Première édition du festival “Nâthal Pulaaku” : Promouvoir l’image peuhle dans toute sa diversité culturelle

10
L'initiateur du festival Aguibou Niang
L’initiateur du festival Aguibou Niang

‘’Nâthal Pulaaku” 2015 est un projet de festival porté par Bathia. Il est le produit d’une histoire commune et aussi d’une collaboration entre les acteurs du développement social et culturel pour l’épanouissement des populations. C’est une initiative culturelle qui a l’ambition d’utiliser la culture peulh comme un des moteurs de I’Interculturalité et de la cohésion sociale. “Nâthal Pulaaku” est une image culturelle à partager et à préserver dans un monde en pleine mutation. Le festival “Nâthal Pulaaku” s’inscrit parfaitement dans l’immensité de la construction de cette visibilité des cultures communes peuhles et partagées avec d’autres communautés locales.

Quelques activités se distingueront dans l’armature de cette route peulh qui sera visitée pendant trois jours de festival. Il s’agira de : Conférences – débats sur la thématique “Paix et entente sociale” et d’autres sujets en lien avec l’histoire et la culture locale; des témoignages sur la richesse culturelle locale. Le festival prévoit des manifestations traditionnelles : les chants et les danses, les courses et acrobaties hippiques où les cavaliers peulhs rivaliseront d’ardeur dans la course hippique mais aussi dans la présentation des figures acrobatiques avec le cheval.   Des expositions d’objets d’art sont également au menu avec la production d’objets artisanaux (tissages, objets  décoratifs, vêtements…).

Signalons que Bathia-production est un regroupement de jeunes qui ambitionnent de faire de l’outil culturel un moteur de la sauvegarde des identités culturelles et aussi de contribuer au renforcement de l’entente et du développement social des communautés. Il est présidé par Aguibou Niang, un jeune qui a choisi la culture comme cheval de bataille pour mener à bien des activités de production et de diffusion de la culture.

  B DIABATE

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Très bonne initiative pour promouvoir la culture peulh. J’espère que les autres ethnies s’en inspireront.
    En revanche, cessez de vous insulter entre ethnies. Plus personne n’est pure, beaucoup de peulhs sont mélangés à d’autres ethnies et vice-versa, cela se voit même physiquement.

  2. " Pulaaku yo jam noddi. Pulaaku yo jam tan wii. Alla yettin anniya ".
    voilà des initiatives à encourager sinon même à recuperer pour le bonheur du peuple éprouvé,que nous sommes; du peuple sécoué et fragiligé par des guerres qui n'en valaient pas vraiment la peine.Merci M.Niang

  3. C’est le wahabisme qui est en train de denaturer le peulh du macina. les macinankobe doivent lutter contre çà au lieu d’organiser un festival. Sans se resourcer dans leur vraie identité ils n’ont rien à offrir. pauvres, analphabètes, perdus, les peulhs du macina ont un serieux problème que leur intelligentsia oublie totalement. C’est un aveuglement à tous les niveaux! C’est serieux hein!

  4. Les Peulhs du Macina doivent se resourcer dans la vraie memoire de cheickou amadou le combattant, le reformateur, et le saint accomplit. Ils doivent abandonner le wahabisme qui n’a rien à voir

  5. Valoriser nos ethnies, nos langues, nos cultures, nos traditions, nos coutumes, c’est en de ceux ci que nous pourrions peut être nous en sortir.

    Demandez a vos compatriotes qui vivent en occident, ici les gens n’ont rien d’autre de valeur que leur constitution, et conséquemment, ils font tout ce que la constitution leurs permet.

    Tu ne peux meme pas éduquer ton enfant. Les mineurs viennent chez toi quand tu es au travail et baiser très très très très bien ta mineure et gars a toi si tu les frappes, et c’est ca qu’ils appellent la civilisation. Si vous ne croyez pas moi, demandez seulement a quelqu’un que vous connaissez qui a fait l’occident.

    Un autre exemple, la femme de mon ami était baisee jusqu’a son foyer pendant plus de trois ans par un individu que sa femme la présentait comme un ami, et quand ils ont été au tribunal le juge a fait savoir au monsieur que la femme a bien le droit de revoir ses amis chez elle.

    Un autre exemple, une petite de 18 ans peut recevoir ses baiseurs chez toi, et si tu n’es pas content tu peut l’a mettre dehors de ta maison, et comme ca elle va les rejoindre définitivement. Ce que tu peux bien faire c’est de dire a sa mere de l’appendre a bien mettre le plastique pour qu’il ne déchire pas.

    Si tu dispute avec ta femme et que les officiels viennent, ils vont de labeler comme un viogent époux et cela va rester coller a toi sur ton casier pour toujours.

    Ce que certains ont choisi de faire est de fermer la bouche et fait comme tout le monde. Si ta femme baise tu fermes ta bouches, si tes enfant sont baisees tu la fermes, ou bien toi aussi tu fais comme eux ou tu dégages et comme ca elle et ses enfants ne vont pas te suivre et perdras tout.

