Confédération africaine de football (CAF) : Cinq avocats Africains pour réformer l’instance dirigeante du football

0

Ils font partie de la première commission  de la gouvernance créée  par la confédération africaine de football, lors de sa 41ème assemblée générale tenue au Caire (Égypte), le jeudi 18 juillet dernier. La première réunion de la commission a eu lieu le vendredi 19 juillet au Caire. L’objectif  de cette commission est de mener des réformes au sein de l’instance de direction du football africain, en partenariat avec la FIFA. Les réformes concernent trois domaines principaux répartis en onze points : la gestion financière, la bonne gouvernance et les procédures internes; l’organisation efficace et professionnelle des compétitions ainsi que la croissance et le développement du football africain. L’avocat ivoirien Michel Brizoua-Bi a été nommé président de cette commission de gouvernance, dont les autres membres sont Monica Musonda (Zambie), Happi Dieudonné (Cameroun), Maya Boureghda (Tunisie) et Tumi Dlamini (Afrique du Sud).

Michel Brizoua-Bi

Né le 1er février 1966, Michel Brizoua-Bi est associé, co-fondateur du cabinet Bilé-Aka, Brizoua-Bi & Associés à Abidjan. Il est détenteur d’un certificat d’aptitude à la profession d’avocats (CAPA) (Major de promotion), de l’université d’Abidjan ; d’un Master of Laws, de la Harvard Law School, (USA) ; d’un DEA en Droit des affaires de la faculté de droit de Toulouse en France ; d’une Maîtrise en Droit des affaires de la faculté de l’université d’Abidjan et d’un diplôme d’administrateur de sociétés certifié, obtenu à l’Institut français des administrateurs (Paris).

Michel Brizoua-Bi a été conseiller juridique à la Banque africaine de développement à Abidjan. Il est président et membre fondateur de l’association des Cabinets d’Avocats d’affaires africains (African Business Law Firms Association-ABLFA) et a été président du Conseil d’administration de Stanbic Bank Côte d’Ivoire (Groupe Standard Bank of South Africa).

– Membre de l’Institut français des administrateurs (IFA), il est aussi  arbitre et membre du tribunal arbitral du sport (TAS) et ex président de la commission des affaires juridiques de la fédération ivoirienne de football (2004-2014).

Monica Musonda

Monica Musonda est actuellement présidente du conseil d’administration d’Airtel Zambie. Elle siège aussi au conseil d’administration de Zambia Sugar Plc, d’Arcelor Mittal South Africa Plc, de Dangote Industries Zambia Limited, et siège au conseil consultatif mondial pour le renforcement du réseau de développement de la nutrition. La ministre zambienne de la santé l’a récemment nommée vice-présidente du conseil d’administration de la Commission nationale de l’alimentation et de la nutrition.

En 2016, le Secrétaire général de l’ONU l’a nommée membre du groupe principal du mouvement de renforcement de la nutrition.

Monica Musonda a aussi été présidente de Kwacha Pension Trust Fund, le plus grand fonds de pension de la Zambie. Elle a également siégé au conseil d’administration de Bank of Zambia de 2011 à 2014.

Monica Musonda possède une double qualification en tant qu’avocate en Grande-Bretagne et en Zambie. Elle est détentrice d’un diplôme en Droit de premier cycle (LLB) de l’université de Zambie et aussi d’un diplôme de troisième cycle (Master) en Droit (LLM) de l’université de Londres. Elle a commencé sa carrière juridique en travaillant pour le procureur général de la Zambie. Elle a ensuite travaillé dans des cabinets privés pour Clifford Chance (Londres) et Edward Nathan (Johannesburg – où elle a atteint le rang de partenaire).

Elle a ensuite été, de 2006 à 2008, conseillère à la Société financière internationale à Washington DC. Avant de se lancer dans l’entrepreneuriat, Monica Musonda a été, de 2008 à 20011, Directrice des affaires juridiques et commerciales pour le groupe Dangote au Nigeria, puis a été promue au poste de conseillère juridique. Au sein du groupe Dangote, Monica Musonda a notamment dirigé le projet de construction de la plus grande cimenterie en Zambie par Dangote avec un investissement de 400 millions de dollars.

Happi Dieudonné

Il a été le président du comité de normalisation de la fédération camerounaise de football. Détenteur d’un Deug, d’une licence et d’une Maîtrise en Droit des universités d’Angers et de Rouen, il est avocat depuis 1985.

Maya Boureghda

Avocate aux barreaux de Paris et de Tunisie, Docteur en Droit de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne. Maya Boureghda est spécialisée en droit financier et bancaire et private equity. Elle a exercé en tant qu’avocate au sein des cabinets Baker & McKenzie (Rome/Paris), Freshfields (Paris) et Jonesday (Paris), puis en tant que juriste senior au sein de la banque d’investissement de BNP Paribas avant de fonder le cabinet d’avocats JURISMED.

Elle a enseigné le droit bancaire international à l’université Panthéon-Sorbonne (Paris I), à l’université du Saint-Esprit de Kaslik (Beyrouth) et à l’Université de Tunis II

Maya Boureghda intervient principalement en matière de financements structurés, financements de projets, partenariats public-privé, micro-finance, finance islamique, marchés de capitaux, private equity et acquisitions de sociétés.

Tumi Dlamini

En 2012, Itumeleng “Tumi” Dlamini a été nommé directrice exécutive de Master Builders South Africa (MBSA), la première femme et la première personnalité noire à occuper ce poste en 108 années d’existence de cette organisation.

Titulaire d’un Bachelor en sciences, spécialisé en sociologie industrielle et en politique africaine, ainsi que d’un bachelor en droit, tous deux de l’université de Cape Town est avocate à la High Court of South Africa, et a été la première associée noire du cabinet d’avocats international Bowman Gilfillan, où elle a pratiqué le droit des sociétés et le droit commercial.

Après 10 ans de pratique juridique, notamment au bureau de Londres du cabinet, elle a rejoint le comité d’organisation de la Coupe du Monde de Football FIFA 2010 en Afrique du Sud, où elle a occupé divers postes de direction, notamment celui de directrice du bureau du CEO, où elle était responsable de la gestion organisationnelle ainsi que de la planification opérationnelle.

Elle a, par la suite, occupé les fonctions de chef de la division Afrique de l’Histoire et des parties prenantes africaines, qui faisait également partie du projet de la Coupe du monde de football de la FIFA 2010. Dans ce cadre, elle a noué des contacts, dialogué et négocié avec des dirigeants gouvernementaux nationaux et provinciaux clés, ainsi que des chefs d’entreprise en Afrique du Sud en particulier et en Afrique en général. Elle a également été chargée de faciliter les partenariats privés et publics pour la réalisation des projets “Legacy” de la Coupe du monde de Football 2010, notamment pour permettre aux PME de participer aux projets liés à la Coupe du monde.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here