3ème édition du Salon des Jeunes Entrepreneurs de la zone UEMOA (SAJE UEMOA) Les difficultés d’accès aux financements au cœur des échanges

0

La 3ème  édition du Salon des Jeunes Entrepreneurs de la Zone UEMOA (SAJE-UEMOA) se tient depuis le 23  avril dernier à Bamako au CICB et ce jusqu’à demain autour du thème : « financement de l’entreprenariat jeune et croissance des micros, petites et moyennes entreprises ». La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, Mahamane Baby.

Dans son intervention, le président du SAJE UEMOA Drissa Coulibaly a salué les jeunes entrepreneurs pour leurs efforts inlassables en vue de prendre leurs destins en main. Il a indiqué que  les petites entreprises ont des difficultés d’accès aux  financements de leurs exploitations c’est-à-dire le besoin en fonds de roulement, pour leur croissance et des investissements.

Le ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, Mahamane Baby, pour sa part dira que  le SAJE-UEMOA est une initiative  des jeunes qui a pour ambition de redynamiser notre espace économique en permettant aux jeunes entrepreneurs et opérateurs économiques de s’ouvrir à d’autres horizons. Toute chose qui leur permettra de  créer de nouvelles valeurs ajoutées et des pôles de croissance qui pourront favoriser  pour eux une réelle et durable émergence.

Selon lui, aujourd’hui, l’Etat favorise la création d’écoles, d’universités pour former des techniciens, des ingénieurs  et des cadres mais force est de constater que la question de  l’employabilité  des jeunes demeure un des défis majeurs à relever car la demande est largement supérieure à l’offre.

« Il faut d’autres mécanismes et initiatives afin  de permettre aux jeunes de faire valoir leurs qualifications dans différents domaines d’activités de la vie socioéconomique. C’est  pourquoi, le SAJE UEMOA parait salutaire de ce point de vue et mérite, en conséquence, d’être soutenue», a-t-il indiqué.

Fatoumata Fofana

Commentaires via Facebook :

PARTAGER