Infrastructures sportives : le stade Ouezzin presque OK !

0

Le vaste programme de réhabilitation et de construction d”infrastructures sportives entamé par notre pays à la faveur de l”organisation de la CAN 2002, se poursuit sans relâche.

Ainsi, après avoir visité les stades de Bougouni, Koutiala et San, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Natié Pléa s”est rendu hier sur trois autres sites : le Centre technique de Kayo et les stades Ouezzin Coulibaly et Mamadou Konaté. "Nous avons une obligation permanente de suivi de ces nombreux chantiers qui existent un peu partout à l”intérieur du pays", a expliqué le ministre Pléa au terme de sa visite d”inspection.

Fruit du projet d”assistance de la FIFA aux associations nationales africaines et destiné à la formation de jeunes footballeurs maliens, le Centre technique national du Projet Goal 2 est cofinancé par l”instance mondiale du football (217 millions de F cfa) et l”État malien (175 millions de F cfa). Les travaux de cette infrastructure connaissent un coup d”arrêt depuis le 2 novembre dernier. Les raisons ? L”entrepreneur chinois avait demandé une exonération sur certains matériaux de construction et attendait la réponse des autorités pour relancer les travaux. C”est chose faite depuis une semaine. Au cours de sa visite, le ministre Natié Pléa a constaté un état d”exécution d”environ 52%. Il s”agit en fait des infrastructures de base composées du bloc d”hébergement, de l”administration, des salles de cours, de la salle de musculation et des vestiaires. Le premier responsable du département de la Jeunesse et des Sports a profité de sa visite pour demander à l”entreprise chinoise la reprise rapide des travaux.

En principe, le chantier devrait redémarrer dès la semaine prochaine et les travaux porteront principalement sur l”aménagement des deux terrains de football et la réalisation des travaux de voiries et d”équipement chiffré à 35 millions de F cfa. Au cours de sa visite, le ministre Pléa était accompagné du Gouverneur de Koulikoro, Mamadou Issa Tapo, du président de la Fédération malienne de football, Salif Keïta et des responsables des services techniques de la 2è région et du département des Sports.

Contrairement au Centre technique de Kayo, le stade Ouezzin Coulibaly commence à retrouver une mine éblouissante, avec une aire de jeu verdoyante, séparée par une piste d”athlétisme de cinq couloirs et d”un vélodrome quasiment fonctionnel. Le second volet de la rénovation de ce site sera la construction du bloc administratif et des tribunes et l”installation d”un forage équipé.

M. N. TRAORÉ
L”Essor du 21-02-2007

Commentaires via Facebook :

PARTAGER