Front Uni pour la Sauvegarde de la Démocratie et la République : Déclaration

48 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Front Uni pour la Sauvegarde de la Démocratie et la République (FDR) a pris connaissance du Rapport adressé par le Secrétaire Général des Nations Unies au Conseil de sécurité sur la situation au Mali dans le cadre de la résolution 2071 adoptée le 12 octobre dernier.

Ibrahima N’Diaye, vice-président FDR

Le FDR se réjouit de la mobilisation internationale pour aider le Mali à restaurer sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire.

A l’unisson avec le peuple malien, le FDR espère vivement que le Rapport du Secrétaire Général Ban Ki-moon ouvrira la voie à l’adoption d’une nouvelle résolution autorisant l’usage de la force contre les groupes armés terroristes et rebelles qui continuent à bafouer la souveraineté et l’intégrité territoriale du Mali.

Le FDR s’étonne que le Secrétaire Général de l’ONU ait écrit que parmi les causes des crises que le Mali traverse, figurent des sentiments profonds de certaines communautés du Nord d’avoir été « marginalisées », « négligées » et « traitées de manière injuste ».

Sur le même registre, Monsieur Ban Ki-Moon parle des efforts de son Représentant Spécial destinés, entre autres, à jeter les bases de négociations tendant à gérer « les préoccupations légitimes des Touaregs et d’autres communautés du Nord ».

De telles allégations ne tiennent aucun compte, des efforts déployés depuis la signature du Pacte National,le 11 avril 1992, en vue de renforcer l’intégration et la cohésion nationales au Mali.

Deux décennies de politique d’intégration nous permettent d’affirmer qu’aucune communauté au Mali n’est ni marginalisée, ni négligée, ni traitée de manière injuste.

Les Touaregs,  en particulier,  ne font l’objet d’aucune politique de discrimination, d’aucune ségrégation au Mali.

Il n’y avait aucune raison légitime à l’actuelle rébellion qui a conduit à la partition du pays et à l’effondrement de l’Etat et jetant sur les routes de l’exil intérieur et extérieur plus de 400.000 Maliens contraints de fuir leurs foyers,  et vivant dans un véritable désastre humanitaire.

L’application du Pacte National a donné lieu à:

l’intégration dans les Forces armées et de sécurité de 2540 combattants de groupes rebelles.

la réinsertion dans le circuit économique de 9509 ex-combattants démobilisés à travers le financement de 886 projets individuels et collectifs.  Au total plus de 1100 milliards de FCFA ont été effectivement investis dans les régions du Nord depuis la signature du Pacte.

la mise en route du principe de la libre administration des collectivités locales par la création de 703 communes à travers tout le pays.

Au Mali,  les Touareg ont occupé ou occupent toutes les fonctions dans l’appareil d’Etat (Premier ministre, Ministres, Président du Haut Conseil des Collectivités, Vice-président de l’Assemblée Nationale, Directeurs Généraux, Diplomates, Gouverneurs de région et Préfets de cercleetc).

Plusieurs animateurs des groupes armés rebelles étaient jusqu’à leur défection députés à l’Assemblée Nationale, membres du Haut Conseil des Collectivités, membres des Forces armées et de sécurité.

A la veille de la rébellion de janvier 2012, l’armée malienne comptait dans ses rangs258 officiers d’origine touarègue et arabe. Certains parmi eux ont atteint le grade de colonels-majors.

Pendant une décennie, des Touareg étaient membres de la Sécurité rapprochée du Chef de l’Etat.

Pendant quele Rapport du Secrétaire Général de l’ONU parle des « préoccupations légitimes des Touaregs », il est muet sur les atrocités commises et revendiquéespar le MNLA et Ançardine en janvier 2012 à Aguel Hoc.

Le moins qu’on puisse dire,c’est que le Rapport du Secrétaire Général de l’ONU est déséquilibré, partiel, partial, ambiguë et contient des allégations non fondées, ne tenant pas compte des importants progrès accomplis pendant des décennies et qui sont aujourd’hui liquidés par les initiatives aventurières et irresponsables des dirigeants des rebellions de 2012.

Le FDR et le peuple malien espèrent que le Conseil de Sécurité autorisera, dans les prochains jours,  l’usage de la force pour mettre un terme aux souffrances innommables du peuple malien en général, des populations du Nord occupé en particulier.

