Les enfants otages ont été relâchés contre un million F CFA

24
La Tour de l'Afrique
La Tour de l'Afrique

Les deux enfants qui ont été enlevés le 1er octobre de ce mois viennent d’être retrouver. Selon leur père, les deux enfants âgés entre 6 et 8 ans se portent bien. Ils ont été enlevés alors qu’ils jouaient avec leurs camarades à Bamako.

Les deux enfants ont été retrouvés hier à coté d’une station non loin de la Tour d’Afrique. Selon les enfants, ils sont venus dans un taxi qui les a déposés puis a continué son chemin. C’est leur père qui les a récupérés et les a conduits en famille. Ils sont pris en charge par leur famille qui assure que les enfants se portent bien.

Ils ont passé 21 jours entre les mains de leurs ravisseurs. Aucune information sur l’identité de ces kidnappeurs. Les enfants ont été enlevés le 1er octobre à Boulkassoumbougou, dans la Commune I du district de Bamako où habite la famille.

Sur les 8 millions qu’exigent les ravisseurs, 1 million leur a été versé assure Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun, le père des enfants qui ne souhaite pas faire plus de commentaires sur l’affaire et préfère rester derrière la loi.
C’est l’une des rares fois que l’on assiste à un rapt d’enfants avec une demande de rançon en pleine capitale.

Pour des organisations de défense des droits des enfants, c’est un sentiment de joie et de soulagement de savoir que les deux enfants kidnappés ont été libérés. Cependant, elles estiment que les parents doivent faire preuve de prudence et de vigilance pour que des enfants ne tombent dans des situations de ce genre. Fadimata Sangaré, présidente du Parlement national des enfants du Mali souhaite que des mesures soient prises pour mieux sécuriser les enfants.

Elle est jointe par Idrissa Sako

« C’est un sentiment de joie et de soulagement qui m’anime en sachant que les enfants ont retrouvé sain et sauf leurs parents. Ils couraient un grand danger. C’est donc une joie pour tous les enfants du Mali. Un appel aux parents de tout faire pour prendre soin des enfants, de les surveiller et aux autorités de mettre des stratégies en place pour que les enfants puissent s’épanouir dans un environnement sain et en sécurité. Que des personnes mal intentionnés comme ceux là, soient repérées et mises hors d’état de nuire. Les enfants ne cherchent qu’à s’épanouir et s’amuser en toute sécurité ».

…..lire l’article sur studiotamani.org

PARTAGER

24 COMMENTAIRES

  1. Dieu merci, pour la famille et les enfants eux-mêmes qui ont été très braves. A la famille et surtout à leur papa, qu’il se souvienne de ce qu’il a eu à faire auparavant de bonté qui vient, certainement, d’être récompensé. Dieu ne dort pas et nous tous devrions le savoir et le retenir. Le plus important est de retrouver ses enfants, c’est chose faite et le reste doit être oublié par leur père à qui je demande prudence.

  2. Dieu merci que les enfants ont été retrouvés. OUi nous avons été prudent a ne pas faire trop de bruit autour de cette affaire qui risquait de compromettre la vie de ses petits innocents. Bravo pour les parents qui stoïquement ont traverser des nuits sans sommeil.
    Croyez moi ces enfants étaient dans nos cœurs nuit et jour!! Aidons chers compatriotes les forces de l’ordre en les donnant toutes les informations de cas suspects pour nous débarrasser de ce mal que le Mali n’avait jamais connu.
    MERCI DIEU !!!

  3. En plus J’ai beaucoup remarqué que les divers ne sont pas commentés tres souvent, Et pourtant ceux la nous concernent tous et toutes aussi. Et plein d’autres choses, toutes les attentions sont concentrées sur La rebellion, ces acteurs et letat en plus du gouvernement. C’est vrai et normal.
    Mais et la vie tous les jours de nos autres populations et de nos autres problemes societaux???????????
    Merci a tous et a toutes.

