse colportée par mille et un canaux », indique Djina qui pense que cela a été grâce à leur soutien.

Ousmane MORBA

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Des cancres et accessoirement opportunistes réunis pour défendre le programme sans vision de Bouffon 1er alias Champion 😂😂😂😂😂

  2. Quelle honte? Heureusement que la fin de ces imposteurs est proche!
    BOUA whisky contraint d’abandonner le projet d’éducation sexuelle à nos enfants, voilà sur la photo des partisans opportunistes véreux défendre d’autres idées contraires à nos valeurs.Les slogans sur l’image montre qu’il faut chasser ces voyous tout de suite!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here