4ème Cadre de concertation du CAP de Baguinéda: Le bilan des CGS et l’école en mode décentralisé au cœur des débats

0

La salle de conférence de la Mairie de Mountougoula a abrité, le jeudi 30 août 2012, le Cadre de concertation des acteurs impliqués dans la gestion de l’école en mode décentralisé organisé par le Centre d’Animation Pédagogique (CAP) de Baguinéda.

Cette assemblée a réuni Saïbou Samaké, représentant du sous-préfet de Baguinéda ; Nouhoum Coulibaly, directeur du Centre d’Animation Pédagogique (CAP) et les représentants des communes que couvre le CAP de Baguinéda. Les 13 Communes de la Sous-préfecture de Baguinéda étaient représentées par leurs maires, les secrétaires généraux, le maire chargé de l’éducation, les présidents des regroupements des Comités de Gestion Scolaire (CGS) et quatre membres du CGS, choisi par la mairie.

Sur 13 communes, seules les communes de Sanankoro Djitoumou, Baguinéda Camp et Sanankoroba ont déposé leur bilan d’activité 2011-2012. Dans la Commune de Sanankoroba, sur 100 activités programmées, 69 ont été exécutées pour un montant de 13 658 000 FCfa. A Baguinéda, 139 activités étaient programmées. 66 activités ont été exécutées pour un montant de 3 096 700 FCfa.

Quant à la Commune de Sanankoro Djitoumou, sur 77 activités, 66 ont été exécutées  pour un montant de 29 000 000 FCfa. En ce qui concerne les 10 autres communes (Mountougoula, Tiéle, N’Gouraba, Dialakoroba, Ouéléssebougou, Tiagadougou Dialakoro, Kourouba, Bougoula et Niagadina) des difficultés et des insuffisances ont étés signalées qui sont, entre autres, le non fonctionnement de certains bureaux de CGS, le manque de communication entre les élus locaux, les directeurs d’écoles et les CGS. Ces insuffisances ont rendu difficile l’élaboration des bilans annuels dans lesdites Communes.

Pour résoudre ce problème, il est prévu de mettre l’accent sur la formation continue des CGS, la sensibilisation et la mobilisation des parents d’élèves face à une école décentralisée. C’est à cette mission que les Mairies s’attèleront.

Cette assemblée fut l’occasion pour le CAP de Baguinéda d’exposer devant les 13 communes de son ressort, le résultat éloquent obtenu lors des examens du DEF, session de juin 2012, malgré les multiples difficultés rencontrées, c’est-à-dire, l’insuffisance d’infrastructures scolaires, le surnombre dans les classes, le manque d’enseignants et l’insuffisance de matériels  scolaires.

Le CAP de Baguinéda, après 36 ans d’existence, occupe la première place au niveau de l’Académie de Kati, avec un taux d’admission de 61,66%. Le DCAP de Baguinéda, Nouhoum Coulibaly, après avoir félicité la commune de Mountougoula pour l’organisation sans faille de cette rencontre, a invité les uns et les autres à jouer pleinement leur rôle pour pérenniser ces acquis.

Rappelons que les partenaires de l’école malienne : Plan-Mali, AADEC, OXFAM GB et Islamic Relief n’ont pas manqué au rendez-vous.

Lassana SISSOKO, envoyé spécial

PARTAGER