‘’C’est la destruction de l’âme de tout un peuple’’ dixit Aliou Boubacar Diallo à la presse allemande

2

La ville de Tombouctou, faut-il le rappeler est l’une des villes les plus connues du monde même plus que le Mali. Son histoire qui  est indirectement liée à l’or du Mali est une ressource d’exportation culturelle du pays qui reste aujourd’hui l’un des plus grands producteurs d’or en Afrique (3ème après l’Afrique du Sud et le Ghana). Ces attaques perpétrées par les bandits armés du Nord surtout sur les Mosquées et Mausolée de la ville des 333 Saints interpellent le monde entier y compris la presse étrangère.
Mansa Moussa, un roi du Mali qui, dans le début du 14ème siècle, est
considéré comme le seul homme dans l’histoire à avoir contrôlé le
prix de l’or à travers la majeure partie du Sahara, la Méditerranée et
l’Afrique du Nord, s’est remémoré Aliou Boubacar Diallo, le président directeur général des sociétés Wassoul’Or et Petroma.
En tant que connaisseur de l’histoire et musulman, il a révélé qu’après un pèlerinage à La Mecque et en conformité avec les principes
fondamentaux de l’islam, Mansa Moussa retourna au Mali. D’où il a attiré des milliers d’étudiants religieux en mettant en place de nombreux lieux d’apprentissage et de culte dans le Nord du
Mali, dont la Mosquée Djingareyber à Tombouctou, l’un des sites du
patrimoine mondial que les extrémistes ont partiellement détruit à
l’aide de pelles et de haches, a-t-il souligné.
Fier de ses origines et admirateur de l’ancien Roi, Aliou Boubacar Diallo est un citoyen Malien soucieux de l’avenir de son pays tant sur le plan historique, culturel, politique, social et surtout économique. Il possède une mine d’or à Kodiéran et s’apprête à exploiter le pétrole et le gaz pour améliorer les conditions de vie des Maliens et Maliennes, a t-il revelé à la presse allemande.
En 2010, lorsque le Mali a célébré son 50ème anniversaire de
l’indépendance, il marqua sa présence avec la création d’une série de pièces d’or commémoratives, valant chacune 2 000 dollars soit 1 000 000 de FCFA. La Kaaba noire de La Mecque est imprimée sur un côté, tandis que la Mosquée     Djingareyber est sur l’autre.

«Tombouctou est un endroit qui est important pour moi et pour tous les
Maliens. Il est un symbole de paix, d’unité et de partage,”. J’ai fait cette pièce qui contribue à la préservation du patrimoine culturel et historique malien, a-t-il déclaré”. Pour lui, non seulement Tombouctou lie l’Europe, le monde arabe et l’Afrique, mais représente aussi le cordon ombilical entre le peuple africain vivant en Afrique et ses frères Afro-Américains transportés en Amérique dans le cadre de la traite des noirs.

«Cette Mosquée qui était en même temps une université a été construite avant le début de la traite négrière
transatlantique. Donc, c’est un symbole que tous les Africains du
monde entier partagent. Tous nos ancêtres ont ceci en commun»,
dit-il. La doctrine violente, arbitraire, totalitaire et brutale que les salafistes veulent imposer est tout à fait
différente de l’Islam qu’a connu Tombouctou; qui est un Islam tolérant et pacifique à la différence du radicalisme prôné par ces barbares envahisseurs, a précisé Aliou Boubacar Diallo.

“Le prophète Mohamed(SAW) lui-même n’aurait pas accepté ce type d’agression barbare.
Les rebelles attaquent nos frères musulmans et ceci n’est pas
acceptable”, a-t-il conclu

Agence de Presse Allemande(APA)

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. ses projets au mali sont les preuves de son souci pour le developpement de ce pays. Le mali doit retrouver son integrite territoriale (la stabilite du pays) pour permetre à cet homme de contribuer rapidement avec le petrole et le gaz à l’amelioration des conditions de vie des maliens.courage Mr Diallo!!!!

Comments are closed.