  4. Simplifions les choses s’il vous plait au lieu de oui ou non, avocat du diable ou juge du diable je ne sais plus trop quoi. Tout le monde se connaisse ou presque dans ce pays non hypocrites, caméleons, requins, crocodiles, coyotes , loups , vautours, anacondas et vampires. Lolololll. Scenario planifié ou pas en tout cas la verité emergera, tot ou tard.
    Dans des moments difficiles surtout concernant les enfants, nos enfants; je crois le gouvernement doit un support a quiquonque que se soit. Mais dans pays comme le Notre je n’en sais rien. Supports peuvent être de differentes sortes.
    Rebelle repentit ou pas n’est pas mon problème mais si nous nous considerons dans un etat de droit, Juste, Sincere (je sais que non) et j’en Passe notre miserable de gouvernement saura faire de quoi.
    Je suis très content que ces pauvres gamins reteouvent leur famille.

  5. Bonjour,
    Merci des contributions des uns et des autres.

    Je suis surpris que certains ne soient pas d’accord pour que l’État Malien rembourse aux parents des enfants otages la somme payée aux ravisseurs.

    Malgré le fait que son mouvement ait participé à la rébellion, Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune, le papa des enfants, s’est repenti et a été le premier rebelle à avoir signé l’accord de paix depuis presque un an et demi.

    A-t-il toujours des ressources (même celles qu’il aurait, peut-être; eu pendant la rébellion comme certains ont tendance à le dire) pour vivre et faire vivre sa famille et ses enfants ?

    Comme je disais, ce qui s’est passé à sa famille peut arriver à tout Malien et, en plus, c’est un incident grave survenu en liaison avec sa signature de l’accord de paix (il avait été menacé, certains disent de mort, quand il avait signé), c’est pourquoi, l’État Malien, à travers le service social et les aspects humanitaires, doit rembourser cette somme aux parents de ces enfants.

    Le Mali doit accomplir cet acte social, humanitaire.

    Faire revenir un réfugié au Mali, assurer sa protection sociale, le prendre en charge incluant les soins à sa famille et l’aide psychologique nécessaire pour certains OU accomplir cet acte, ce n’est pas très différent d’un point de vue social et humanitaire.

    Le service social de l’armée s’occupe des blessés militaires et protège leurs familles, on protège aussi les pupilles de la famille (une loi dans ce sens a été tout dernièrement validée).

    Ce qui est arrivé à cette famille, qui s’est repentie et a rejoint le Mali, est aussi un incident grave, survenu suite à sa signature de l’accord de paix et en liaison avec cette dernière, induisant les enfants de cette famille à être comme des pupilles de la nation.

    Pourquoi, ne pas prendre en charge ces enfants comme des pupilles de la nation ?

    C’est pour le Mali et la paix au Mali qu’il a fait cet acte historique, héroïque et digne d’un véritable patriote Malien.

    Peut-être que s’il n’avait pas signé l’accord de paix, ce qui est arrivé (le rapt de ces enfants et le paiement de la rançon), ne serait pas arrivé ?

    La famille des parents des ces enfants est à Bamako depuis qu’ils ont été menacés par la CMA d’exclusion de leur regroupement et que certains les menacent (certains disent que le papa des enfants était/est menacé de mort par des terroristes ou djihadistes ou …) depuis que le papa de ces enfants a signé l’accord de paix.

    Sachant, en plus, que ses parents n’ont pas d’emploi à ce que je sache.

    Comment pourront-ils prendre une assurance scolaire ou autre pour protéger leur famille et leurs enfants ?

    En plus, cette pratique (de prendre une assurance) n’est pas encore généralisée au Mali.

    Le plus souvent les gens se remettent à DIEU comme protecteur le plus sûr.

    Prenons l’habitude d’assurer nos familles et nos enfants en plus de la protection universelle de DIEU.

    Œuvrons pour la protection sociale des citoyens Maliens.

    N’acceptons plus ce genre de rapt en sécurisant plus tous les endroits.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernement et Sécurité
    TEL 00223 95 58 48 97

    • Je serais de ceux qui sont contre le remboursement de cette rançon aux parents sauf si ça se passe dans la discrétion la plus totale. Si l’aspect humanitaire est à prendre en compte, la réalité est d’abord que pareil acte crapuleux ne doit pas être analysé à la dimension familiale mais plutôt à la dimension sociale. Le simple fait d’annoncer une rançon d’un million donne déjà des idées à d’autres petits canailles. Si l’État aussi s’implique, non pas pour retrouver les ravisseurs et leur faire vomir ce million mais en remboursant la rançon, ceci ne serait que le point de départ d’un phénomène aux conséquences incalculables.

