Nomination des membres de son cabinet : A moins d’un an de sa chute, IBK réhabilité devant le tribunal de l’histoire

1

Les noms des membres du nouveau cabinet de l’ancien président malien déchu le 18 aout 2020 ont été rendus publics, au courant de la semaine écoulée. Cela, à travers le Décret N°2020-0393/PT-RM du 31 décembre 2020, portant nomination au cabinet de l’ancien président de la République SEM. Ibrahim Boubacar Kéita, signé par le président de la Transition, Chef de l’Etat, Bah N’Daw.

C’est fait, le Mandé Massa n’est plus un laissé pour compte, assigné injustement à résidence. Mieux que ses anciens détracteurs, il dispose désormais d’un cabinet personnel en sa qualité d’ancien président de la République du Mali. Ce cabinet composé de quatre personnalités, dont un Directeur de cabinet et de trois chargés de mission, constitue un noyau important pour veiller aux activités de l’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita et sa famille. Cela conformément aux dispositions du Décret n° 2014-0610/P-RM du 14 aout 2014 fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement des Cabinets des anciens Présidents de la République.

Les membres de ce cabinet sont des personnalités de diverses compétences et de profils différents, mais qui se caractérisent tous par leur relatif rapprochement avec l’ancien président IBK et sa famille. Ils sont des fidèles parmi les fidèles, nous a indiqué une source proche de la famille Kéita.

Le plus connu parmi eux, le Professeur Baba Akhib Haïdara, n’est plus à présenter. Avant d’être nommé Directeur de cabinet de l’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, il était Médiateur de la République, membre du Triumvirat ayant conduit le dialogue national inclusif. Avec ses expériences d’ancien ministre de l’Education nationale, conseiller spécial du président Konaré et Délégué Général pour le Nord auprès du Chef de l’Etat, lors de la transition de 1991, son profil sied bien à ses nouvelles fonctions.

Par rapport aux trois chargés de mission, celui qui se distingue par ses aptitudes professionnels est le Colonel Bréhima Boly Berthé, nommé médecin personnel du président IBK depuis la nomination du cardiologue Dr Diarra à la tête de l’hôpital ‘’Mère Enfant Luxembourg’’. Quant aux deux autres, à savoir Sabane Mahalmoudou (contrôleur des finances à la retraite) et Mme Konaté Zeinaba Attaher Maïga (informaticienne), ils sont considérés comme des membres à part entière de la famille présidentielle, dotés de solide expérience en matière d’organisation de tel cabinet.

Avec cette équipe pluridisciplinaire à sa disposition, le moins qu’on puisse dire est que l’ancien président de la République est garantie d’un traitement digne à son statut et à sa renommée.

Pour rappel, c’est sous le magistère du président Ibrahim Boubacar Kéita que la véritable législation sur le traitement dû aux anciens présidents de la République a eu tout son sens. Toute chose qui a facilité le retour au pays de l’ancien président, feu Amadou Toumani Touré, l’assurance de meilleures conditions de vie à d’autres anciens chefs de l’Etat, dont le Pr Dioncounda Traoré et Alpha Oumar Konaré.

L’autre fait majeur dans ce domaine, toujours à l’actif du président IBK est bien l’érection du cabinet du chef de file de l’opposition avec un budget annuel de près de 500 millions.

En somme, la dotation de l’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, d’un cabinet n’est que justice pour cet ancien président ayant mis au centre de sa gestion, la préservation de la dignité humaine.

Cet acte du président de la Transition,  réhabilite IBK devant le Tribunal de l’histoire et donne un signal fort à la communauté internationale sur la volonté de la transition à cultiver la réconciliation entre tous les Maliens, sans exclusion. Un préalable pour mieux amorcer les réformes attendues et souhaitées par tous.

“Le fruit le plus agréable et le plus utile au monde est la reconnaissance” disait Hans Christian Andersen.

Moustapha DiawaraACT

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Ce qui est sûr c’est que les maliens ont besoin de reconnaissance pour sauver le Mali !
    Même Satan a bénéficié de la reconnaissance divine !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here