Bamako, le 1er décembre 2012

Pour le Président du FDR

Le Premier Vice-président

Ibrahima N’Diaye

Commandeur de l’Ordre National

48 Réactions à Front Uni pour la Sauvegarde de la Démocratie et la République : Déclaration

  1. Dr ANASSER AG RHISSA

    POUR LA NON IMPUNITÉ, LA JUSTICE ET LA NÉGOCIATION POUR LUTTER CONTRE LES AMALGAMES, LE RACISME, LA HAINE ET LE TERRORISME ET POUR UNIR

    Bonjour,
    Les problèmes de RACISME et DISCRIMINATION invoqués souvent par le MNLA ne sont pas exacts et ne sont pas autorisés au Mali seulement compte-tenu de l’aspect cyclique de la rébellion Touareg, certains Maliens commencent à en « avoir marre », ce qui, en plus des amalgames, peut expliquer le « sentiment » de rejet des Touaregs par ces derniers et la haine induite chez certains Touaregs.

    Ce n’est qu’un sentiment, en vérité le Mali est vraiment un pays multiethnique sans racisme et sans discrimination.

    Certains disent que cette haine est amplifiée par l’accès inégal au travail et par des problèmes non résolus liés au sous-développement malgré les programmes mis en œuvre dans les zones du Nord Mali dans le cadre du pacte national. Ce dernier n’a pas bénéficié à tous.

    Or, ces problèmes sont communs à d’autres communautés vivant dans d’autres zones ou régions du Mali.

    Alors, faut-il pour autant que les autres communautés touchées par le même problème se rebellent ?

    NON, il y a d’autres façons de revendiquer (à travers la démocratie, la citoyenneté et la gouvernance participative) autres que la rébellion ou la force.

    Pour apporter une solution durable et pour éviter de nouvelles révoltes, les concertations nationales et les négociations sont incontournables.

    Voir ma proposition de sortie de la crise, se référer à la lettre ouverte au président du Mali et aux Maliens que j’ai publiée sur maliweb.

    Ces concertations et ces négociations permettront de faire le bilan du futur souhaité par toutes les parties prenantes (tous les maliens n’acceptant pas le terrorisme, TOUTES LES COMMUNAUTÉS du Mali, les groupes armés MNLA et Ansar Dine acceptant les principes et conditions à fixer.

    Pour être admis à négocier, des principes (refus du terrorisme, non impunité, respect des droits de l’homme, coexistence pacifique) et des conditions (dépôt des armes, intégrité du Mali et laïcité) sont à accepter par tous les groupes (MNLA, Ansar Dine, Gandakoye, …) intégrant des Maliens.

    Il faut donc avoir une plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable de la crise.

    J’ai proposé un cadre et une plateforme de ce type au Président et aux Maliens à travers la lettre ouverte précédente.

    Les négociations sont incontournables pour que les différentes parties prenantes, comme elles doivent toutes accepter la condition d’intégrité du Mali, puissent comprendre leurs différends, réfléchir au futur souhaité et s’entendre sur les problèmes consensuels et éventuellement les grandes lignes des solutions à y apporter.

    Par exemple, comme développé dans ma proposition de sortie de crise, pourront être consensuelles des problématiques liées à la bonne gouvernance de la décentralisation, au développement équitable et l’intégration équitable des communautés dans un environnement démocratique, décentralisé et sécurisé.

    En fait, lors de la négociation portant sur le devenir du Mali, il s’agit pour les parties prenantes d’établir ce consensus sur des problématiques à traiter et plus tard disposer de mécanismes de contrôle et de surveillance.

    Les Maliens doivent ensemble réfléchir sur le futur souhaité et construire durablement le pays dans l’unité en négociant l’organisation de ce processus de construction.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  2. L'homme des tenebres

    Tentative d’ assassinat de AG GAMOU au Niger.

  3. M.T

    Dr Annasser votre analyse est juste à mon avis et convaincante et cela va dans l intérêt de tout le monde entier car ce problème est mondial et non Malien car c est une lutte contre le terrorisme et non un problème du nord Mali on se patiente leur tour viendra car l appétit vient en mangeant ce Ban-ki est un analphabète myope c est pourquoi depuis le départ de Koffi le conseil des NU ne fait que régresser et échouer à toutes ces missions surtout avec un adjoint mal cultivé

  4. Dr ANASSER AG RHISSA

    LES MALIENS DOIVENT TROUVER LE JUSTE ÉQUILIBRE POUR VIVRE ENSEMBLE TOUT EN REFUSANT L’IMPUNITÉ ET EN GARANTISSANT UNE QUIÉTUDE, UNE PAIX, UNE SÉCURITÉ ET UNE UNITÉ DURABLES, AINSI QUE LA RÉCONCILIATION NATIONALE.

