Basketball : Hamane Niang accusé d’avoir « ignoré » des abus sexuels au Mali quitte temporairement son poste de Président de FIBA

0

C’est un article du quotidien New York Times qui a donné l’information. Ce journal affirme que l’actuel président de la Fédération internationale de basket (FIBA), Hamane Niang, a ignoré entre 1999 et 2011 plusieurs cas d’agressions sexuelles contre les femmes alors qu’il était président de la Fédération malienne de basket, puis ministre des Sports du pays.

A l’annonce de cette information du journal Américain, notre compatriote, présumé innocent, a décidé de se retirer du moins temporairement de ses fonctions de Président de la FIBA en attendant les conclusions de l’enquête ouverte. Cet article du New York Time, largement relayé par plusieurs médias spécialisés dans le Basket Ball, reproche au parton de la FIBA d’avoir fermé les yeux sur l’harcèlement sexuel systémique sur des dizaines de joueuses au Mali. L’article accusateur ne mentionne nulle part que Hamane Niang s’est rendu coupable des cas d’abus sexuels. Mais, les auteurs de l’article avancent qu’il était au courant et aurait dû prendre des dispositions répréhensibles contre les personnes qui se sont rendues coupables des cas d’agressions sexuelles contre les femmes pendant une douzaine d’années entre 1999 et 2011.

Et le New York Time de rapporter que l’ancien patron du Basket Ball a fermement nié les accusations en rassurant l’institution de la FIBA de sa pleine collaboration de l’enquête que la dite la fédération a ouvert. “Je n’ai jamais été impliqué et je n’ai jamais eu connaissance des accusations décrites dans votre correspondance”, a écrit le New York Times qui revient sur un mail par Hamane Niang.

Dans une déclaration, la FIBA indique qu’elle a été informée le 10 juin par le New York Times et Human Rights Watch de plusieurs allégations au sujet d’un harcèlement sexuel systémique au sein de la fédération malienne de basket-ball. Ainsi, elle a immédiatement saisi son Professeur Richard McLaren, son agent de l’intégrité indépendant, qui a ouvert une enquête dont il espère pouvoir donner les résultats peu après les Jeux olympiques de Tokyo. La FIBA à travers son Secrétaire général a saisi la fédération malienne de basket-ball pour solliciter sa pleine collaboration pour mener à bien cette enquête.

En attendant les résultats de l’enquête, la FIBA a insisté sur le droit à la présomption d’innocence de son Président et elle estime qu’elle ne fera plus aucun commentaire avant la conclusion de l’enquête. En matière de toutes les formes de harcèlement et d’abus sexuel, la FIBA a adopté à une politique « de tolérance zéro ». Pour rappel, Hamane Niang est un géant du Basketball pour avoir été successivement président de la fédération malienne de basket-ball en 1999, Ministre des Sports du Mali, président de la FIBA Afrique et enfin président de la FIBA en 2019.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here