Éliminatoires Mondial 2022: bonne pioche pour le Mali et le Nigeria, le Bénin rate le coche

0

Le Mali et le Nigeria ont fait une bonne opération pour le compte de la quatrième journée ce dimanche 10 octobre alors que le Bénin a été battu par la Tanzanie.

Le Mali reste en tête du groupe E après avoir battu difficilement le Kenya 1-0 pour le compte de la quatrième journée. Auteur d’un triplé au match aller, Ibrahima Koné a ouvert le score pour les Aigles en seconde période après un centre de Charles Traoré (55e). Les Maliens restent encore sous la menace de l’Ouganda, qui a battu le Rwanda 1-0. Les Kenyans et les Rwandais sont désormais éliminés.

« Je dis merci à tous. Mon groupe a tenu la dragée haute face au Kenya et ce n’était pas facile. C’était une rencontre très musclée et je savais qu’il voulait nous user. Il y avait aussi ce vent très fort et nous avons réussi à contenir leurs assauts. Notre équipe a été rigoureuse, nous avons un fond de jeu élaboré. Nous allons encore progresser. Et il nous manquait un buteur et je pense que nous l’avons trouvé avec Ibrahima Kone. Il a un vrai mental, il est humble et est au service de l’équipe. C’est un vrai renard des surfaces », a confié le coach malien Mohamed Magassouba à RFI.

À Douala au Cameroun, le Nigeria a renoué avec la victoire face aux Centrafricains (2-0) après leur défaite contre ces mêmes adversaires lors de la troisième journée (1-0). Balogun et Osimhen sont les deux buteurs de la rencontre (29e et 45e+1).

Éliminatoires Mondial 2022: Calendrier et classements 

Le Bénin a fait une mauvaise opération face à la Tanzanie. Les hommes de Michel Dussuyer ont été surpris dès la 6e minute par Simon Msuva, unique buteur de cette rencontre. Les Béninois ne se sont pas facilité l’existence pour la suite des éliminatoires dans le groupe J où les trois premiers ont encore la possibilité de se qualifier pour les barrages alors que Madagascar ferme la marche. « On a fait une entame de match catastrophique et on n’a pas payé cash. Les Tanzaniens ont réussi à s’accrocher et la réussite est du côté de la Tanzanie. On n’a pas combattu d’entrée, on a payé cher », a commenté Dussuyer pour RFI.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here