Coupe du Monde 2018 : la Russie ne manque pas ses débuts et étrille l’Arabie Saoudite

0
La Russie démarre idéalement sa Coupe du Monde en battant l'Arabie Saoudite
La Russie démarre idéalement sa Coupe du Monde en battant l'Arabie Saoudite

Dans le cadre du match d’ouverture de cette Coupe du Monde, la Russie, pays organisateur, recevait l’Arabie Saoudite. Les hommes de Stanislav Tchertchesov ont disposé sans trembler (5-0) d’une faible sélection saoudienne.

Après quatre années d’attente, la Coupe du Monde reprenait ses droits cet après-midi, et ce jusqu’au 15 juillet. Pour ce match d’ouverture, le pays organisateur, la Russie, accueillait l’Arabie Saoudite au Stadion Luzhniki. À cette occasion, le sélectionneur russe Stanislav Tchertchesov alignait un 4-2-3-1 avec Smolov en pointe. Côté saoudien, Juan Antonio Pizzi optait pour un 4-5-1. Dans les premières minutes, la formation russe essayait de porter le danger dans la surface de réparation face à une sélection saoudienne très regroupée. Et les hommes de Pizzi ne tardaient pas à baisser pavillon. Sur un très bon centre de Golovin après un corner repoussé, Gazinskiy trompait d’une belle tête croisée Al Maiouf (1-0, 12e). Auréolés par ce premier but, les joueurs russes manquaient de doubler la mise.

Mario Fernandes débordait sur la droite et centrait pour Smolov dont la frappe déviée obligeait Al Maiouf à détourner en corner (15e). Les Saoudiens pointaient le bout de leur nez peu avant la demie-heure de jeu. Al Shahrani s’infiltrait côté gauche et centrait au point de penalty pour Al Sahlawi, devancé de peu par Kutepov (21e). Alors que tout fonctionnait pour le mieux côté russe, Dzagoev devait quitter prématurément les siens sur blessure. Stanislav Tchertchesov faisait entrer Cheryshev (24e) et succédait au meneur de jeu. Après ce changement, les débats s’équilibraient et l’Arabie Saoudite subissait moins les assauts russes. Mais juste avant la pause, le pays organisateur doublait la mise. Sur une contre-attaque, Golovin décalait Zobnin dans la surface, dont la passe trouvait Cheryshev. Le milieu russe effaçait deux adversaires avant de tromper en force Al Maiouf (2-0, 43e).

Coaching payant pour Tchertchesov

Au retour des vestiaires, la Russie maîtrisait toujours autant les opérations face à une équipe saoudienne limitée techniquement. Samedov tentait sa chance de loin mais voyait le cadre se dérober (52e). Les hommes de Pizzi se procuraient une grosse opportunité peu avant l’heure de jeu. Sur la droite, Al Shehri débordait et centrait pour Al Sahlawi au point de penalty qui ne parvenait pas à toucher le cuir (56e). Au bord de la rupture sur chaque offensive russe, les Saoudiens frôlaient la correctionnelle. À l’entrée de la surface, Zobnin décochait une frappe écrasée mal négociée par Al Maiouf (68e).

La Russie assénait le coup de grâce. Sur un superbe centre signé Golovin, Dzyuba, fraîchement rentré, reprenait le ballon de la tête et trompait Al Maiouf (3-0, 71e). Après ce troisième but, l’Arabie Saoudite semblait sonnée. De leur côté, les joueurs russes géraient tranquillement la fin de match. Mais ces derniers ne s’arrêtaient pas en si bon chemin. Sur une inspiration géniale de Cheryshev suite à une remise de Dzyuba, le milieu russe trompait Al Maiouf d’un superbe extérieur du pied dans la lucarne (4-0, 90+1). Quelques secondes plus tard, Golovin, sur un coup-franc magistral, parachevait le succès des siens (5-0, 90+5). Avec cette belle entrée en matière dans son Mondial, la Russie pouvait sereinement se projeter sur son prochain match face à l’Egypte le 19 juin.

Par footmercato.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here