Coupe de la confédération : Ça casse pour le Djoliba, mais ça passe pour le Horoya

0

Soirée contraste pour le Djoliba AC et le Horoya AC dans la poule B de la Coupe de la Confédération. En position idéale de se qualifier pour les quarts de finale, le représentant guinéen et celui du Mali, respectivement leader et deuxième au coup d’envoi, ont connu un après-match de 5e journée différent le dimanche passé. Les Guinéens se qualifient pour les quarts de finale suite à leur victoire de 2-1 à domicile devant Bidvest Wits d’Afrique du Sud pendant que les Rouges de Bamako chavirent au Stade du 26-Mars face à Al Nasr de Libye (défaite 1-0). Une équipe qu’ils avaient pourtant contrainte au partage des points à l’aller (1-1). Avec 5 points à une journée de la fin, même si le Djoliba gagne son dernier match il ne devancera pas Al Nasr (8 points) en raison de son avantage dans leur confrontation directe. Bidvest Wits est aussi éliminé avec 2 points.
Dans un match à l’allure de finale, la tactique des Libyens, restés derrière pour ensuite procéder par des contres, a bien marché malgré quelques situations dangereuses djolibistes.
A la réception d’un centre, Souleymane Coulibaly reprend le ballon de la tête. Mais le coup de tête de l’attaquant djolibiste était trop mou pour inquiéter le portier libyen (10’). Première chaude alerte pour le Djoliba. A la suite d’un mauvais renvoi de la défense libyenne, Ousmane Coulibaly récupère le cuir et tente sa chance. Le portier libyen répond présent en mettant le ballon en corner (14’). Sur une contre-attaque libyenne, Aboubacar Doumbia sort pour gêner l’attaquant libyen alors qu’il était seul face au but (59’). C’est bien joué de la part du dernier rempart Djolibiste. A force de s’exposer, le Djoliba finit par tomber dans le piège.
Sur une contre-attaque bien menée par Khalid Almaryami qui sert parfaitement Muetaz Husayn pour l’ouverture du score (1-0, 68’).
Dans les dernières secondes du temps réglementaire, Hamidou Sinayoko a bien voulu arracher le nul et maintenir son club dans la course mais il voit malheureusement son coup de tête s’écraser sur le poteau. Le Djoliba s’incline ainsi et est éliminé de la compétition à une journée de la fin de la phase de groupes prévue pour le 2 février. L’équipe de Kouadio Georges se rendra en Afrique du Sud pour affronter Bidvest Wits dans le duel des éliminés tandis qu’Al Nasr recevra le Horoya. Deux équipes qualifiées.

Le Horoya se qualifie et condamne Bidvest Wits

Dramane Nikiema, le capitaine de la formation guinéenne, profite d’une erreur défensive des visiteurs pour ouvrir le score dès la 5e minute. Cole Alexander en manque de solutions de relance dû au pressing haut du Horoya, cherche à trouver son gardien à l’arrière. Malheureusement, la passe mal dosée est rapidement récupérée par le capitaine des rouges, à quelques mètres des buts. Le gardien sud-africain est le seul obstacle entre Nikiema et le fond des filets ; il suffit au milieu de terrain d’ouvrir son pied droit pour battre Brandon Petersen sur un tir puissant à ras du sol et ouvrir le score.
Après 21 minutes, Bidvest revient à hauteur de l’équipe locale grâce à Deon Kalendji. Servi par Thulani Hlatswayo, l’attaquant très excentré sur le côté droit enroule son ballon du pied gauche pour défier la défense bondée et geler le gardien de l’équipe de Conakry, Camara Moussa.
La joie est de courte durée pour les Sud-Africains réduits à dix, quatre minutes plus tard. Lehlohonolo Nonyane écope d’un carton rouge en tant que dernier défenseur après un tacle sur Morlaye Sylla bien parti pour mener l’assaut.
A la 62e minute, les deux hommes entrés juste avant l’heure de jeu, redonnent l’avantage aux locaux. La passe en retrait de Bolaji Simeon suppléant d’Heritier Makambo, trouve Boniface Haba, à l’entrée de la surface. Le remplaçant d’Aristide Bance surprend le gardien Petersen sur cette frappe lointaine et permet à l’équipe locale de mener 2-1 à la joie du public venu nombreux dans les tribunes. Horoya obtient même un penalty à la 85e minute sur une main de dans la surface mais Nikiema, auteur du premier but, ne réussit pas à compléter son doublé pour faire le break. Son tir puissant percute le montant droit des cages de Petersen avant filer devant la ligne pour rebondir sur le montant gauche et s’éloigner définitivement de la surface.
Malgré les occasions de part et d’autre surtout en faveur des Guinéens, le score en restera là et le Horoya se qualifie pour les quarts de finale avec 11points à une journée de la fin.
Alassane CISSOUMA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here