    Bonjour,
    Merci pour tous les internautes et tous les Maliens qui contribuent à chercher une sortie durable de la crise Malienne.

    La priorité, comme vous le savez tous, est la libération totale du territoire Malien : la restauration de l’intégrité territoriale et de l’unité.

    Mais, de quelle façon ? EN METTANT EN ŒUVRE QUELLE (S) SOLUTION (S) ?

    Faire la guerre contre les groupes MNLA, Ansar Dine et Gandakoye et ensuite négocier (PARCE QU’IL FAUT DE TOUTE FAçON UN JOUR NÉGOCIER) contribuera à la spirale de violence et d’insécurité et risque d’empêcher la réconciliation nationale et la restauration de l’unité.

    Ce qui rendra difficile la coexistence pacifique entre les différentes communautés, même si elles ont l’habitude de vivre ensemble.

    Si certains Maliens, n’importe lesquels, n’acceptent pas les conditions et principes qui se trouveront dans le socle unificateur qui doit être proposé par le Mali, ils se plieront à la majorité (démocratie) ou auront la liberté d’aller ailleurs.

    Pour le moment, le MNLA et Ansar Dine ont fait savoir qu’ils veulent négocier : Attendons de voir ce qui va se passer. Le Mali, à travers sa commission aux négociations, qui est à créer, doit se préparer pour les négociations en apprêtant son socle unificateur.

    Avant d’envisager la guerre, aux conséquences imprévisibles sur le Mali, sur la sous-région et sur le monde, les Maliens ont intérêt à se concerter et à négocier pour une sortie durable de la crise et pour trouver le juste équilibre qui leur permettra de vivre ensemble en garantissant une quiétude, une paix, une sécurité et une unité durables.

    Quoi qu’il en soit la guerre contre le terrorisme se produira un jour et vaut mieux être un front uni (la cohésion nationale du Mali est importante : TOUS CONTRE LES TERRORISTES), renforcé par le contingent CEDEAO/UA/ONU, pour mener à bien cette guerre, qui doit être bien préparée avant d’être déclenchée.

    Je pense que c’est à la justice de juger pour garantir la non impunité en tenant compte des lois de la république. Autrement, des milices privées naîtront, ce qui va générer le désordre, comme ce qu’ont crée le MNLA et Ansar Dine.

    LAISSONS LA JUSTICE RÉPUBLICAINE FAIRE SON TRAVAIL ET FAIRE RÉGNER L’ORDRE EN LIAISON AVEC LES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ DU MALI.

    Elle prendra la décision qui s’impose : tuer ceux qu’elle jugera criminels ou leur infliger des sanctions ou les réhabiliter.

    Les Maliens doivent à travers, les concertations et les négociations, s’entendre pour restaurer l’intégrité territoriale et l’unité du pays.

    Accepter la tenue de ces dernières peut sauver des vies. Elles doivent, donc, être le passage obligé avant de faire la guerre et, en plus, elles permettent de la préparer psychologiquement.

    En cas d’échec, la guerre sera incontournable.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  5. Taba

    LES guerres de secession et les guerres civiles sont des affaires internes de l’Etat (Malien)
    Les violations graves des droits humains , les crimes contre l’humanite de grande ampleur , exigent l’intervention de l’ONU

