« NUIT DE LA PAIX » : faire de la culture, un vecteur de la cohésion sociale, de la recherche de la paix au Mali

0

En prélude à la « Nuit de la Paix » qui aura lieu le 21 septembre,  le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo, a animé le lundi 06 septembre une conférence de presse  au CICB. Occasion pour lui d’expliquer les objectifs visés par cet évènement.

-maliweb.net« Faire de la culture, un vecteur de la cohésion sociale, de la recherche de la paix, d’intégration économique et sociale pendant et après la période de la transition », c’est l’objectif recherché par le ministère del’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme à travers l’organisation de cette soirée dénommée « Nuit de la paix ». Ce spectacle vise à   créer une dynamique inclusive permettant de mieux comprendre les conditions fragiles et précaires de la quiétude, de la paix, de la cohésion sociale. Il s’agit aussi de mettre en exergue, de promouvoir, de valoriser et de consolider les mécanismes endogènes pour une paix harmonieuse et durable au Mali.

Selon le Ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo,  cette « Nuit de la Paix » traduit la volonté des autorités de la transition, de faire de la culture le ferment et le ciment de la paix, de la cohésion sociale, du vivre ensemble, de l’unité nationale, de la réconciliation et de la refondation de la nation. Placée sous la présidence du président de la transition, le Colonel Assimi Goïta, cette grande soirée artistique et culturelle, dit-il, sera animée par des troupes artistiques des régions administratives et du district de Bamako dans les disciplines comme le solo de chant, le slam, l’art oratoire, la symphonie musicale, la musique d’orchestre et le défilé de mode représentant la diversité des expressions culturelles du Mali.

La « Nuit de la Paix » est un spectacle tradi-moderne inspiré du savoir-faire légendaire tiré des mythes, des légendes, des contes, des histoires, des épopées… du pays qui a pour but d’unir tous les maliens au chevet de la Patrie. «  Ce spectacle sera un vestibule, école, une source de vertus, de sagesse et de connaissances où  puiser la force, les armes nécessaires pour la compréhension de notre histoire, de nous-mêmes et la libération de notre patrie et où puiser des leçons de bonnes conduite et de pratiques d’usage », a expliqué le ministre Guindo.

Il a indiqué que cette soirée sera le lieux pour insister sur la mosaïque de culture malienne fondée sur la diversité des communautés linguistiques bambara, malinké, maure, tamasheq, peulh, dogon, senoufo, sonrhaï, etc.), fruit de la formule unificatrice du Mali : «  Un Peuple – Un But- Une Foi », conformément à la vision édictée par l’UNESCO qui affirme que la culture, dans toute sa diversité, s’entend comme une source de régénération permanente pour éviter la stagnation et le déclin de l’humanité.

Pour terminer, le ministre Andogoly Guindo a assuré que cette activité phare s’inscrit en droite ligne dans la dynamique de reconstruction d’un nouvel Etat et d’une nouvelle Nation largement exprimée par les plus hautes autorités du pays et l’ensemble des forces vives de la nation, au regard de la Constitution du Mali, de la Charte de la Transition et du Document-cadre de la politique culturelle du Mali, de la Charte de la Renaissance Culturelle Africaine, mais aussi en réponse aux multiples besoins urgents de la réconciliation nationale et du renforcement de la cohésion sociale et du vivre ensemble, des vertus séculaires et inaliénables au peuple malien.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net    

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here