Mali: Le professeur Ogobara Doumbo récompensé pour ses travaux sur le paludisme

2
Chaque année, 3,3 milliards de personnes sont exposées au risque de paludisme. M. Hallahan/Sumitomo Chemical - Olyset Net
Chaque année, 3,3 milliards de personnes sont exposées au risque de paludisme.
M. Hallahan/Sumitomo Chemical – Olyset Net

En France, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a honoré, lundi 2 décembre, des scientifiques comme chaque année. Parmi ces récompenses, le prix international a été décerné au professeur Ogobara Doumbo, médecin et chercheur formé à l’université de médecine de Bamako, au Mali. Pendant de nombreuses années, il a travaillé sur le vaccin contre le paludisme mais les résultats ne lui semblent pas satisfaisants. Dorénavant, il s’oriente vers d’autres stratégies de lutte. RFI l’a rencontré à l’occasion de la remise de son prix.

Ogobara Doumbo

Médecin, chercheur et spécialiste du paludisme

 

 

Dans les zones du Sahel, nous avons démontré que quand vous donnez une combinaison des médicaments – la sulfadoxine-pyriméthamine et l’amodiaquine – administrées pendant trois mois, pendant la saison de transmission, vous réduisez le poids du paludisme de 80% chez les enfants jusqu’à l’âge de cinq ans. C’est extraordinaire

 

 

Par rfi.fr

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. La solution la plus efficace contre le palaudisme est la lute contre l’insalubrete:
    -reseaux routiers
    -les canaux
    -evacuations d’eaux uses
    -des toilettes publiques

Comments are closed.