Sidiki Diabaté en justice, ses soutiens doivent comprendre l’impossible revirement de la situation

5

Depuis la saisie du dossier de Sidiki Diabaté par la Brigade  d’investigation judiciaire (BIJ), ses proches, familles, fans et sympathisants ne cessent de plaider sa cause sur la toile à travers des publications et des vidéos pour demander pardon au nom de l’artiste . Pardonner un acte de violences de grande atrocité, présumé innocent jusqu’à décision de justice, les multiples soutiens à Sidiki Diabaté ne lui rendent pas justice.

Maliweb.net « Nous demandons pardon à toutes les femmes du monde  entier, mais principalement à notre chérie Mariam Sow. Donnons une seconde chance à Sidiki Diabaté pour le Mali et pour l’Afrique ».

Pour les proches de l’artiste, la leçon est comprise. Et pour cela, la présumée victime, la plaignante devrait pardonner à Sidiki Diabaté donc retirer la plainte contre Sidiki Diabaté pour agression ?

Seulement ces soutiens doivent savoir que pour le cas précis, même si Mamasita venait à retirer sa plainte, cela ne signifie point la fin de la poursuite. Aussi il faut laisser la justice faire son travail. Si Sidiki Diabaté  est innocenté, l’artiste reprendra de plus belle sa carrière et prêter sa voix à de belles causes telle la lutte contre le VBG.  Par contre s’il est jugé coupable, il devrait purger sa peine,  mis  à l’épreuve et bénéficier d’injonctions de soins afin de maîtriser sa violence. Comme ça l’artiste peut continuer sa carrière de plus belle en prêtant sa virtuosité à la Lutte contre les VBG.

De par sa partition dans une vidéo, la diva Oumou Sangaré se prête aux mimiques de la supplication au  nom du social,

« Le  modonifiya » malien cause de tous les maux de notre pays. Non Oumou Sangaré, Safi Diabaté, Barou Diallo , si vous aimez autant votre « fils » souffrez qu’il soit accompagné, que la justice fasse son travail,  après cela la leçon sera comprise par tous les citoyens.

A travers ces sorties non seulement vous établissez la culpabilité de votre « enfant » avant même le parquet, en plus votre geste peut être perçu comme un trafic d’influence pour essayer d ‘étouffer l’affaire, comment demander le pardon à l’impardonnable qu’est cette infraction » .  Ne vous médisez pas en déclarant défendre les droits des femmes et cautionner de pareils actes. Pire vous entachez votre image avec vos sorties.

Khadydiatou Sanogo/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Merci Mme pour cet article. Vous avez écrit l’essentiel. Pour une fois, allons au bout. Assetou aussi pourra poser plainte contre le marabout vu que ses protecteurs (du marabout) ne sont plus au pouvoir.
    Mesdames, profitez de cette aubaine pour imposer le respect de votre soeur/fille

  2. Ce que je trouve pathétique dans cette histoire c’est l’attitude du père de Sidiki et de Oumou Sangaré qui demandent pardon à cette fille.
    Sidiki est majeur, vacciné et le contentieux est entre Sidiki et cette fille , c’est quoi cette pression morale qu’ils veulent lui faire endosser,
    Ne pardonne pas , va jusqu’où bout, il faut des exemples et tu seras un exemple pour toutes les femmes du monde,

  3. Personne n’acceptera, que ce barbarisme soit fait à sa fille, soeur ou cousine.Laisser la justice faire son travail, car personne n’est en dessous de la loi, soyons honnête,sérieux et véridique,c’est parce que la fille est dans des conditions déplorables que sidiki a profité, qui peut faire de telle atrocité à une fille d’un juge, d’un avocat ou d’un officier de la police, gendarmerie,militaire ,même douanier ou pompier actuellement.

  4. Cette fille a besoin de justice, sans justice, ce pays va sombrer.
    Il faut voir ces pays développés, La justice est leur premier fondement, ils mentionnent partout justice, c’est ce qui nous manque.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here