Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) : Déclaration N°008 – CS/M5-RFP sur les conclusions des journées de concertation nationale sur la transition au Mali

6

Le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) constate, au terme des concertations nationales des 10, 11 et 12 septembre 2020 sur la Transition, que le document final lu lors de la cérémonie de clôture n’était pas conforme aux délibérations issues des travaux des différents groupes, notamment sur les points suivants :

  • la reconnaissance du rôle du M5-RFP et des martyrs dans la lutte du Peuple malien pour le changement ;
  • le choix majoritaire d’une transition dirigée par une personnalité civile ;
  • le choix d’un Premier ministre civil.

Le M5-RFP dénonce également les rajouts à la Charte qui n’ont jamais été soumis à débats notamment :

–           les prérogatives du Vice-président de la transition ;

–           la composition et le mode de désignation des membres du collège de désignation du Président de la transition ;

–           l’acte fixant la clé de répartition entre les composantes du Conseil National de Transition.

Enfin le M5-RFP condamne la non prise en compte unilatérale de très nombreux points du document qui n’avaient fait l’objet ni de rejet ni même de réserve dans aucun groupe. Il s’agit notamment :

  • des Assises Nationales pour la Refondation ;
  • de l’organe de gestion du mécanisme de veille sur la Transition ;
  • de la Cour constitutionnelle ;
  • du Haut Conseil Consultatif ;
  • de la Cour des comptes ;
  • des dispositions à valeur constitutionnelle en faveur de l’accès des femmes et des jeunes aux fonctions électives et nominatives et en faveur des personnes vivant avec un handicap ;
  • l’autorité unique indépendante assurant la régulation de la communication audiovisuelle ;
  • la prolongation des délais de garde à vue en cas de présomption de terrorisme et d’atteinte à la sureté nationale ;
  • la nomination des responsables administratifs et financiers ou questeurs des Institutions de la République par décret pris en Conseil des ministres ;
  • la reconnaissance des mécanismes traditionnels de règlement des litiges fondés sur les us et coutumes des différentes communautés.

En conséquence, le M5-RFP dénonce les intimidations, les pratiques antidémocratiques et déloyales dignes d’une autre époque contre lesquelles la lutte pour le changement et la refondation a été enclenchée.

La volonté d’accaparement et de confiscation du pouvoir au profit du CNSP ne saurait justifier les méthodes employées, qui affaiblissent le processus de transition.

En conclusion, le M5-RFP se démarque du document produit qui ne reflète pas les points de vue et les décisions du Peuple malien.

Bamako, le 12 septembre 2020

Pour le Comité Stratégique du M5-RFP

Choguel K. MAIGA

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Tu sais le président de la transition sera un figurant car comme je suis entrain de voir les choses venir les militaires veulent garder la réalité du pouvoir.

  2. M5 RFP ET IMAM DICKO AVEC CNSP

    MERCI POUR AVOIR LIBERE LE PEUPLE MALIEN………..VOUS ETES DE VRAIS PATRIOTES /PENDANT QUE D`AUTRES ETAIENT ACCROUPUS A L`OMBRE PAR COMPLICITE AVEC LE POUVOIR CORROMPU OU PAR PEUR /M5 RFP VOUS ETES BRAVES AVEC DICKO UN VRAI BRAVE AVEC LE CNSP.

    QUE LE SEIGNEUR VOUS BENISSE JUSQU`A VOS DESCENDANCES JUSQU`A VOS DESCENDANCES JUSQU`A VOS DESCENDANCES

    MERCI AU CNSP POUR AVOIR CONMPLETE LA LIBERATION

    NOUS PRIONS TOUS CEUX QUI N`ETAIENT PAS SUR LA PLACE DE L`INDEPENCANCE DE SE TAIRE PENDANT AU MOINS TOUTE LA TRANSITION

    NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS A REPLIQUER C`EST DIEU QUI SE CHARGERA DE VOS DESTINS RESTEZ HUMBLE SUIVEZ LES CONSEILS DU PARTRIOTE IMAM DICKO UN VRAI SAGE.

    NE CHERCHEZ RIEN C`EST DIEU QUI SE CHARGERA DE VOS DESTINS RESTEZ HUMBLE …………..JE VOUS RASSURE NE DOUTEZ POINT……………..

  3. J’ai vu Issa Kaou DJIM debout et applaudir le discours de clôture des travaux des Concertations Nationales, prononcé par le Président de CNSP.
    Aussi, je crois savoir que Cheick Oumar SISSOKO, Président et Co-Fondateur du Parti ” ESPOIR MALI KOURA ” ( EMK ), membre du M5-RFP, ne partage pas l’Analyse faite par Choguel MAÏGA des conclusions des Travaux des Concertations Nationales.
    Les Jeunes du M5-RFP ne devraient pas se cantonner dans l’opposition systématique à tout et à toute proposition de solution de sortie de crise de notre pays.
    Ils devraient essayer plutôt d’être aussi une Force de Proposition de solutions aux maux qui minent la Gouvernance de notre pays.
    La TRANSITION, c’est important, mais les futures élections présidentielles et législatives le sont tout autant. Alors, ils devraient commencer à s’organier dès maintenant, pour proposer un Candidat à la présidentielle ou de nouer des Alliances avec d’autres Entités Politiques qui partagent leurs points de vue et objectifs.
    Il me parait urgent d’attendre la mise en place des Nouvelles Autorités du Pays…, de les voir à l’œuvre et constater, si on n’y participe pas…, avant de porter un jugement.

    Vivement le Mali pour nous tous.

    • Bamake, tu ne dis pas la verite ici, Kaou Djim a toujours dit un civil pour la transtition et pas un militaire et ceci partout ou il a parle tout comme son patron l’Imam Dicko, et la junte doit finir de jouer car ca ne marchera pas, elle va etre associee al gestion de transition mais elle ne peut pas diriger la transition.

      • Issa Kaou DJIM a bien dit qu’il préfère une TRANSITION CIVILE.
        Moi, je veux bien Issa Kaou DJIM, Cheick Oumar Sissoko, Clément Dembélé, Modibo Sidibé, Cheick Modibo Diarra…, l’un d’eux devenir le Président de la TRANSITION.
        Mais, je n’ai rien contre non plus que ce soit le Colonel Assimi Goïta, le Colonel Malick Diaw ou le Colonel Camara…, qui devienne Président de la TRANSITION.
        L’important pour moi est que la TRANSITION soit conduite par quelqu’un qui soit la Femme ou l’Homme de la situation. Et qui puisse nous conduire à des élections présidentielles et législatives transparentes et crédibles. Qui nous évite ” un nouveau IBK “.
        Qu’un richissime homme politique ne vienne acheter son élection et que dans quelques années on soit à nouveau contraints à un soulèvement populaire ou un Putsch militaire pour le virer…

        Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here