La CAF veut d’une CAN 2021 au Cameroun et 2023 en Côte d’Ivoire

2
Le président de la CAF, le Malgache Ahmad
Le président de la CAF, le Malgache Ahmad. MOHAMED EL-SHAHED / AFP

La Confédération africaine de football (CAF) a décidé que la Coupe d’Afrique des nations 2021 aurait lieu au Cameroun, dessaisi de l’organisation de la CAN 2019. L’édition 2023, quant à elle, se tiendrait en Côte d’Ivoire, a indiqué le président de la CAF, Ahmad, sur Afrique Média TV, ce 3 décembre 2018. Le Malgache n’a en revanche pas évoqué le sort de la Guinée, censée abriter la CAN 2023.

La Coupe d’Afrique des nations 2021 aura-t-elle lieu en Côte d’Ivoire, comme cela avait été décidé en 2014 ? Quatre jours après avoir retiré la CAN 2019 au Cameroun, la Confédération africaine de football (CAF) a confirmé son intention de retirer la CAN 2021 aux Ivoiriens pour la donner aux Camerounais, puis de confier la CAN 2023 aux autorités ivoiriennes… sans évoquer le sort de la Guinée. Les Guinéens avaient été en effet choisis comme hôtes de l’édition 2023, à la surprise générale, il y a quatre ans.

Ce 3 décembre 2018, au micro de la chaîne de télévision Afrique Média TV, le président de la CAF, Ahmad, a justifié ce choix. « Nous avons pris cette décision de décaler, car nous avons vu que la Côte d’Ivoire aussi n’est pas prête pour 2021, a assuré le Malgache. Pour faire les choses de manières plus humaines, décalons toutes les CAN et donnons plus de chances et plus de temps au Cameroun pour qu’il réalise les infrastructures. On va les accompagner de près pour éviter que ça n’aille pas. En 2021, les Camerounais seront prêts. Et en 2023, on organisera la CAN en Côte d’Ivoire. C’est la décision prise par le Comité exécutif » de la CAF, le 30 novembre 2018 à Accra.

La CAF espère ainsi calmer la colère des Camerounais, dessaisis de l’organisation de la CAN 2019, suite à des retards rédhibitoires aux yeux des dirigeants de la Confédération. Mais les Ivoiriens l’entendront-ils de cette oreille ? « Nous avons mobilisé 300 millions d’euros, soit 200 milliards de francs CFA, pour réaliser les infrastructures sportives ainsi que les infrastructures d’hébergements de l’ensemble des sportifs qui viendront pour la CAN 2021 en Côte d’Ivoire, a rappelé le ministre ivoirien des Sports, Paulin Danho, au micro de Nadia Sweeny, et ce avant la diffusion de l’interview d’Ahmad. Nous avons été retenus pour 2021. Donc, nous devons être prêts pour 2021. Après, si nous sommes dans une situation où il faut négocier des glissements ou des choses comme ça, ça interviendra à l’issue d’une conférence, de rencontres… Mais ce que je peux dire, c’est que nous avons été désignés en 2014 pour la CAN 2021. Nous avons un chronogramme. Nous avons mobilisé des ressources. Nous travaillons en toute sérénité ».

La CAF cherche actuellement un pays hôte pour la phase finale de la CAN 2019 qui aura lieu du 15 juin au 13 juillet. Les CAN 2013, 2015 et 2017 avaient également changé de pays hôte.

Par David Kalfa – rfi.fr Publié le 03-12-2018 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. La CAF a proposé de confier la CAN 2021 au Cameroun, la CAN 2023 à la Côte d’ivoire et la Guinée Conakry abritera probablement la CAN 2025 dans le but de doter le continent africain d’infrastructures sportifs, sanitaires, hôtelières et aéroportuaires de dimensions internationales. La CAF a l’ambition de faire rentrer de plein pieds le continent africain dans le professionnalisme et cela passe forcement par la construction d’infrastructures modernes. La CAN passe de 16 équipes à 24 équipes, il faut dans ce cas pour le pays qui l’abrite, la construction de 16 stades de compétition tous équipés de cabines de presse pouvant faciliter la retransmission des matchs, 24 terrains d’entrainement et en dehors des terrains il faut la construction de 32 hôpitaux avec des plateaux techniques très modernes, 16 hôtels de niveau 5 étoiles, 18 aéroports modernes et il faut que le pays soit à un niveau sécuritaire acceptable. La CAN est un moyen de développement du continent africain, raison pour laquelle la CAF prend au sérieux le cahier de charge de l’organisation de la compétition.

Comments are closed.