Grande prière de vendredi : les pèlerins maliens dans la mosquée de Mahomet

0

Moins de 24h après leur arrivée, les pèlerins de la filière gouvernementale ont eu le privilège de coïncider avec la grande prière de vendredi dans la mosquée historique de Médine. Très tôt le matin, l’hôtel Amjad al Saleem, qui abrite le premier contingent de pèlerins maliens, s’est vidé de ses occupants de la filière gouvernementale pour cause de prière collective. Tous ont en effet pris une même direction : la principale mosquée de Médine, celle du prophète Mahomet (PSL).

Les pèlerins maliens n’étaient cependant pas les seuls à converger vers cette place historique où s’entremêlaient les fidèles musulmans de toute la Uma islamique : Arabes, Asiatiques, Africains, Européens, etc. Dans son sermon, le grand Imam a rappelé les principes fondateurs de l’islam autour des cinq piliers que sont : la déclaration et la reconnaissance qu’il n’y a qu’un seul et unique Dieu, le très Haut et le très Miséricordieux ;  la déclaration et la reconnaissance de Mahomet comme son grand serviteur et son messager ultime ; la prière ; l’aumône ou la zakat ; enfin, le pèlerinage, plus connu sous le nom de hadj.

Le grand Imam a également saisi cette occasion pour souhaiter un pèlerinage agréé à toutes et à tous, après avoir invité les fidèles musulmans à rester collés aux principes de l’islam évoqués ci-dessus. Mais en attendant l’arrivée du premier vol de la filière gouvernementale, une partie de la mission a eu le privilège de prier, 12 heures plus tôt, trois fois de suite dans cette mosquée, avant de faire la ziyara sur la tombe du Prophète Mahomet (PSL) dans l’enceinte même de la mosquée.

Dans le même périmètre, se trouvent la mosquée d’Ali, gendre et compagnon du Prophète, la mosquée du Prophète lui-même, dite mosquée des vœux exaucés après une retraite spirituelle de l’Envoyé de Dieu, mais aussi, la porte Salam par laquelle l’ange Gabriel rentrait pour rendre visite à Mahomet (PSL). Non loin de là, défie l’éternité le cimetière Bakhiya où reposent Ousmane, le troisième khalife du Prophète, et certains membres de la famille de Mahomet (PSL).

En tout état de cause, les pèlerins maliens, pour certains d’entre eux, passeront huit jours à Médine, avec l’opportunité de prier à plusieurs reprises dans cette mosquée bénie.

Source : CCOM/MARC

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here