Promulgation de la nouvelle loi électorale : Le président sourd aux gesticulations des soutiens de Choguel

1

Malgré les menaces, le désaccord et les intimidations du M5-Rfp du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, le président de la transition, chef de l’Etat, colonel Assimi Goïta, a promulgué la nouvelle loi électorale adoptée par le Conseil National de la Transition, contre la volonté des amis du chef du gouvernement.

En effet, dans un mémorandum publié au lendemain du vote de la nouvelle loi électorale par le CNT, sur fond de discorde entre le gouvernement et l’organe législatif de la transition, le M5-RFP, soutenu par le Premier ministre, avait suggéré au président de la transition de ne pas promulguer la nouvelle loi électorale.

A la grande surprise des amis de Choguel Kokalla Maïga, ladite loi a été promulguée par qui de droit, notamment Assimi Goïta. Ce qui veut dire que le clan du Premier ministre n’aura plus la mainmise sur la composition de l’Aige (Autorité indépendante de gestion des élections).

Le clan du Premier ministre c’est-à-dire le M5-RFP qui désapprouvait le processus de de création de l’Aige, principale innovation de la nouvelle loi électorale, suggérait « au Président de la Transition de ne pas promulguer la loi amendée et adoptée par le CNT en l’état ». Peine perdue. Contre leur volonté, le président Assimi Goïta a promulgué ladite loi.

Dans le paragraphe 1, article 7 de la nouvelle loi, il est écrit que le Collège, organe délibérant de l’autorité, est composé de quinze (15) membres désignés sur la base des critères de compétence, de probité, de bonne moralité, d’impartialité ainsi que de jouissance des droits civiques et politiques. Cela, contrairement à la volonté des partisans du premier ministre qui proposaient 9 membres.

Ainsi, il comprend des représentants des pouvoirs publics, des partis politiques et de la société civile, à raison de huit (08) membres pour les pouvoirs publics, quatre (04) pour les partis politiques et trois (03) pour la société civile.

L’article 7 précise que les membres représentant les pouvoirs publics sont désignés comme suit : trois (03) par le Chef de l’Etat, un (01) par le Premier ministre, deux (02) par le Président de l’organe législatif, un (01) par le président du Haut conseil des collectivités, un (01) par le président du Conseil économique, social et culturel.

Et d’ajouter que les membres représentant les partis politiques et la société civile sont désignés selon les modalités fixées par ces institutions ou organisations. Les membres du Collège sont nommés par décret pris en conseil des ministres sur présentation du dossier par le ministre chargé de l’Administration territoriale ou tout autre ministre désigné à cet effet, pour un mandat de sept.

En effet, l’Autorité Indépendante de gestion des élections (Aige) a pour mission l’organisation et la gestion de toutes les opérations référendaires et électorales. A ce titre, elle est chargée de la gestion et de la confection de la mise à jour et de la conservation du fichier électorale, de la réception et de la transmission des dossiers des candidatures relatives aux élections des députés à l’assemblée nationale, des conseillers communaux et des conseillers des collectivités territoriales.

Elle s’occupe aussi des opérations de dépouillement des bulletins de vote, de recensement de vote, de la centralisation, de la proclamation, de la publication des résultats provisoires des scrutins par pureau de vote et la transmission des procès-verbaux, de la gestions des observateurs nationaux et internationaux, de la consultation référendaire, présidentielle et législative.

Aige est chargée également de la confection, de la personnalisation, de l’impression et de la remise des cartes d‘électeurs biométriques à l’occasion des opérations référendaires et des élections, du suivi de la campagne électorale, des opérations de délivrance des procurations de vote, du suivi du déroulement des opérations de vote, entre autres.

Adama DAO

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Que le PM le veule ou pas son jour “j” arrivera et il est très, très, très proche, à ce titre, il est mieux qu’il soit lucide et se ressaisisse rapidement pour prendre le chemin de la vérité afin que les choses prennent leur ordre normal, nous comprenons ses gesticulations actuelles, car il n’est pas facile de perdre les 75000000 de CFA par mois.
    Ce qui est certain, quand un âne mange du miel, il ne mangera plus jamais de l’herbe, cela est une vérité indéniable, cela prouve à suffisance qu’aucun parmi ces jeunes colonels ne rentrerons plus jamais dans le camp, ils ferons tous de la politique définitivement. Après cette transition si les jeunes colonels doivent se présenter aux prochaines élections, vous PM n’avez aucune chance de gagner quoi que ce soit, cela est sans équivoque. Il faut reconnaitre que notre pays n’a pas fini encore avec ses différents soubresauts machiavéliques car avec la fin des cas de ces anciens politiciens d’autres bêtises sont en cours de chemin, bien orientées par les faits réels qui se déroulent actuellement.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here