Programme de Développement des Terres Arides : Une aubaine pour assurer la sécurité alimentaire au Mali

0

L’hôtel Olympe de Bamako a abrité, le mercredi 12 juin 2019, la cérémonie d’ouverture de l’atelier national de capitalisation et de partage des résultats du Programme de Développement des Terres Arides (DryDev) de 2015 à 2019 au Mali. Cet atelier de deux jours est organisé par l’ONG Sahel Eco qui met en œuvre le Programme (DryDev) en collaboration avec ses partenaires (Association Malienne pour l’Education du Public et la Protection de l’Environnement (AMEPPE), Association Malienne d’Eveil au Développement Durable (AMEDD) et OXFAM Mali. L’un des objectifs dudit atelier est de consolider et documenter les principales réalisations du programme ainsi que les impacts. Il ressort de cet atelier que le programme (DryDev) est piloté par les producteurs agricoles pour améliorer la gestion de l’eau, la sécurité alimentaire et le développement économique rural dans cinq pays dont le Mali.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier était présidée par le représentant du ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Salif Dembélé, en présence du président du conseil d’administration du Sahel Eco, Norbert Dembélé, du Directeur de programme DryDev pour le Sahel, Dr George Okwach, des autres responsables du Sahel Eco et plusieurs personnalités. Dans ses mots de bienvenue, le président du conseil d’administration du Sahel Eco, Norbert Dembélé a remercié les participants de l’atelier d’avoir effectué le déplacement en grand nombre qui dénote leur engagement pour le développement rural et particulièrement l’amélioration de la sécurité alimentaire et le développement économique rural. Il a rappelé que le Programme de Développement des Terres Arides ou Drylands Development Programme (DryDev) est une initiative de ICRAF (Centre Mondial sur l’Agroforesterie) qui couvre 5 pays de l’Afrique de l’Ouest et de l’Est à savoir le Mali, le Burkina Faso, le Niger, l’Ethiopie et le Kenya. « Le programme DryDev est financé par le Ministère des Affaires Etrangères (MAE) des Pays-Bas et sa coordination globale est assurée par le Centre Mondial sur l’Agroforesterie (ICRAF). Il a comme ambition de favoriser la transition d’une agriculture de subsistance et d’aide d’urgence à un développement rural durable cela à travers un paquets intégrés d’interventions portant sur l’amélioration de la fertilité des sols, la restauration et l’enrichissement des parcs agro forestiers, la disponibilité de l’eau pour diverses utilisations, la structuration des chaînes de valeur agro sylvo pastorales, la facilitation de l’accès au marché, aux crédits et aux services financiers », a-t-il souligné. A l’en croire, la mise en œuvre de ce programme au cours des 5 dernières années a permis d’atteindre des résultats importants. Enfin, Norbert Dembélé dira que cet atelier vise à partager et diffuser l’approche et les leçons apprises de DryDev dans l’optique de susciter l’intérêt d’autres acteurs pour répliquer et mettre à échelle l’expérience de DryDev pour renforcer la résilience et la sécurité alimentaire des communautés des zones arides et semi-arides. Pour sa part, le Directeur de programme DryDev pour le Sahel, Dr George Okwach s’est réjouit d’être au Mali. Avant de signaler que cet atelier permettra de partager les résultats obtenus par le programme DryDev. A l’en croire, il y a eu des acquis dans l’exécution de ce programme. Enfin, il a invité les participants de l’atelier à faire des recommandations pertinentes. Quant au représentant du ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Salif Dembélé, le programme DryDev a engrangé des résultats satisfaisants qui méritent d’être dupliqués dans d’autres cieux.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here