Pouvoir : Katilé pressenti à la tête d’une institution

1

Le puissant secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali(UNTM) vient d’être confirmé sur la liste des membres du Conseil économique, social et culturel du Mali. Il a fallu que la centrale syndicale soit à deux pas de la grève de 5 jours prévue cette semaine pour que le décret de nomination de Katilé et autres membres de cette institution soit signé par les responsables de la transition. Dans un premier temps, les autorités ont voulu tenir la dragée haute à Yacouba Katilé qui est en pole position pour devenir le prochain président du Conseil économique, social et culturel.

 

La liste dont le décret a été signé était sur la table du Premier ministre Moctar Ouane il y a bien longtemps. Mais à cause des grèves de l’UNTM, les autorités de la transition avaient bloqué la signature du décret. Toutes les institutions du pays sont fonctionnelles sauf le Conseil économique, social et culturel. Selon certaines sources, ce conseil consultatif a délibérément été bloqué par les responsables de la transition qui savent que Yacouba Katilé pourrait avoir la chance d’être choisi comme son président.

Le renouvellement du Conseil économique, social et culturel était parmi les doléances de Yacouba Katilé dont les proches ont beaucoup parlé de la mauvaise foi de la transition. Un doigt accusateur était particulièrement pointé sur le président Bah Ndaw et Assimi Goïta, en plus du Premier ministre. Ce trio serait le cerveau du blocage de la liste des membres de l’institution qui siège à Koulouba sur la colline du pouvoir, tout juste en face des bureaux du chef de l’Etat.

Si Yacouba Katilé parvenait à se faire élire président de cette institution, il montera en estime dans l’univers mondain de la République. L’institution en question offre de nombreux avantages à ses membres, particulièrement son président. Ce n’est pas pour rien que son président sortant, Boulkassoum Haïdara, a écrit plusieurs lettres au Premier ministre Moctar Ouane et au président Bah Ndaw pour qu’il soit maintenu à son poste. C’était peine perdue, car la nouvelle liste avait toutes les chances de ses côtés(Fin).

B. Simpara

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here