Rentrée solennelle de la formation professionnelle 2020-2012 : Le CFP de Sénou ouvre ses portes

0

Sous l’égide du Chef du gouvernement, l’ouverture  du CFP –Sénou a marqué la rentrée solennelle de la formation professionnelle au titre de  2020-2021.  Occasion pour le ministre  de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Mohamed Salia Touré de plaider pour la  promotion de l’employabilité des jeunes  qui ne peut se faire sans  formations de qualité adaptées aux besoins du marché de l’emploi.  

Le jeudi 7 janvier 2010  est désormais retenue date  d’opérationnalisation du Centre de formation professionnelle (CFP-Sénou) fruit de la coopération sino-malienne avec un financement de la Chine d’environ 7 milliards. Inauguré sous l’ancien régime, le centre a enregistré du retard pour son fonctionnement, et c’est sous  le ministre Mohamed Salia Touré que dame chance a voulu  l’opérationnalisation du CFP-Sénou.

Et selon ce dernier : « Le Mali ne peut compter que sur sa capacité d’initiatives et d’interventions de ses jeunes et de ses femmes préparés pour relever les enjeux qui s’inscrivent aujourd’hui dans un contexte de compétitivité aux niveaux sous- régional et international. Dans cette optique, l’ultime objectif que nous nous assignons consiste à réduire progressivement le taux de chômage des jeunes en renforçant leur employabilité, en développant les corps de métiers pour faciliter leur insertion professionnelle. Nous assurons ainsi le développement du secteur privé avec la mise à disposition d’une main d’œuvre hautement qualifiée. »

Ainsi sous  la houlette de sa hiérarchie,   le ministre Mohamed Salia Touré compte contribuer à l’émergence du Mali, à sa stabilité et sa paix qui passe par la formation et  l’insertion socio-professionnelle des jeunes, près  de 65% de notre population.  Et  quoi de plus que ce joyau, une école répondant  aux défis de l’heure, car le CFP-Sénou porte les filières en adéquation avec les besoins du travail (menuiserie, peinture, décoration, plomberie sanitaire, chaudronnerie, électricité, bâtiment, froid/climatisation, et maintenance d’engins lourds).

Chose qui selon le ministre Touré va faire rentrer  des maliens compétitifs sur les marchés régionaux des ouvriers très qualifiés. Saluant ses prédécesseurs, le ministre de l’emploi et de la Formation professionnelle  a adressé un légitime plaidoyer auprès du secteur privé et les partenaires pour leur accompagnement.

Notons qu’en plus du centre de Sénou il est prochainement  attendu l’ouverture de similaires centres  à Sikasso, Markala,  Sébénikoro   et dans les régions du Nord et du Centre.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here