    Il est absolument important que le Gouverrnement du Mali etablisse des rapports precis sur les faits et coherents sur le plan de la legalite qui prevaut en la matiere 1) sur les crimes perpetres par les rebelles Touaregues ,2 ) sur les projets d’assistance executes pour les provinces du Nord du Mali,3 ) sur la participation des Touaregues a la vie politique du Mali 4)Rejeter les recentes concepts defendus par les Touaregues sur le peuple de l’Azawad et le territoire de l’Azawad pour justifier leur reclamation a l’autodetermination. Le Mali doit rassembler les autres groupes ethniques du Nord Peulhs, Arabes, Sonhrais,Bozoz,Bellas,etc, pour empecher les Touaregues de les entrainer dans un hypothetique mouvement d’emancipation dans leur quete,plutot leur aventure mensongere pour l’independance/autonomie politique ,prelude de l’independance.Malgre tous ces crimes horribles commis par les rebelles Touaregues ,le Secretaire General des Nations Unies trouve le moyen de faire des reproches au Mali sur des malversations qui auraient ete commises par les forces de Securite Malienne.Y’a-t-il ignorance ou mauvaise foi ? Il faut etre pret.
    Nous ne devons pas permettre a ces gens de deformer les faits veridiques.Les Touregues ont monte cette horde criminelle composee de militants d’ANCAR DINE ,de MUJAO ,de BOKO HARAM et d’AQMI pour attaquer et porter une atteinte grave a l’integrite territoriale du Mali.L’emploi de la force par le Mali et ses Allies est justifie ici pour deux raisons :1) afin de mettre fin aux violations graves aux droits des populations des villes et des provinces du Nord et 2) pour user du droit de legitime defense reconnu par l’article 51 de la Charte des Nations Unies qui stipule que ,de facon expresse , « le droit de legitime defense existe dans le cas ou un membre des Nations Unies est l’objet d’une agression armee et que l’emploi de la force par une armee scelerate est perpetre contre la souverainete ,l’integrite territoriale ou l’independance politique du pays membre.
    Selon la Resolution 2625 ,l’interdiction de l’intervention dans les luttes intestines d’un Etat couvre les guerres de secession et les guerres civiles. Les guerres civiles et les guerres de secession sont,par le Droit International,considerees comme des affaires internes d ‘un Etat.
    L’Etat Malien a donc la main libre sur les problemes des Touaregues (MNLA). Il est libre de faire appel a qui il veut soit pour negocier soit pour les contraindre par une intervention militaire .Quant au probleme des violations des droits humains par l’application de la Charia, les trafics de drogues, l’enlevement des ottages ,la menance contre la paix , ces crimes bien que perpetres sur le territoire Malien, font appel a une action militaire conjointe de l’ONU.

  6. andre samake

    Cette declaration du FDR « Bloc des DONS de la democratie au Mali » est politiquement correcte. Mais le probleme est de savoir qui faut-il incriminer pour cette faramineuse derouillée du Mali sur le terrain? Comment le Mali n’a pas vu monter, pendant des années, cette fusion entre les « separatistes aux connotations ségreganistes » du nord a evec le danger islamiste? Cet effondrement serait avant tout une défaite à la fois de nos « élites frileuses et conventionnelles ».

  7. sbt

    VIVE LE FDR ET VIVE IBA

  8. Joe880

    Je crois que Ki-Moon a des pensées plutôt racistes envers le peuple malien. Mais dans tout cela c’est Obama qui n’aurait jamais dû succéder à Bush. Les africains l’ont soutenu pour rien à mon avis.

  9. adam sacko

    il est grand temps de nous ressaisir.oublions les élections pour le mali. Nous sommes victimes d une conspiration de part de certains de nos voisins (Algérie et mauritanie) aidées dans cela par beaucoups arabes.
    Mettons ensemble pour libération du pays sans le concours de la communauté internationale s il faut .ç est planifie par l alger beaucoup de signes et demarches l éprouvént.preparons nous pour affronter l algerie et frères pays arabes.nous pratiqunos mieux la religion qu eux.car il la pratique par contrainte.nous nous la pratiquons par conviction.

  10. rodrigues Soares

    :wink:AUX ARMES CITOYEN POUR LIBERER LE NORD COMMENCANT PAR LES NORDISTES :!:
    :idea: 5 MILLIONS DE JEUNES MALIENS CHASSERONT UN SEUL JOUR CES BANTITS DENOMBRABLES SEULEMENT PAR MILLIERS MAXIMUM 10 :!:
    :idea: QUE LES HABITANTS DE GAO ET TOMBOUCTOU COMMENCENT A SE SOULEVER DEMAIN TOUT LE MALI SUIVRA ET TOUTE L’ AFRIQUE PUIS LA COMMUNAUTEE INTERNATIONALE DE BONNE VOLONTEE, PAS CELLE DE MAUVAISE :!:

  11. Broulayi

    Le Mali est un des rares pays au monde qui a TROIS ANCIENS PRESIDENTS encore vivants ! GMT, ATT (2 fois) et AOK. + 1 président interimaire = 4 personnalités importantes… connues mondialement.

    On nous crache dessus… on nous traîne dans la boue… et personne parmi ces 4 président ne réagit pour laver l’affront… Prrrrrrrrrrrrrrrrrrr !

    IBK qui se prend pour le nombril du Mali……. Prrrrrrrrrrr !

