MINUSMA en appui à l’UNESCO : Inauguration des mausolées reconstruits de Tombouctou

0
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette visite, organisée par le bureau de l’UNESCO  en collaboration avec le ministère malien de la culture de l’artisanat et du tourisme, et la MINUSMA, a eu pour but d’inaugurer les mausolées réhabilités grâce à un projet coordonné par l’UNESCO.  

 

Le projet de reconstruction des mausolées de Tombouctou s’inscrit dans le cadre d’un programme global portant sur la réhabilitation du patrimoine culturel endommagé pendant l’occupation de la région en 2012.

 

Les travaux de reconstruction débutés en Mars 2014 ont permis de reconstruire en un peu plus d’un an les 14 mausolées détruits sur les 16 inscrits sur la liste du patrimoine mondial. Parmi les 14 mausolées, 8 ont été complètement rebâtis tandis que les autres seront d’achevés prochainement. L’avancement si rapide des travaux de réhabilitation a été rendu possible grâce au soutien logistique et sécuritaire que la MINUSMA a fourni lors de plus de 70 missions effectuées par des experts, représentant 450 vols autotal.

 

La cérémonie d’inauguration a débuté avec la visite des trois importants mausolées réhabilités du Cimetière de Trois saints de Tombouctou. La délégation a été accueillie par la corporation des maçons de Tombouctou qui, dans le respect des techniques traditionnelles, a réussi à restituer ces bâtiments dans leur style d’origine.

 

Les membres de la délégation se sont ensuite entretenus avec le gouverneur de la ville et l’Imam de la grande mosquée deTombouctou devant la bibliothèque des manuscrits Al-Imam Essayouti récemment réhabilitée par la MINUSMA. La visite s’est poursuivie au centre IHERI (Institut des hautes études et des recherches islamiques) Ahmed Baba par une présentation sur les manuscrits, exposés pour l’occasion, et une rencontre avec les responsables des communautés de Tombouctou. 

 

« Je suis venue vous transmettre la gratitude de la communauté internationale pour avoir protégé ce patrimoine qui est d’abord le vôtre et celui de l’humanité entière. Votre courage et votre détermination sont un message très fort aux extrémistes et c’est une contribution importante à la paix et au développement de votrepaix! Nous avons besoin de continuer à faire entendre ce message,» a déclaré la Directrice Générale de l’UNESCO devant les notables de la ville et les chefs communautaires.

M. Arnauld Akodjenou, pour sa part, a souligné que « L’appui à la sauvegarde du patrimoine culturel du Mali constitue une composante clé du mandat de la MINUSMA en soutien aux efforts des autorités maliennes et en collaboration avec l’UNESCO. Le changement de la nature des conflits fait peser de nouvelles menaces sur les populations et le patrimoine culturel. L’actualité récente illustre malheureusement une accélération de cette tendance et cela doit interpeller la communauté internationale à réagir et à se mobiliser plus promptement ».  

 

Le Ministre de la culture, de l’artisanat et du tourisme, Mme Ramatoulaye N’Diaye Diallo, a voulu manifester son sentiment de satisfaction envers  l’UNESCO et la MINUSMA pour les efforts entrepris. « C’est un temps fort, les promesses sont tenues par la communauté internationale. Cette reconstruction va au-delà des murs. C’est un réarmement moral pour les communautés de Tombouctou et du peuple malien et c’est une étape majeure de la mise en œuvre de l’Accord de paix » s’est-elle enthousiasmée.

 

Il faut rappeler que dans le cadre de l’appui à la sauvegarde dupatrimoine culturel, la MINUSMA a réhabilité trois bibliothèques privées demanuscrits anciens de Tombouctou qui avaient été endommagés suite à une attaque suicide en septembre 2013. A Gao, elle rééquipe en instruments de musique et de sonorisation de l’Orchestre régional ‘Songhoy Star’, dont les instruments avaient été détruits par les occupants. La mission onusienne  soutient également  le retour d’événements culturels dans les régions du nord et des échanges culturels entre les régions.

 

Depuis son arrivée au Mali, la Mission de l’ONU a fourni le soutien logistique pour plus de 10 événements culturels comme des festivals, des concerts et plusieurs conférences. Tous ces évènements mettent en avant la cohésion sociale et la réconciliation dont, par exemple le festival « Main dans la Main » en mai 2014, qui fut le 1er festival de musique à Gao après l’occupation.

 Olivier SALGADO

PARTAGER