Dogme de l’église catholique : La création du monde : Quel sens et quel contenu ?

0

Le dogme de la création donne une réponse théologique à trois questions fondamentales que tout homme se pose : d’où vient le monde ? Pourquoi existe-t-il ? Vers où va-t-il ? La réponse de l’Eglise à ces trois questions, qui n’est pas nécessairement en contradiction avec celle de la science, est d’un autre ordre : celui du sens de l’existence.

L’origine du monde : La théologie chrétienne affirme de vérité de foi que tout ce qui existe vient de Dieu. Cette idée de totalité est portée, dans les différents symboles de foi, par les expressions « le ciel et la terre » ou « l’univers visible et invisible ». Rien de ce qui existe n’échappe à l’œuvre de la création ; tout a été créé par Dieu.

A la question de l’origine est également liée celle du mode d’origine : comment le monde a-t-il été créé ? D’aucuns (surtout les scientifiques) parlent d’évolution ou de big bang pour expliquer l’apparition des éléments de la nature et de la vie. La théologie, elle, parle de création. Par le terme création, elle insiste sur le fait que le monde et ses habitants proviennent de Dieu ni par génération (réservée au Fils), ni par procession (propre au Saint-Esprit), mais par création ex nihilo, c’est-à-dire à partir de rien. Dieu a juste eu besoin de parler pour que ce qui existe soit. Ainsi, l’expression « création ex nihilo » permet de faire une distinction de nature  et de statut entre Dieu et ses œuvres. Tout ce qui ne relève pas de la nature divine appartient au domaine de la création ; les deux ne peuvent être confondus. Cela signifie aussi qu’il n’y a pas de nature intermédiaire entre Dieu et ses créatures.

Le motif de la création : A la question « pourquoi Dieu crée-t-il ? », la théologie répond : « ni par besoin, ni par nécessité, mais uniquement par amour ». Dieu étant Amour, il se suffit à lui-même ; il n’a pas besoin de nous pour exister et pour être heureux. Dieu étant Amour, il ne peut rien produire de contraire à sa nature, sinon il se renierait lui-même : c’est aussi cela sa Sagesse. C’est pourquoi, tout ce qu’il crée est naturellement « bon ». Pour l’homme, il fait même mieux : il le crée « très bon », libre, pour lui-même et capable d’aimer.

Le but de la création : Avec la notion de création, la théologique chrétienne tient à affirmer clairement que le monde n’est pas le fruit du hasard. La création est plutôt le début de la réalisation d’un plan ou d’un dessein divin. Le monde est créé, d’une part, pour manifester et communiquer la gloire de Dieu et, d’autre part, comme appel à la communion avec lui. S’il est vrai que Dieu crée de rien, il ne le fait pas pour rien. Le monde a une finalité, une raison d’être et une direction : il est en voie de son accomplissement total en Dieu, en marche vers le but pour lequel il a été créé. Pour cela il dispose de moyens et de capacités internes dont Dieu l’a doté dès son commencement : l’espace et le temps, la vie et ses semences, l’intelligence, la liberté et la volonté de l’homme, sommet de la création. C’est l’usage erroné ou déplacé de ces moyens, leur dévoiement qui justifie la notion théologique de péché.

Abbé Jean Somboro

Professeur de théologie

Grand séminaire Saint Augustin (Bamako)

Source :  Mission

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here