Proposition de sortie de crise : Le Chérif de Nioro plaide la carte de Dr Boubou Cissé

11

Le Chérif de Nioro du Sahel, Mohamed Ould Bouté Haïdara a fait part de ses propositions de sortie de crise lors de son intervention du vendredi 26 juin 2020 en présence de nombreux hamallistes. Parmi les propositions du dignitaire religieux, la mise en œuvre d’un gouvernement restreint de 22 à 25 membres figure en bonne place. Toutes les sensibilités du pays devraient se reconnaitre dans cette équipe gouvernementale.

Le fils du très vénéré Ahmedou Hamahoullah ou encore Cheikh Hamallah a plaidé dans son intervention pour le maintien Dr Boubou Cissé à son poste du Premier ministre. Cette figure emblématique du  Hamallisme, une branche de la  Tarîqa Tijaniyya est aussi favorable au maintien des ministres Ibrahim Dahirou Dembélé (défense et anciens combattants) et Tiébilé Dramé (affaires étrangères et coopération internationale). Il plaide également pour l’entrée dans le gouvernement de Abdoulaye Daffé, ancien président directeur général de la Banque de développement du Mali (BDM-sa) et de Dr Choguel Kokala Maiga.

Selon lui, les départements ministériels (Défense, Sécurité intérieure, administration territoriale, Finances et affaires étrangères) doivent être confiés à des personnalités d’expériences connues pour leur intégrité et leur compétence. Il faut retirer, selon lui, le pouvoir au président de la République de limoger ces ministres qui resteront en poste jusqu’à la fin de son mandat.

Les conseils du très respecté Chérif de Nioro seront-ils écoutés par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta ?

Abdoulaye Coulibaly

Correspondance particulière

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Dire que les mandats de IBK ont été pire que ceux des autres Présidents du Mali doit être dit après des comparaisons d’abord.
    Il faut prendre chaque compartiment du Pays :
    1) Côté sécurité :
    Il savoir dans quel état le Mali était quand IBK venait au pouvoir ? Les forces armées et de sécurité , leurs effectifs , leur niveau de préparation , leurs équipements et leurs salaires.
    2) l’enseignement :
    Le niveau des enseignants et des élèves et leurs niveaux de salaires , les problèmes qui étaient déjà là , qu’est ce que les autres avaient fait ?
    3) La santé : les équipements de la santé et le niveau des salaires depuis les autres et les problèmes existants. Les différentes grandes épidémies.
    4) La justice : les salaires des juges comparés à ceux des autres Présidents
    5) la place que l’économie malienne occupe dans la sous région et en Afrique , dans un Pays en guerre contre les terroristes , les opposants au lieu d’aider le pays ne cesser de créer la zizanie et surtout les colonialistes qui ne veulent qu’on s’en sorte.
    6) Les emplois de jeunes dans l’armée , la police , la gendarmerie et la garde républicaine , les actions de lAPEJ , les recrutements dans la fonction publique, etc
    7) l’agriculture et l’élevage : les différentes actions et performances malgré la guerre.
    Tout cela malgré la guerre soutenue par les terroristes , les colons , racistes de maliens et les politiciens éternels insatisfaits et aigris.
    Pensez à tout cela et tirez une conclusion

  2. Ce n’est pas étonnant, c’est IBK qui est arrivé en 2013 avec dans ses bagages les confréries religieuses c’est pourquoi ces dernières restent influentes dans les sphères de la gouvernance. La seule solution de couper le cordon ombilicales avec ces organisation religieuses c’est de mettre IBK hors d’état de nuire pour que le jeu politique revienne au seul politique.

  3. Franchement c’est l’hôpital qui se moque de la charité . Donc c’était la raison de la visite du premier ministre chez le Cherif de Niono . encore une des raisons qui fait que ce pays n’arrive pas à voir le bout du tunnel tant que nous continuons à impliquer ces confréries religieuses dans la gestion de l’Etat . Le Mali a besoin d’une reforme totale au niveau de toutes les institutions de l’Etat inclus les structures administratives et les différents corps de l’armée etc. “ON PEUT ACHETER UNE MAISON MAIS PAS UN FOYER à retenir “

  4. Ce qui reste certain, ce n’est pas par un coup de baguette magique que le Mali sortira de ces crises multidimensionnelles, ce qu’il faut éviter c’est de reprendre les mêmes personnes qui ont été impliquées depuis toujours à la gestion de ce pays et qui n’ont eu aucun résultat tangible depuis leur nomination de toujours. Comment peut-on choisir encore Boubou, Dahirou et Daffé? Nous restons certains qu’ils maintiendrons le renforcement du même système sans aucun résultat probant. On dirai que le Mali s’arrêtera sans ces fonctionnaires véreux et vieux, ce qui est certain nous sommes partis encore vers un autre échec pattant sans équivoque.

