Karaté : Le Dojo club Nièta de Badalabougou ouvre ses portes !

0

C’est par l’hymne nationale du Mali que la cérémonie d’ouverture du Dojo Nièta Club a débuté. Ensuite, le chef de quartier de Badalabougou et le coordonnateur de l’école publique,  Mamadou Goundo Simaga de Badalabougou, ont  témoigné de l’importance de la pratique du karaté surtout  pour les enfants.

Pour le président de l’association, maître  Gaoussou Sidibé, vice-champion d’Afrique aux jeux africains de Maputo 2011, ce Dojo a non seulement  pour objectif de bien suivre les occupations des enfants, mais en plus de lutter contre la consommation des stupéfiants dans les lieux publics. Maître Sidibé dira que les écoles sont en train de perdre leurs valeurs à cause des  mauvais comportements  des enfants dus aux stupéfiants qui ont changé leurs mentalités. Selon lui, le but recherché par l’ouverture de ce Dojo est de mettre les enfants à l’abri de la consommation des stupéfiants. Mais aussi, de susciter chez eux la discipline et le respect et leur faire comprendre que ce n’est pas la violence qui peut résoudre les problèmes.

Maitre Sidibé a incité les enfants à venir s’inscrire à ce nouveau Dojo, car dès le bas âge, s’ils voient l’importance du karaté, cela leur permettra d’éviter beaucoup de choses  néfastes de la vie. Aussi, il a invité les parents présents à la cérémonie à y inscrire leurs enfants.

La cérémonie a été d’autre part  riche en couleurs car  marquée par des  démonstrations  entre autres  de Maître  Chaka  Doumbia, ceinture noire 1ère dan, la prestation du Dojo  Shotokan de Gaoussou Sidibé, la démonstration du Vietvodao-Mali, une technique à base de ciseau à travers laquelle, maître Oumar N’Doye, ceinture noire 3ème dan  a tenu en haleine le public longuement par son savoir-faire en la matière.  Ce fut ensuite la démonstration du Dojo Thuck Sul. Le public assista aussi à des sketchs de sensibilisation des enseignants sur la nécessité de  garder les élèves en classe plutôt que de les renvoyer  de la classe. La cérémonie s’est terminée par  des démonstrations individuelles  de l’équipe nationale Kata du Mali, vice-championne de la zone 2.

Almihidi  Touré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER