Professeur Babou Niang se prononce sur la transition : Les Maliens doivent soutenir le CNSP

0

Pour la transition, le président du réseau panafricain de la science mystique et de patrimoine ancestral, le Professeur Babou Niang propose de donner ce pays aux personnes qui portent le Mali dans leur cœur, des personnes qui peuvent bien redresser le Mali.

A ses dires, de 1992 à maintenant, les personnes qui courraient derrière Amadou Toumani Touré, après le coup d’Etat, ce sont ces mêmes personnes qui allaient à Kati chez Amadou Haya Sanogo, et ont fini par faire tomber ce dernier. Récemment on a vu ces mêmes personnes sortir pour chasser IBK du pouvoir et aujourd’hui les mêmes têtes sont en train de courir derrière les jeunes militaires du CNSP. Ainsi, le professeur conseille à ses enfants militaires de faire attention parce que, dit-il, ces gens ne se battent pas pour le Mali, mais pour leur intérêt personnel. “Tant que le Malien ne vise que son intérêt personnel, ce pays ne connaitra jamais le développement. Tout le monde veut avoir le pouvoir alors que Dieu n’a pas donné ce privilège à tout le monde”, dit-il. Selon lui, les Maliens doivent accepter de souffrir pour que ce pays puisse voir un lendemain meilleur. Ils doivent s’unir pour soutenir ces jeunes militaires. Ils ont besoin de nous pour gérer la transition.

Toutefois, à en croire le Professeur, personne n’a mis la Cédéao sur le dos du Mali, ce sont les Maliens qui sont allés mettre cette organisation contre nous. Ainsi pour lui, les sanctions de la Cédéao contre le Mali ont été prises avec l’apport de certaines hautes personnalités de ce pays.

A ses yeux, un an est peu pour une transition dans la situation actuelle du Mali. On ne dit pas de prendre X ou Z mais on sait déjà qui est qui au Mali. Il faut donner ce pays aux personnes qui portent le Mali dans leur cœur, des personnes qui sont mêmes des révolutionnaires qui peuvent bien redresser ce pays, a conclu le Professeur.

Ibrahima Ndiaye

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here