Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. fallait-il attendre une visite du Président de la République aux Etats Unis, déjà programmée, pour penser au traitement que lui avait réservé les maliens de l’extérieur en Sept 2018, mécontents de la gestion des affaires de la nation, quelque chose qui devrait commencer depuis l’atterrissage de l’avion présidentiel depuis son retour en Sept 2018. ” Administrer, c’est prévoir “, mais pas à la dernière minute, qui frôle le bâclage de l’évènement, susceptible de contenir beaucoup d’impairs pendant la mise en oeuvre.
    Nécessité alors de créer, à cet effet, un poste de conseiller à la Présidence, chargé de veiller au traitement diligent des sujets et préoccupations, aussitôt recueillis auprès des maliens de l’extérieur, soit dans les Rapports périodiques des Missions Diplomatiques et Consulaires, soit au cours des visites du Premier Ministre, des Ministres, des Responsables des Institutions, soit à travers les Rapports déposés par les Services de Vérification et de Contrôle dans ces structures extérieures du Mali.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here