A propos de l’affaire du dépôt transitoire des ordures de Doumanzana. : La population réagit face aux abus de pouvoir du Maire

0

Mercredi 3 Août  dernier à Doumazana, la radio Kayira et le parti (SADI) Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance le bureau politique et la coordination de la Commune1 ont organisé un grand meeting pour condamner avec la dernière rigueur, l’arrestation qu’ils qualifient « d’arbitraire », l’incarcération à la prison centrale de Bamako de M. Aboubacar Cissé et M. Mohamed Touré depuis le lundi 25 juillet dernier.

Les motifs de « ces persécutions et arrestations » semblent lier aux événements du 13 avril dernier au dépôt transitoire des ordures de Doumanzana suite aux émeutes de la population qui n’ont pas hésité à brûler le véhicule du Maire. Selon nos informations, cette monté de l’adrénaline en Commune I, n’est autre que « les résultats d’une gestion chaotique des autorités municipales du dépôt d’ordure et un mépris du bien être de la population de Doumanzana », précisent les organisateurs. Face à cette situation le parti SADI « demande la libération immédiate des innocents ». Selon certaines sources, « la population de la commune 1 aurait été dressée contre  l’honorable député  Mahamadou Hawa Gassama qui, semble tout faire pour le bien être de la population de Doumanzana et dont le père et certaines autres personnes auraient été victime des odeurs toxiques provenant des déchets ». C’est ce qui a donc poussé la population à exprimer son ras-le- bol. Et pour les populations à majorité, Mme le maire « veut transformer son incapacité à gérer les déchets,  à un problème politique alors que tel n’est le cas ». Cependant, la population attend soutenir l’honorable Gassama, nous indique un notable. « C’est pour cela que la population de Doumanzana marche aujourd’hui après la descente des mosquées pour rappeler au maire de la détention de certains des leurs dans cette affaire de décharge publique », nous confie un habitant sur place. Le feuilleton dit des déchets toxiques n’attend pas connaître sa fin. Affaire à suivre donc ! 

Albadia H Dicko (stagiaire)    

 

 

PARTAGER