Protection des données personnelles : L’appel de l’APDP à l’endroit des entreprises

0
Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara
Oumarou Ag Ibrahim Mohamed Haïdara

La Maison des aînés de Bamako a abrité la troisième édition de la Journée mondiale de la protection des données personnelles. Les activités de cette commémoration ont eu lieu avant-hier, sous l’égide de président de l’Autorité de protection des données à caractère personnel, Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara. Le thème débattu au cours de ces assises était la : « protection des données personnelles; quelle responsabilité pour les structures publiques et privées ? »

Le Mali, à l’instar des autres pays du monde, a célébré la Journée mondiale de la protection des données. A cette occasion, l’autorité de protection des personnelles APDP, dans sa mission d’assurer à toute personne physique ou morale, publique ou privée, la protection ses données personnelles sans distinction aucune a tenu une conférence débat sur la « protection des données personnelles, gage de bonne gouvernance de l’entreprise ».

«Le traitement des données à caractère personnel a tout le temps existé dans la vie des organes d’entreprises. Connu depuis des siècles sous le support papier, le traitement des données personnelles a connu un développement exponentiel avec l’essor des techniques de l’information et de la communication », a rappelé le président de l’APDP.

En effet, de nos jours, les techniques de l’information et de la communication améliorent de plus en plus notre quotidien, notamment le système de défense et d’écoute en ligne, les services mobiles de transformation des données de téléphonie, la médecine, la distribution d’eau et d’électricité, la gestion de ressources humaines de la clientèle de prestation, précise-t-il.

Cependant, la mise en œuvre de ce traitement nécessite de la collecte de stockage d’innombrables données à caractère personnel au sein des structures, poursuit-il.

Selon monsieur Haïdara, l’explosion de l’informatique est accompagnée de nouveau danger et de grave menace qui peuvent être tant de sources, tels que l’incendie, le tremblement de terre, l’inondation humaine à travers des sites de données par le biais d’un employé ou autre dont il faut combattre.

A l’en croire, l’existence de ces menaces constitue des vices sur les organismes et entreprises. Face à  ces responsabilités énormes, elles se doivent d’assumer pour garantir l’intégrité et les disponibilités des données dont la collecte et le traitement sont indispensables à leur survie, a-t-il proposé.

Oumar SANOGO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here