    Detrompez vous des images des bels endroits que vous voulez au cinema, ici les gens sont civilisez et font tout ce que leur constitution leurs permets.

    Le moyen le plus efficace de contrer tous ses maux qui viennent avec le développement est de rester attacher nos ethnies, nos langues, nos cultures, nos traditions, nos coutumes, c’est en de ceux ci que nous pourrions peut être nous en sortir.

    Chers frères et soeurs maliens la vérité est souvent trop amer a digérer. Sans les peuls, nous serions tous des mangeurs de chiens au Mali aujourd’hui, des féticheurs. Si vous ne me croyez pas écoutez seulement ce que les griots disent que nos ancêtres faisaient avant ces grands empires Peuls viennent a notre secours. Bien sure Kankou Moussa et Askia Mohamed ont été a la mecke, mais avant eux les Sohrais Maures, Aras,les Soninkes, les Sarakoles ou Peuls partaient depuis des siècles.

    J’ai peur de me marier en occident ou d’amener une femme en occident.

    S’ils vous plait, retenez vous des commentaires négatifs, Nous sommes tous dans le meme bateaux en train de chercher une bonne solution.

    Valoriser toutes nos langues, nos cultures, nos traditions, nos coutumes, de toutes nos ethnies c’est en de ceux ci que nous pourrions peut être nous en sortir.

    Au Mali il y a pas d’ethnie infereiure mais plutôt des individus inferieurs qui ne comprennent pas grande chose. Il n’y a pas les blancs que parmi les Peuls. Il y en a parmi les Touaregs, les Soninkes, les Maures, les Sohrais. Dire que les Peuls se considèrent blanc est un mensonge. Sidi Modibo n’est pas blanc, Cheick Oumar n’est pas blanc (sa photo est parmi sur le web), El Hadj Malick Sy n’est pas blanc. Parmi les Peuls il y a des blancs et des noirs.

  6. pourquoi quand on parle peuhl certains sont allergiques ? Mais kissima du fait de prendre les autres pour les est une culture. Si non, demandons à l’AN de voter une loi pour enlever le mot ethnie de notre constitution. Les maliens sont trop ethnocentriste ce qui nous a valu ce qui nous vivons aujourd’hui. A la télé on ne parle que bambara comme si c’était la langue officielle alors que c’est le français qui l’est.
    On parle de diversités culturelles, chacun doit valoriser sa culture et faire une synthese culturelle du mali pour en profiter.
    Remarque: il suffit de voir plusieurs noms peuhls au Gouvernement pour crier, jugez en actuellement. on critique les gens parcequ’ils veulent parler leur langue alors que les autres parlent la leur ou est la verité c’est pourquoi le mali est classé 3eme mondial du racisme.

  7. Bien dit Sikasso “tout le monde sais d’où il vient”

    Je ne vais pas m’en prendre à cette ethnie. Mais, voilà une ethnie où la discrimination est évidente. Des gens qui se prennent pour des blancs.

    Les peuls prennent tous les autres (bambara, maraka, sonrahai,…) comme de gens “NOIRS” . En peul ils l’apellent “Baledjo”…
    Autrement, eux ils sont blancs.

    Rappel: Ce sont les peuls que la littérature coloniale appelait: LES JUIFS DE L’AFRIQUE…
    Comprendra qui pourra!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    • Les Peuls n’ont pas de vocabulaire pour la couleur noire. C’est faux ce que tu avances. Les arabes appelaient les Africains du Sud du Sahara “Bella”, et les peuls ont empreinte ce mot “Bella-jo” le “jo ” est la terminaison du singulier de la grammaire de la langue Peul, c’est comme si on dit en Bambara “Bella-hou” pour exprimer le pluriel.

      Par contre quand on regarde bien beaucoup d’autre gens appellent les Peuls Macina “Fulablewnni” ou bien “Fulakeni”, mais quand un Peul est devant eux ils disent “Fulake”. Ne confondez pas ce vocabulaire avec le vocabulaire “Fulani” de l’appellation des peuples Haoussas pour mentionner l’integrite des Peuls. Ces deux terminaison “-ni” n’ont rien en commun.

      Un peul n’appelle jamais un autre peuple avec ce “-ni”. Les peuls ne disent jamais “Bambarani” en Peul.

      Réfléchissez avant de générer la haine envers les autres ethnies.

      Les ethnies dont certains elements, pas tous bien sure, se considèrent comme blancs et qui n’aiment pas les noirs sont connus de tout le monde. Présentement, ils veulent meme diviser le pays sous pretext que leurs fiefs ne sont pas développés. Pourquoi s’en prenez aux Peuls alors que tous les Maliens savent les noms de ces ethnies.

      S’il te plait, arretez avec vos idées haineuses.

Comments are closed.