      Nous avons vu dans ce pays des assermentés dévaliser la douane et le trésor public en plein jour. On les a vu braquer ceux qu’ils sont censés sécuriser. Beaucoup d’entre eux ont déjà fini de manger leur butin et ont du mal à s’adapter à leur vie ancienne. Si jamais les policiers voleurs de 1,5 millions du commissariat de Nioro savaient que l’État paye des rançons……

      …. nous finirons par lancer un appel à l’aide internationale pour payer des rançons, tant il y en aura !

      C’est la solidarité sociale qui doit ce manifester ici, celle de l’État n’est pas du tout adéquate.

  6. Je suis très ravi d’entendre enfin cette bonne nouvelle, Pauvres grosses mais le soulagement est là pour tous et toutes.
    J’espère que nos services de securité vont mettre leurs mains aux collets de ces criminels et que justice sera rendu pour ces pauvres petits, nos enfants. Ne l’oublions, c’est x aujourdhui avec un stigma mais ca pourrait être y ou z. Donc vigilance et prudence.
    Nous sommes tous et toutes concernés par la criminalité surtout toutes ses formes.
    A suivre …

    • 😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀 Tout le monde (sauf CAPI) est concerné car les ravisseurs savent qu’il n’a pas le million, qu’il crève de faim ! 😀😀😀😀😀😀😀😀😀😀

  7. Bonjour,
    Merci Koné31 et Yugubané de vos contributions.

    Patientez-vous, peut-être que le gouvernement à travers la police a fait le nécessaire et qui ne doit pas être dévoilé tant qu’il n’y pas eu investigations et confirmation des résultats obtenus.

    Pour la sécurité des enfants et de leurs parents, la prudence s’imposait et s’impose pour des résultats probants après leur libération.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernement et Sécurité
    TEL 00223 95 58 48 97

  8. Comment, en pleine capitale et non pas dans le désert ou en brousse, un rapt peut-il durer 21 JOURS (!…) sans que rien ne se passe, que personne ne soit localisé et encore moins arrêté???

    En ville, j’ai quand même du mal à comprendre..

    • Très bonne question qu’il faut poser aux autorités…

      Cette affaire est une très mauvaise nouvelle pour le mali.
      Parce que d’autres enlèvements de cette nature vont suivre…

      Comme me disait souvent Youssouf Tata Cissé: “les politiciens maliens ont détruit ce qui restait de digne à propos du mali!”

      nfp,
      il y aura d’autres enlèvement

  9. …………
    Bonne nouvelle de retrouver les enfabts6 mais, les 1 million de obtenir été remis à qui et comment ? au Taximan? Pourquoi, les forces de l’ordre n’ont pas localisé le ou les ravisseurs pour ensuite les traquer? Ce Taximan doit être arrêté et auditionné au lieu de le laisser comme ça dans la nature . C’est pas du tout sérieux cette méthode .

    • Bonjour,
      Merci Koné31 de votre contribution.

      Patientez-vous, peut-être que le gouvernement à travers la police a fait le nécessaire et qui ne doit pas être dévoilé tant qu’il n’y pas eu investigations et confirmation des résultats obtenus.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      Expert TIC, Gouvernement et Sécurité
      TEL 00223 95 58 48 97

      • Bonjour Docteur

        Vous avez raison mais pour que ce forfait ne donne des idées à d’autres vauriens de la place, la Police devait faire en sorte que la réponse soit immédiate après la libération des enfants. Pour cela elle a eu trois semaines.

        • Bonjour,
          Merci Yugubané de votre commentaire.

          Pour la sécurité des enfants et de leurs parents, la prudence s’imposait et s’impose pour des résultats probants après leur libération.