    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • Bougobalini

      Heyi Broulayi ils vont dire quoi? Ne reinvente pas la roue, ce sont les maliens memes qui se sont craches dessus en premier avant que les autres ne nous imitent. Imagine qu’un de ces 4 presidents essaye de dire la moindre chose maintenant, et tu verras nos patriotes endimanches de la 48eme heure dire que tout est de la faute de ce dernier. Ce sera une bouee de sauvetage pour nos incompetants de Kati, et on fera devier l’attention du peuple des vrais problemes sur les faux. Qui est fou? Tant qu’on ne marchera pas avec la raison, nos emotions auront toujours raison de nous.

      Quelle honte!!!

      • Broulayi

        Je n’ai pas l’habitude de noyer le poisson dans l’eau… :(

        Si les maliens se sont crachés dessus… moi je ne me suis pas craché dessus… et je connais des millions de maliens qui ne se sont pas crachés dessus, ni sur le Mali.

        J’ai du respect pour la fonction présidentielle… Etre Président du Mali, ou avoir été Président du Mali, reste encore une référence.

        Je ne demande pas à AOK de parler… parce qu’on a torturé son fils… Je ne lui demande pas de parler parce que la corruption s’est développée sous son régime… Ou pour d’autres raisons, d’ailleurs…

        Ban Ki Moon raconte des bêtises sur mon pays… je demande à AOK de lui répondre… C’est tout.

        • Bougobalini

          Alors je vais me repeter s’il le faut. Si jamais le president Alpha parlait maintenant, certains vont t’amener de ces theories a mettre en doute l’existence du soleil. S’il le faisait, dans le cas precis de ce cretin de Ban Ki Moon, je vais etre aussi content et fier que toi; mais s’il ne le fait pas non plus je comprendrai et respecterai son choix. Demandons a notre president, premier minstre, ministre des affaires etrangeres, les touareg qui ne sont pas avec les rats du nord de lui repondre. C’est encore mieux. :(

  12. Vision2013

    Voila le premier acte patriotique du FDR. Je failli ne pas lire cette declaration pensant qu’elle consistait uniquement de sujets de la honteuse CONCERTATION NATIONALE POUR VOIR QUI GAGNE QUOI DE CE QUI RRESTE DU MALI. On ne peut pas s’entre hair au point de laisser notre pays se faire saboter par une communaute internationale mafieuse qui ne defend que l’interet des occidentaux. Du fait meme Ban Ki MOON generalise sa reference aux « preoccupation legitime des touareg » montre qu’il est cruellement ignorant de ce qui se passe reellement au Mali. Les groupe armes qui sont le MNLA et Ansar Dine ne represent les « touaregs » moins encore le nord du Mali. Ces groupes consistent aux mercenaires touaregs qui combattaient pour Kadhaffi et des integristes islamistes dirige par Iyad Ag Ghali. Cest deux groupes sont auteurs de divers crimes y compris les Massacres d’Auguelhoc du 24 janvier 2012 (où pres 200 jeunes soldats prisonniers maliens furent ligotés et sommairement excutés « soit avec une balle dans la tête, soit avec une arme blanche » selon le rapport officiel). Donc si l’ONU parle de « touaregs » pour faire reference a ces deux groupes criminels, sa credibilite souffre mal. En fait, Ban ki Moon resemble a un vrai bleu concernant le Mali.

  13. baenis

    Je vous ai dit ban ki moon eut un corrompu .Il est pire qu’un terroriste . Je ne sais ce qu’il fait a la tête de cette institution . Ban ki moon est un MALHONNÊTE et il vit du sang humain . JE M’EXPLIQUE .Voila quelqu’un qui paye pur défendre l’intérêt des plus de minus et équilibrer le monde .Mais c’est tout le contraire qu’il fait et il prépare le mal pour le plus fort contre le plus faible .DE TOUT façon il ni un bon chrétien a plus raison un bon musulman.IL A LE SANG DE KADDAFI SUR SA MAIN ;IL LES SANG DES ENFANTS SYRIENS SUR SA MAIN ;IL A LE SANG DES ENFANTS TUNISIENS ET ÉGYPTIENS SUR SA MAIN .IL A ÉGALEMENT DES LE SANG DES ENFANTS MALIENS SUR SA MAIN . IL LE SANG DES ENFANTS PALESTINIENS SUR SA MAIN .DANS CES PAYS IL SOUTENU LE MENSONGE POUR TUE DES INNOCENTS A FIN DE PLAIRE AUX OCCIDENTAUX .QU’IL SACHE UN JOUR IL VA MOURIR .IL N’A MÊME PAS HONTE UN VIEUX A CET AGE JE NE VOIT DE QUOI IL A PEUR TOUT COMME DIONCOUDA

  14. L'homme des tenebres

    Continuez à vous lamenter tout en étant assis. Ne faites surtout rien. Ne risquez pas vos vies. Lamentez-vous comme savent le faire les femmes. Un jour peut être que quelqu’un aura pitié de vous et viendra vous liberez. Je vous file une strategie qui payera: allez-y vous prosterner devant ban.

