Mohamed Moufah Haidara, leader religieux, membre du HCI : “Mélanger politique et religion est un danger pour le Mali, pays laïc

8

Le Mali connaît présentement une crise sociopolitique et religieuse aigue. Pour aider les autorités dans la résolution de cette crise, une ” Plateforme des mouvements citoyens pour la défense des valeurs religieuses sociétales et la République ” a été lancée le 25 juin dernier au Mémorial Modibo Kéita. Son président, Mohamed Moufa Haïdara, membre du Haut conseil islamique, en a profité pour alerter sur les dangers à faire cohabiter politique et religion dans un pays comme le Mali, une République démocratique et laïque.

Présidée par Mohamed Moufa Haïdara (leader religieux et membre du Haut conseil islamique du Mali), la Plateforme, dans une déclaration, se dit convaincue que malgré les multiples défis auxquels le pays est confronté depuis un certain temps, le Mali est et reste le bien commun des Maliens à préserver et à renforcer.

La Plateforme conteste la demande de démission du président de la République qui est la première institution du pays tel que demandé par certains manifestants. Elle réitère son soutien indéfectible au président de la République pour la nomination de Dr. Boubou Cissé comme Premier ministre. Et le maintien de celui-ci, aux dires de la Plateforme, est une ligne rouge à ne pas franchir dans les négociations pour la formation d’un gouvernement d’union nationale.

La Plateforme demande que l’accent soit mis sur l’élection de l’Assemblée nationale, source de toutes les contestations et de la Cour constitutionnelle. Elle félicite le président de la République pour avoir résolu définitivement la crise de l’école malienne qui n’avait que trop duré. Elle invite les Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur à l’attachement à la Constitution et au respect des valeurs sociétales maliennes et les vertus du dialogue qu’elle considère comme cardinales.

Se prononçant sur la crise sociopolitique et religieuse, il fait savoir que seuls les religieux pourront trouver une solution à la crise qui secoue le Mali. Pour Mohamed Moufa Haïdara, la crise du Mali n’a rien à voir avec la religion musulmane. “Le Mali est une République laïque et non une République islamique. Et personne ne peut prétendre parler au nom du peuple. Mélanger la politique avec la religion est un danger pour le Mali”, déclare-t-il.

Comme propositions de sortie de crise, il suggère, entre autres, le maintien d’IBK comme président de la République ; la résolution des problèmes avec une solution politique ; la révision du fonctionnement de la Cour constitutionnelle en vue de revenir sur les élections législatives dans les localités où il y a contestation.

La Plateforme est ouverte à tous les Maliens soucieux du Mali et qui partagent ses objectifs, selon son président.     

                            Siaka DOUMBIA

 

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Encore un Haidara nullard! Cet apatride devrait nous dire de fermer le HCI s’il croit veritablement que le Mali est un pays laic ou sinon nous dire d’etablir un Haut Conseil du Christianisme et un Haut Conseil de l’ Animisme, voici un autre gros opportuniste hypocrite qui ne pense pas car tous des nullards qui ne vivent que de la religion, sinon un autre Haidara Dejli comme on en a beaucoup au Mali ces jours-ci. Ce type doit comprendre que les revendications de M5 ne sont pas des revendications religieuses mais du citoyen lamda qui dit qu’il en a assez de la corruption, du vol, de l’insecurite, du nepotisme, de la gabegie, du clientelisme et de l’exploitation. Pendant 7 ans Boua le ventru IBK a mis le Mali sur le chemin de l’echec, de la surfacturation, du mensonge, de la corruption generalisee et du laisser-aller et le peuple Malien a dit: Y EN A MARRE! QUE BOUA LE VENTRU IBK DEGAGE

