Championnat national : Stade malien, une semaine en or""

0

Grâce à leur succès sur l”ASKO, les Blancs ont pris le large en tête du classement Qualification-sur tapis vert-en Ligue africaine des champions et deux victoires en cham-pionnat à 72h d”intervalle avec en prime le fauteuil de leader : la semaine qui vient de s”ache-ver a été celle de

tous les bonheurs pour le Stade malien de Bamako. En tout cas, l”équipe de Sotuba se souviendra longtemps de cette deuxième quinzaine du mois de février qui a commencé avec l”annonce de la qualification de l”équipe sur tapis vert en Ligue des champions d”Afrique après sa double défaite sur le terrain face à l”AS Douanes du Sénégal (2-1, 2-0), qui s”est poursuivie, 24h plus tard, par le festival offensif contre le Stade malien de Sikasso en championnat (4-0) pour se terminer, dimanche, par une nouvelle et précieuse victoire contre la formation la plus redoutée du moment, l”ASKO.

Résultat : les Blancs ont pris le large en tête du championnat et comptent désormais 8 longueurs d”avance sur leur ennemi juré, le Djoliba et 5 sur leur dauphin et victime du jour, l”ASKO. Qu”importe que le team de Mohamed Magassouba ait encore étalé des lacunes sur le plan collectif et laissé planer des doutes sur sa capacité à élever le niveau de son jeu. Pour le capitaine Daouda Bagayoko et ses coéquipiers, l”essentiel était de poursuivre sur leur bonne série et surtout battre les joueurs de Djibril Dramé qui avaient fait tant de victimes de renom : Djoliba, CSK et USFAS. Autrement dit, l”enjeu du duel de dimanche ne se résumait pas au seul fauteuil de leader du championnat, les Blancs avaient également un prestige à défendre face aux Bleus de Korofina en grande confiance et qui voulaient, de leur côté, prouver que leur place de deuxième du championnat n”était pas usurpée.

La bataille a tourné à l”avantage de l”équipe de Sotuba, mais les champions sortants ont dû attendre la 81è minute et ce péché de jeunesse du capitaine de l”ASKO, Abdramane Guissé pour trouver la faille grâce au nouvel entrant, Djélimory Kané. À la lutte avec Bakary Coulibaly dans sa propre surface de réparation, le défenseur central des Bleus tenta de dribbler son vis-à-vis alors qu”il avait la possibilité de mettre la balle en touche ou en sortie de but. La sanction a été immédiate : l”attaquant du Stade, après avoir chipé le cuir à Abdramane Guissé, effectua un centre qui sera repris de près par Djélimory Kané dont c”était le premier ballon. Le coup est d”autant plus dur pour les joueurs de Korofina que ceux-ci avaient jusque-là fait montre d”une bonne organisation tactique et empêché les Blancs de développer leur jeu. Certes les joueurs de Djibril Dramé ne se sont pas créés beaucoup d”occasions nettes face au leader du championnat, mais sur l”ensemble du match, ils n”ont pas grand-chose à se reprocher si ce n”est peut-être le manque d”expérience.

Ce manque d”expérience s”est également fait sentir du côté de la Commune II, mais le team de Idrissa Traoré "Poker" a réussi à redresser la barre face au Djoliba après avoir été menée 2-0 au score. Tout s”est joué en première mi-temps : aux buts de Bréhima Traoré (15è) et Ousmane Bagayoko (17è), ont répliqué le capitaine Djibril Diarra (30è) et l”ancien sociétaire du Djoliba prêté cette année à la Commune II, Boubacar Dembélé (40è). Voilà qui n”arrange pas les affaires du coach, Faniéry Diarra longtemps resté sourd aux critiques des inconditionnels de Hérémakono sur sa défense à trois et qui est revenu dimanche à une arrière-garde composée de quatre joueurs (Kalilou Doumbia, Alfousseïny Kouma, Souleymane Dembélé et Mohamed Lamine Sissoko).
Faniéry Diarra a donc capitulé sous la pression des supporters et le moins que l”on puisse dire est que ce changement tactique n”a pas permis au Djoliba de retrouver la sérénité derrière.

Les deux buts inscrits dimanche par Djibril Diarra et Boubacar Dembélé illustrent parfaitement les défaillances de l”arrière-garde de Hérémakono qui a été prise de vitesse sur deux actions identiques. En attaque également, la situation n”est guère reluisante pour les joueurs de Faniéry Diarra qui auraient pu tuer le suspense dès la première période n”eut été les multiples occasions gâchées par les Ousmane Bagayoko, Moussa Diallo et Lamine Dianka. Rien qu”en première mi-temps, les Rouges ont perdu quatre face à face avec le keeper Mamadou Fodé Camara dont la ligne d”attaque n”a eu besoin que de trois occasions pour frapper deux fois. Dès lors, on comprend la déception et la colère des supporters de Hérémakono sevrés de victoires depuis la troisième journée du championnat et qui assistent impuissants à l”échappée du Stade malien.

S. B.. TOUNKARA (L”Essor du 20-02-2007)

Dimanche 18 février au stade Modibo Keïta

Djoliba-Commune II : 2-2
Buts de Bréhima Traoré (15è), Ousmane Bagayoko (17è) pour le Djoliba; Djibril Diarra (30è) et Boubacar Dembélé (40è) pour la Commune II.
Bon sifflet de Ousmane Sidibé assisté de Ibrahim Sambou Bagagah et Oumar Touré.
Djoliba : Cheick Oumar Bathily (cap, Almamy Sogoba), Alfousseïny Kouma, Kalilou Doumbia, Mohamed Lamine Sissoko, Souleymane Dembélé, Lassana Fané, Alphousseïny Keïta, Lamine Dianka (Founéké Sy), Bréhima Traoré, Moussa Diallo (Ismaël Keïta) et Ousmane Bagayoko. Entraîneur : Faniéry Diarra.
Commune II : Mamadou Fodé Camara, Mahamadou Kondo, Fily Dabo Soumano, Issoumaïla Issiaka, Mamadou Ouattara, Djibril Diarra (cap), Ibrahim Sacko (Ibrahima Diakité), Mamadou Keïta, Boubacar Dembélé, Macki Berthé (Mamby Sall) et Boukadary Fomba.
Entraîneur : Idrissa Traoré "Poker".

Stade-ASKO : 1-0
But de Djélimory Kané (81è).
Arbitrage de Mahamadou Koïta assisté de Balla Diarra et N”Baba Noumouké Diabaté.
Stade : Soumbeyla Diakité, Youssouf Doumbia, Modibo Sow, Daouda Bagayoko (cap), Bénogo Diaby, Moussa Diop, Leigh Saja (Boubacar Guèye), Lassine Diarra, Koutan Haman (Lassana Diallo), Karim Sogoba (Djélimory Kané) et Bakary Coulibaly.
Entraîneur : Mohamed Magassouba.
ASKO : Bosso dit Ibrahim Mounkoro (Adama Keïta), Abdramane Guissé (cap), Ousmane Diarra, Drissa Coulibaly, Kassim Doumbia, Abdoulaye Koïta, Ibrahima Diakité (Gaoussou Traoré), Mohamed L. Berthé, Moustaph Diallo (Ousseyni Maïga), Sidiki Kourouma et Yacouba Diarra.
Entraîneur : Djibril Dramé..

Commentaires via Facebook :

PARTAGER