Fondation CMDID : Quatre nouveaux partis font leur adhésion

0

La Fondation CMDID a procédé, le vendredi 16 avril 2016 au Grand Hôtel, à la cérémonie d’ouverture de son assemblée générale. L’assemblée était présidée par le Président du Conseil d’Administration de la fondation, Moriba Keita. C’était en présence de plusieurs partis membres de la fondation. L’assemblée a été l’occasion d’annoncer l’adhésion de nouveaux partis politiques (PSO, ANCD-MALI, UPM et le PACP) à la fondation CMDID. Elle a permis également  aux membres de la fondation de valider le rapport d’activité de l’année écoulée, le plan d’action de l’année en cours et d’échanger sur les perspectives  de développement et de pérennisation des actions de la Fondation CMDID.

Apres avoir remercié les autorités, les partenaires financiers et techniques et  les partis politiques membres de la fondation, le Président du conseil d’administration du CMDI, Moriba Keita a souligné qu’il est fort important  de relever quelques contributions notoires apportées par la classe politique au processus  démocratique malien à travers la fondation. En ce sens, il a cité entre autres : l’initiation des débats démocratique, l’appropriation de l’accord pour la paix, échanges interpartis sur la reforme  de la loi électorale et le processus  de renforcement des régions etc. Selon lui, ces contributions ont apporté une amélioration au processus démocratique de la nation. S’adressant aux membres de la fondation, le Président a précisé que ces perspectives heureuses ne doivent pas leur empêcher d’échanger sur les difficultés que rencontre l’organisation notamment dans l’accomplissement de son mandat. Pour lui, la forte dépendance  de la fondation à des partenaires techniques et financiers représente un défi dont la prise en compte détermine la survie et la durabilité de ses actions. Plus loin, il dira que la crise économique et la rareté des fonds  suscitent de grandes interrogations et obligent les partenaires stratégiques à rationaliser leur soutien. Il a, aussi, déclaré que cette situation confirme leur conviction que le soutien le plus durable  doit provenir de leur propre action, d’où la décision du conseil d’administration a entamé des démarches proactives auprès des différents  partis politiques membres afin qu’ils s’acquittent de leurs cotisations statutaires. Et l’introduction d’un dossier au niveau  de leur département tutelle pour l’acquisition d’un statut d’utilité publique pouvant leur permettre de bénéficier d’appui constant de l’Etat. Il a souligné que durant cette assemblée générale, ils vont revoir ensemble ce qu’ils ont pu réaliser au cours de l’année 2015, les succès et les faiblesses, mais aussi examiner les orientations de 2016, avant d’inviter les membres de la fondation à des échanges fructueux dans des perspectives  de durabilité et d’efficacité d’action afin de faire des modifications idoines pour le bonheur de leur plateforme de dialogue politique.

Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER