Meeting du collectif des présidents des supporteurs des clubs de ligue 1 du Mali : Les résolutions de la médiation rejetées en bloc

2

Les responsables des clubs de ligue 1 ont affirmé que l’application de l’article 38 est la solution à la crise du football malien et ont rejeté en bloc les recommandations du pool de médiation. C’était le vendredi 4 décembre 2015 au terrain de l’AS Real de Bamako.

Les responsables de la majorité des clubs admis pour le championnat d’élite du Mali (saison 2015-2016) sont sortis de leur silence. Le meeting qu’ils ont tenu, vendredi dernier, a été marqué par les interventions des différents responsables des clubs majoritaires. Sans exception, tous les intervenants se sont montrés  intraitables sur l’application de l’article 38 du règlement spécial du championnat national.

Amadou Koné, porte-parole du collectif des supporteurs des clubs en question: «nous confirmons que nous ne sommes pas ici par caprice ni par opportunisme, ni démagogie. Nous ne sommes ni «pro» ni «anti» de quoi que ce soit. Nous sommes ici par respect des principes élémentaires des règles qui gèrent le football. Le football, c’est notre passion. Depuis des années nous y consacrons notre énergie, notre intelligence, notre savoir et notre argent. Mais aujourd’hui, hélas ! Notre sport est devenu source d’insomnie et de cauchemars», s’exclame t-il. En effet, l’article 38 n’est pas négociable. Il a rappelé qu’au cours de la saison 2014/2015, certains clubs, pour des raisons qui leur sont propres, ont boycotté le championnat. Et ce fut considéré comme des forfaits. Il est stipulé dans l’article 38 que « un club ayant déclaré trois (3) forfaits consécutifs ou non en championnat national sera déclaré forfait général dans les matches aller, est automatiquement relégué en division inférieure».       Le bureau fédéral a assumé ses responsabilités en la matière. Ceci entraine une suite d’événements regrettables qui n’honorent pas leurs auteurs. Nous insistons sans ambages ni démagogie au respect strict des règles qui gèrent notre sport roi. Nous ne sommes pas dans les arènes médiévales où seule la loi du plus fort était de règle, a-t-il conclu.  Il a fini en lisant les recommandations des clubs de première division qui sont :

1-Nous rejetons en bloc les conclusions  de la commission de médiation présentées sur l’Ortm, car elles ne sont pas véridiques.

2.-Nous ne ferons aucun compromis dans l’application de l’article 38, à partir de cet instant nous nous donnerons les moyens du droit pour y parvenir.

3- Nous invitons le bureau Fédéral de la Femafoot à s’y investir, il a notre soutien indéfectible. Les différentes correspondances des instances internationales doivent le conforter au respect des décisions issues des assemblées générales du 10 janvier 2015 et du 31 octobre 2015.

Ont signé : Amadou Koné pour l’AS Réal, Ousmane Diakité (Stade malien de Bamako), Yaya Sangaré (US Bougouni), Issa Cissé (S Nianan), SidyKonaké (Débo club de Mopti), Adama ZanDoumbia (USC Kita), Brehima Traoré dit Mingo (Lcba), Batougounè Sylla (CS Duguwolofila), Bakary Niaré (11 Créateurs), Fousseiny Diarra (Mamahira AC de Kati).Il convient de dire que d’autres clubs absents du meeting sont d’avis pour l’application de l’article 38 comme l’Usfas et l’AS Police.

Enfin, il faut signaler que certains intervenants ont réclamé le départ de l’actuel ministre des Sports et ont souhaité remettre une déclaration à la Primature au président de la Présidence pour cet effet.

Yacouba TANGARA

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. A bas djoliba on s’est fou de vos putain club djoliba nous sommes pas en période de votre tiekoro bagayoko…sans vous le football malien progressera belle et bien en bon attendaire salue

  2. Amadou Koné pour l’AS Réal, Ousmane Diakité (Stade malien de Bamako), Yaya Sangaré (US Bougouni), Issa Cissé (S Nianan), Sidy Konaké (Débo club de Mopti), Adama Zan Doumbia (USC Kita), Brehima Traoré dit Mingo (Lcba), Batougounè Sylla (CS Duguwolofila), Bakary Niaré (11 Créateurs), Fousseiny Diarra (Mamahira AC de Kati) ! VOUS ÊTES RIGOLOS car vous ne pouvez pas vous battre pour le respect de la sanction du forfait contre DJOLIBA et consorts afin de respecter le Règlement Spécial de la D1 et accepter qu’on torpille le Règlement Spécial de la D2 qui gère les cas de forfait jusqu’à vous asseoir avec LCBA et ce club qui fait un holdup RÉCLAMER le respect des textes ! LE MONDE A L’ENVERS !

Comments are closed.