Eliminatoires de la CAN Egypte 2019 : les Aigles terminent en beauté

0

Les aigles du Mali ont battu le samedi 23 mars au stade du 26 mars le Soudan du Sud dans un match comptant pour la sixième et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Egypte 2019.

Maliweb.net- Qualifiés depuis la cinquième la journée, les Aigles étaient assurés de terminer en tête de leur groupe avant même de discuter cette dernière rencontre. Le match contre le Soudan du Sud n’était qu’une simple formalité pour la bande à Kalifa Coulibaly. Cependant, il fallait tout de même gagner pour  non seulement rester invaincus mais aussi se remettre en confiance pour les prochaines échéances. Une occasion que les Aigles n’ont pas ratée. Ils ont  battu leurs adversaires du soir par 3 buts à 0 (Kalifa Coulibaly 17’, Moussa Djenepo 27’ et Adama Traoré dit Malouda à la 90’ sont les buteurs maliens).  C’est d’ailleurs par le même score que le Mali avait remporté le match-aller à Djouba, la capitale du Sud Soudan.

A la fin de la rencontre, le sélectionneur par intérim des Aigles, Mohamed Magassoubas’est réjoui de la performance de ses joueurs. « C’est un exploit inédit qui n’était pas évident au départ. Nous avons fait au Mali un cadeau extrêmement précieux. Celui de se qualifier avant le terme des éliminatoires. C’est une première dans l’histoire du football malien », a-t-il déclaré. Malgré tout, le coach Magassouba invite ses poulains à garder les pieds sur terre.

Pour sa part, le sélectionneur du Sud Soudan Ramzi Sebit a félicité l’équipe du Mali pour sa victoire. Ses protégés étaient, selon lui, venus à Bamako pour faire un résultat. Ce qui n’a malheureusement pas marché.

Le coach Ramzi Sebit a déploré les conditions dans lesquelles son équipe a effectué  le déplacement sur le Mali. « Nous n’avons pas réussi à temps le visa d’entrée au Mali. Il nous fallait prendre  un avion de Nairobi à Bamako en passant par Abidjan. Ce qui nous a pris trois jours », a-t-il expliqué. Le sélectionneur du Sud Soudan a également affirmé que ses joueurs ne se sont entrainés qu’une seule fois.  « Nous étions très fatigués », reconnait le coach Ramzi Sebit.

Il faut ajouter que le deuxième ticket du groupe a été pris par le Burundi. Une première pour cette nation, qui comme le Mali termine invaincue de la compétition. La rencontre de la sixième et dernière journée entre hirondelles et  panthères du Gabon s’est soldée par un but partout. Ce qui fait le bonheur des burundais. Les gabonais quant à eux resteront dans leurs tanières. Les bonnes intentions du nouveau coach Daniel Cousin et le retour en sélection de la star Pierre-EmerickAubameyang n’ont pas suffi à sauver les Panthères.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here