          Bien cordialement
          Dr ANASSER AG RHISSA
          Expert TIC, Gouvernement et Sécurité
          TEL 00223 95 58 48 97

    • Les forces de l’ordre en Afrique sont un peu comme les services secrets, elles semblent se tromper de mission et de devoir. Ils ont plus de temps pour traquer les étudiants, les intellectuels et les opposants que pour traquer les grands criminels, les rebelles et les maquisards.

      Si les enfants avaient été relâchés le même jour ou le lendemain de leur enlèvement, on pouvait comprendre cette absence de traces des ravisseurs, mais trois semaines sans que les limiers ne se réveillent, c’est trop ! 🙁😥

  10. Bonjour,
    Nous sommes avec les parents de ces enfants.

    Le papa de ces enfants, Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune; était le membre du mouvement CPA qui avait signé dès le 15 MAI 2015 à la première signature, par les parties, de l’accord de paix à Bamako. Nous lui sommes reconnaissants.

    Ce qui s’est passé à sa famille peut arriver à tout Malien, c’est pourquoi, l’État Malien, à travers le service social et les aspects humanitaires, doit rembourser cette somme aux parents de ces enfants.

    Sachant, en plus, que ses parents n’ont pas d’emploi à ce que je sache.

    Comment pourront-ils prendre une assurance scolaire ou autre pour protéger leur famille et leurs enfants ?

    En plus, cette pratique (de prendre une assurance) n’est pas encore généralisée au Mali.

    Le plus souvent les gens se remettent à DIEU pour protecteur le plus sûr.

    N’acceptons plus ce genre de rapt en sécurisant plus tous les endroits.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernement et Sécurité
    TEL 00223 95 58 48 97

  11. Un laisser-Aller invraisemblable.
    Si cette information est fondée, alors on peut craindre pour ce pays.
    Une première qui ouvre la porte à une anarchie sans nom.
    Si on peut enléver des enfants puis réclamer des millions avec une facilité déconcertante, pourquoi ne pas recommencer tous les jours.
    Y a-t-il une autorité dans ce pays ??
    Une histoire digne du far west au 19 eme siècle.

    • “Si cette information est fondée, alors on peut craindre pour ce pays.
      Une première qui ouvre la porte à une anarchie sans nom.”

      C’est exactement ce que je me suis dit…

      Tant que la police et la justice ne sanctionne pas les gens qui prennent des armes….:
      L’avenir du mali est très sombre!!!

  12. Malheureusement cela va se répéter avec les enfants d’autres personnes…

    Les enturbannés enlevaient les gens dans le nord du pays, maintenant qu’ils sont mis le pays a genoux… Les mêmes pratiques (enlèvement/paiement de rançon) vont se répandre sur tout le territoire…

    Ceci n’est qu’u début!

    tout ça est la faut des parents et ses amis enturbanés qui ont pris l’habitude de prendre des armes et tuer et enlever les enfants des autres dans le nord du mali…

    Est-ce que le père va continuer ses conneries de rebellions et azamerde?

  13. Dieu veille sur les enfants de la ville, AMEN. BAMAKO n’est pas seulement la Capitale politique et économique du MALI, elle est aussi la Capitale des jeunes fainéants. Pour que ces derniers ne voient pas dans cet acte un moyen facile d’avoir le million, la police doit faire l’impossible pour retrouver ces ravisseurs et les punir comme il se doit.

  14. …’ Les deux enfants ont été retrouvés hier à coté d’une station non loin de la Tour d’Afrique. Selon les enfants, ils sont venus dans un taxi qui les a déposés puis a continué son chemin. C’est leur père qui les a récupérés et les a conduits en famille. Ils sont pris en charge par leur famille qui assure que les enfants se portent bien…’ … /// …
    :
    Dans un cas comme ça normalement, ils auraient dû être conduits à l’hôpital pour des examens médicaux pour le bien de ces enfants, avant d’être remis à leurs parents par les Autorités. Dieu merci, pour ce dénouement heureux quand même …!

    • pas l’hôpital seulement mais les enfants devraient être amenés au service de renseignement du Mali pour explorer la piste et puis à l’hopital pour les examents medicaux avant qu’ils rentrent chez leurs parents

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here