Le ministre du Développement rural en 4è et 5è Régions : Des discussions pour orienter les objectifs de campagne

0

Le ministre du Développement rural en 4è et 5è Régions : Des discussions pour orienter les objectifs de campagneBocari Tréta a rencontré les autorités locales, régionales administratives, politiques, agricoles, les associations de producteurs, afin de les sensibiliser aux objectifs et priorités nationaux.

 

Le ministre du Développement rural était en tournée la semaine dernière dans les zones de développement agricole des 4è et 5è Régions. Après la zone Office du Niger, le Dr Bocari Tréta était samedi à Youwarou situé à 110 km de Mopti pour y rencontrer les autorités locales, administratives, politiques, agricoles, les associations de producteurs afin de les sensibiliser et orienter leurs objectifs de campagne agricole 2014-2015 vers les objectifs et priorités nationaux.

 

 

Le cercle de Youwarou est une zone agro-pastorale, de pêche et possédant un abondant cheptel. Youwarou, Mopti, Djenné et Tenenkou sont des zones d’intervention de l’Office riz Mopti (ORM) qui exploite trois systèmes de riziculture pour cette campagne agricole 2014-2015 : la submersion libre, la submersion contrôlée et la maitrise totale.

 

 

L’ORM dispose également  de 90.000  ha  de terres aménagées, dont 83.600 ha exploitables. Ses prévisions céréalières pour la présente campagne agricole sont estimées à 747.312 tonnes. L’Office riz Mopti procédera aussi au curage de 7.900 m de canaux à Ouré-Néma, Ibétémi et Saré Mala (cercle de Mopti), à la confection et pose des échelles de crue dans les casiers. Il prévoit également d’entretenir 40.500 m de digues à Tenenkou, faire l’étude d’avant-projet sommaire d’un périmètre moyen (PM) dans ses propres locaux et l’étude d’un autre projet détaillé du périmètre moyen de Mayataké (300 ha) dans le cercle de Tenenkou.

 

 

La 5è Région abrite plus de 2 millions d’exploitants agricoles dont 51,6% de femmes repartis sur 451.207 exploitations agricoles majoritairement dirigées par des hommes. La superficie moyenne par parcelle de céréales et par exploitant est de 0,42 ha. Après la pluie abondante qui s’est abattue sur la ville de Youwarou, Bocari Tréta a rencontré  les autorités locales et régionales agricoles.

 

 

Ouvrant le bal des présentations du projet de programme de la campagne agricole 2014-2015, le directeur régional de l’agriculture, El Hadj Oumar Maïga, a indiqué que 37% des exploitants agricoles disposent d’équipements complets en attelage. Les exploitants et organisations agricoles ont un faible accès aux crédits des banques et des institutions de micro-finance. Néanmoins, les prêts de campagne sont assurés majoritairement par les fournisseurs d’intrants et les exploitations elles-mêmes dans leur stratégie de solidarité interne dynamique, a t-il expliqué.

 

 

Le directeur général de l’Office riz Mopti, Zakaria Camara, a souligné que l’accent sera mis sur l’amélioration des rendements par extension de l’Initiative riz aux mil, sorgho et maïs. Il a déploré le non-paiement des redevances eau par les populations agricoles de sa zone et relevé le mauvais état du parc automobile et des véhicules des chefs de zone dans son service. Zakaria Camara a rappelé que l’ORM ne dispose que de 110 agents pour un besoin estimé à 154 agents.

 

 

Le directeur régional de l’Office de protection des végétaux (OPV) de Mopti, Issa Dembélé, a lui évoqué des menaces de sautériaux et de cantharides dans les zones inondées (Youwarou, Mopti, Tenenkou, Djenné) et d’oiseaux granivores dans les zones exondées (Douentza, Bandiagara, Bankass et Koro). Le choix de Youwarou pour  rencontrer les autorités régionales et locales de Mopti sur la campagne agricole tient au fait, a expliqué le ministre Tréta, que la zone regorge de potentialités agricoles et possède un important cheptel.

 

 

«  Le président Ibrahim Boubacar Kéïta a, lors du Conseil supérieur de l’agriculture, décidé d’augmenter le budget de l’agriculture à 15% et de subventionner l’engrais qui passe de 12.500 à 11.000 Fcfa. Donc, nous ne pouvions plus nous asseoir. Il fallait expliquer la mesure au monde paysan. C’est pourquoi le département en charge du Développement rural a décidé de sortir pour expliquer au monde rural les avantages de cette importante mesure afin de le sensibiliser, de l’amener à comprendre le plan de campagne agricole national 2014-2015. Ce plan a été élaboré lors des concertations régionales, locales et nationales. Et c’est la première fois qu’il prend en compte et intègre les productions animales et végétales »,  a souligné le ministre.

 

 

Bocari Tréta a annoncé que la production céréalière attendue pour cette campagne est de 8 millions de tonnes, avant de souhaiter une bonne gestion et une mise en œuvre rigoureuse, judicieuse et transparente du plan de campagne agricole 2014-2015.

S. Y. WAGUE

PARTAGER