  5. C’est dommage si Choguel doit être ministre encore , c’est grave ce corrompu qui harcèle ses directeurs nationaux pour qu’ils lui versent de l’argent vraiment le Mali est au bord de l’implosion.

  6. Il veut avoir sa bouche dans l’huile comme on le dit chez nous. Il a le droit de donner son avis intéressé. Si le M5-RFP garde les anciens membres du gouvernement surtout Boubou, ce qui signifie que leur coups de gueule n’ont rien servi. Ce serait du boucan pour rien comme d’habitudes!
    Le M5-RFP doit récupérer le poste de premier ministre et le donner soit à Omar Tam-Tam Ly ou Igor DIARRA qui sont expérimentés et qui sont les bêtes noires de la famille d’IBK. Ces 2 personnes ont quitté le gouvernement car elles n’acceptaient pas les directives issues de Karim Keita ou d’un autre membre de la famille. Elles sont les seules capables de tenir la tête à IBK dans un contexte de partage de pouvoir au Mali, surtout Igor. Le Cherif de Niono défend son bifteck donc c’est normal qu’il propose des gens qui arrangent ses affaires. Comment peut-on faire du neuf avec de vieilles têtes? Surtout Boubou qui a participé aux différents gouvernements d’IBK. Un pion central qui facilite les tâches de la famille ou leur mains mises sur le pays.

  7. Je l’ai toujours dit ici que ce Chérif n’a rien d’un Saint. On ne peut pas être Saint et vilain comme ce mec l’est ! 😀 Par son incohérence, sa corruption et son manque de franchise il finira par bousiller le peu de crédit que le peuple accorde aux religieux. La mauvaise interprétation qu’il fait de la mobilisation populaire derrière les religieux coûtera prochainement très cher aux religieux du MALI. Nous ne sommes pas mobilisés parce que nous obéissons à l’appel d’un religieux, nous suivons les religieux parce que ça ne va pas et que nous n’avons plus confiance aux politiciens. Si ce truand se met à regarder cette foule manifestants comme étant une foule de Hammalistes et cherche à la monnayer comme il l’a toujours fait, il risque d’être guillotiné le même jour que IBK. Il ne peut pas dire que la viande du chien est haram, dire aux autres de le manger et lui réserver la sauce. Si une viande, la sauce qui cuite l’est aussi. Comment peut-on garder IBK, le gouvernement de Boubouni et changer de gouvernance ou de système ? Si les religieux pensent que le peuple est idiot, ils tomberont plus bas que les politiciens.

    INCH ALLAH !!

  8. NON A CETTE POIRE COUPEE EN DEUX. LA SEULE SOLUTION C’EST LA PROPOSITION DE LA SECTION ADEMA DE FRANCE Nos ancêtres qui n’ont été ni chrétiens, ni musulmans, savaient pour autant ce que voulait dire ces vertus qui suivent :

    -Mériter la confiance des autres : (Danaya).

    -Tenir sa parole:(koumakan).

    -Honorer ses promesses ou son engagement pris: (lahidoukan).

    -Et rester fidèle à son serment: (kalikan).

    La Section ADEMA- PASJ France adhère à un changement profond dans la gouvernance et en entreprenant des réformes courageuses dont notre pays a cruellement besoin. Le silence assourdissant d’une certaine classe politique face à cette crise est incompréhensible pour notre Section car, cela déroge aux rôles et aux missions dévolus à un parti politique responsable.

    Nous sommes en accord avec le M5- RFP en quête de changement au Mali sans violence et sans effusion de sang.

    Dans la recherche de solutions de sortie de crise, aucun sacrifice ne sera de trop car il s’agit de sauver la maison Mali. Pour ce faire, la Section Adema France propose au M5 -RFP ce qui suit :

    1) La dissolution de l’Assemblée Nationale

    2) La démission des conseillers de la Cour Constitutionnelle

    3) La composition d’un gouvernement d’Union Nationale de Transition avec la participation de la Diaspora

    4) La Création d’une Constituante (Structure de Transition) composée des représentants de toutes les couches socio professionnelles et de la diaspora.

    5) Un Premier Ministre avec des Pouvoirs élargis et bien définis, placé sous l’autorité du Président de la Constituante.

    6) Éviter une humiliation au président de la république en le maintenant dans une fonction honorifique jusqu’à la fin du mandat.
    TOUT AUTRE PROPOSITIONS NE SERAIT VERRE A MOITIE PLEIN…

  9. LE CHERIF DE NIORO N EST VENERE QUE PAR LES AMALISTES! COMBIEN SONT ILS? POURQUOI DOIT IL CE BABOUIN DECIDER QUI DOIT ETRE QUI AU MALI?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here