Pour un Mali uni dans sa diversité : Le Collectif ‘’ stop ! Trop de morts’’ mobilise !

0

Un mois après sa création, le Collectif ‘’Stop ! Trop de morts’’ a eu le samedi 13 juillet 2019 sa première rencontre avec la presse. A cette occasion, d’éminentes personnalités ont symboliquement apposé leurs signatures sur un Manifeste pour le retour définitif de la paix dans les régions en proie à la violence.

La rencontre avait pour cadre la Maison de la presse en présence des personnalités religieuses, des artistes et des leaders d’opinion, des représentants des groupes armés peuls et dogons. Composé de simples citoyens issus de différentes sensibilités politiques et religieuses, le Collectif ‘’Stop ! Trop de mort’’ veut contribuer à faire baisser les tensions nées de la crise multidimensionnelle qui sévit au pays depuis 2012.

En vue d’atteindre cet objectif, il compte entreprendre des actions de sensibilisation de l’opinion nationale. Il attend beaucoup de l’influence politique et du dialogue social pour rompre le mur de la méfiance entre les communautés dans les zones de conflit. La  conférencière du jour, Adam Dicko, après avoir rappelé le contexte de la création du collectif a déploré   que la dimension inter-communautaire de la violence dans certaines localités ait déjà pris naissance. ‘’Les messages de haine et d’appel à la violence qui circulent sur les réseaux sociaux depuis belle lurette attestent de l’ampleur de cette fracture sociale qui profile à l’horizon. En outre, les rancœurs prennent forme dans les cœurs des populations touchées’’, a-t-elle expliqué.

Dans une émotion intense provoquée par le souvenir des atrocités comme les tueries d’enfants, de femmes enceintes et de personnes âgées lors des conflits récents, des personnalités célèbres comme la chanteuse Kandia Kouyaté, le rappeur Issiaka Bah dit Amkoulel, la présidente du parlement national  des enfants ont signé le Manifeste avant d’inviter tous les fils du pays à s’investir pour que le sang cesse de couler au Mali.

Bintou Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here