    • Je pense que vous êtes pas juste quand vous dites que “Boua le ventri a mis le Mali sur le chemin de la corruption, du népotisme etc.” Oui, Boua le Ventri a une responsable parce qu’il a voulu plutôt profiter su système au lieu de le combattre. Mais ce n’est lui qu’il a créé au Mali. Depui le 19 novembre 1968, ce système est là, entretenu par les élites politique. Comme un virus, s’il n’est pas tué il se répand. Maintenant il a atteint toute la société. Même les enseignants qui y ont longtemps résisté ont fini par en succomber.
      Vous êtes une honte, par ce que un bigot, quand vous insultez les gens au lieu de présenter vos arguments. Vous qualifiez Monsieur HAÏDARD de nullard et vous continuez à donner des arguments qui prouvent que les qualificatifs collent plutôt à vous. Vous dites que Monsieur HAIDARA est un apatride et il doit dire fermer le haut conseil islamique pour établir le haut conseil de Christianisme. Dans votre petit esprit tordu ces hauts conseils sont exclusifs. Pauvre de vous ! Il y a déjà le haut conseil de christianisme catholique au Mali (le clergé catholique au Mali) et le groupement d’églises et missions protestantes au Mali AGEPEM (une sorte de haut conseil des protestants. Je souhaite qu’il y ait le conseil de nos religions traditionnelles que vous appelez animisme avec beaucoup de mépris. Je suis sûr que vous connaissez même pas le vrai sens de l’animisme. (L’animisme est une croyance selon laquelle tous les objets ont un esprits, ce qi n’est le cas de nos croyances traditionnelles)) La question qui brûle les lèvres et qui quémande une réponse à vous est de savoir pourquoi un membre du haut conseil islamique de peut dire que notre état est laïc ?

      • J’espere que tu sais depuis le 19 novembre 1968 Boua le ventru IBK le Franco-Malien fait partie de cette elite politique charognards qui a devore ce pays, un veitable apatride. Je t’invie a apprendre sur l’Animisme et le Christianisme avant d’ecrire des aneries ici.

  2. Ahahhhh il me fait rire ce guignol qui fait de la politique. Le maintien de Boubou Cissé arrange ses bourses. Kôkili…

  3. Comme on peut le constater dans les propos de ce démagogue, pour un religieux la meilleure manière de ne pas se mêler de politique est de prendre partie pour un régime pourri et les institutions corrompues du MALI. Si pour lui religion et politique ne riment pas pourquoi être membre du HCI ? Un haut conseil islamique a quoi de religieux ? Il est grand temps que ces idiots de religieux apprennent à nous respecter.

  4. ” …Plateforme des mouvements citoyens pour la défense des valeurs religieuses sociétales et la République …” VOUS AUSSI VOUS VOULLEZ VOTRE PART COMME EN 2012 LES ASSOCIATIONS DE SOUTIEN AU CNRDR+E? LE MALI UN PAYS LAIC (“Mélanger politique et religion est un danger pour le Mali, pays laïc) DANS UN PAYS LAIC, UN RELIGIEUX N’AURAIT PAS CREER UNE ASSOCIATION DE LA SORTE.. ALORS BASTA/////////////////@#$%^^&&**([email protected](*&%## AVEC VOS CONNERIES. CA FAIT 7 ANS QU’ON A DONNE LA CHANCE A IBK DE NOUS FAIRE SORTIR DU TROU, MAIS C’EST LA CONTRAIRE QUI SE PASSE mrd………

      • NON JE NE LE CONNAISSAIS PAS. ET VOUS? ETES-VOUS DE SA FAMILLE OU PARENT A LUI? JE L’AI VU SOUS AOK, ENTENDU BEACOUP A PROPOS DE LUI ET APPRIS BEAUCOUP DE CHOSES SUR LUI. JE NE PEUX PAS LE JUGER COMME SI JE LE CONNAISSAIS PERSONNELLEMENT, PUISQU’UN PREMIER MINISTRE PREND SES DIRECTIVES DU PRESIDENT. ET LES MINISTRES FONT DU PM CE QU’IL EST. DURANT LES ANNEES 1994 A 1995, J’AI CONNU UN MINISTRE DE LADMINISTRATION TERRITORIALE QUI AVAIT DU CARACTERE ET QUI A MON AVIS EST L’AUTEUR DU “MATTAGE” DU COPPO E6T MEME DES RELIGIEUX (DEMANDEZ UN PEU A L’AMI DE DICKO – IBK LUI MEME).GENERAL FEU SADA SAMAKE.
        C’EST PENDANT LES 7 DERNIERES ANNEES QUE J’AI CONNU IBK, LA MAIN A LA PATE. ET IL S’EST REVELE ETRE CE QU’ON DISAIT DE L;UI ET CE POURQUOI AOK LUI A PREFERE UN AUTRE A LA PRESIDENCE DU MALI: UN FAINEANT, UN MEGALO ET UN AFFABULATEUR DOUBLE D’UN NOCEUR INVETRE.
        QUESTION: POURQUOI DIS-TU DOMMAGE? OUI DOMMAGE QUE JE NE PRENDS PAS LES GENS SELON LES DIT-ON, SINON…
        ET IBK N’A JAMAIS ETE MA TASSE DE CAFE ZOU A TOUJOURS ETE MON CANDIDAT. LES AUTRES NE SONT POUR MOI QUE DES PSEUDO-PATRIOTES..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here