  15. MOHAMED KEBIR

    Votre GOUVERNEMENT DOIT FAIRE UNE DÉCLARATION POUR DÉNONCER CETTE MASCARADE

  16. doulwahidou

    C’est une honte pour vous du FDR ,quand on vous disait que vous êtes à la solde de l’extérieur.
    Vous avez crié sur tous les toits que c’est Sanogo et le gouvernement qui empêchaient la force internationale d’intervenir.
    C’est une honte pour vous.
    Iba ,tu ne mérites pas d’être commandeur de l’ordre national.
    Tu es un apatride et tu le paieras d’un jour à l’autre.
    C’est vous qui avez géré,volé,brigandé,trafiqué la drogue et monnayé les faux billets et les rançons des otages.

    Vous avez tout entreprit pour torpiller les initiatives du gouvernement.
    Vous êtes rentré depuis combien de mois,quel est le résultat?
    Je suis convaincu que la solution de cette situation du mali,c’est de faire payer d’abord tous ceux qui nous ont amener à ça(de 2002 à 2012).

    • Massaye

      Un peu de calme. Être démocrate et éssayer de maintenir la petite liberté qu’on avait, n’est pas un crime en soit. Je crois c’est la démarche du FDR. Soyons objectif dans nos jugements. La déliquescence du Mali ne date pas du régime ATT, il remonte bien loin. De Modibo K. au GMT en passant par AOK et ATT. Que croyez vous, vous pensez que nos putschistes ne font pas la même chose que les précedent dirigeants ? Soyez lucide. Pour l’instant, le Malien n’a pas la culture du « bien du peuple ». Moi, y compris. Le jour on comprendra que tout mandat électif vient du peuple et qu’on doit être au service du peuple, alors, notre Mali commun en sortirait grandi.

  17. Broulayi

    Voilà… ça commence… :mrgreen:

    Quand un pays de 14,5 millions d’habitants se tait et laisse la parole à n’importe qui… voilà ce que ça donne. :mrgreen: … Nous devons nous unir pour libérer notre pays… Mais nousn ‘avons pas à gaspiller notre énergie à combattre les propos des uns et des autres…

    Ban Ki Moon… Ban Ki Moon… Prrrrrrrrrrrrrrrr ! Kofi Annan n’aurait jamais dit des idioties comme ça sur le Mali… :mrgreen:

    Ban Ki Moon ne vaut pas mieux que Koffi Annan… Ou AOK. Mais qu’est-ce qu’il attend AOK ?… Il a dirigé 10 ans le Mali… il a dirigé 4 ans l’UA… Il a côtoyé les grands de ce monde… Il sait lire et écrire… Qu’attend-il pour répondre à Ban Ki Moon pour les contrevérités ? … Si ça continue, Alpha, ton silence sur ce qui arrive au Mali te classera parmi les fils indignes du Mali… Tu es nourri, logé dans une villa offerte par le Mali… et tu bénéficies de la protection du Mali en tant qu’ancien chef d’Etat… Qu’est-ce que tu attends quand ton propre pays est humilié, trainé dans la boue ?

    Je ne parle pas de GMT…

    Je ne parle même pas d’AgATT… le rebel N°1… le bandit-chef… D’ailleurs il ne sait ni parler, ni écrire correctement, ni d’ailleurs lire correctement un discours préparé par ses conseillers… Il a vendu le Mali… :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Mais je peux parler de Dionkounda… Qu’est-ce qu’il attend pour faire un discours radio-télévisé du Président du Mali… pour dénoncer les allégations de Ban Ki Moon… ? Et inviter les maliens à s’unir ? Qu’est-ce qu’il attend ?

    Faudra-t-il encore attendre un autre grand discours de François Hollande pour venir en aide aux Malins ? … Mais la France de Hollande n’arrête pas de nous aider dans cette histoire… Et avec tous ça nos dirigeants constitutionnels restent muets, amorphes… :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Mais pourquoi accepter d’occuper des hautes fonctions du Mali si c’est seulement pour dormir dans les bureaux ?

    Messieurs nos dirigeants constitutionnels… Vous n’avez pas été élus… Sachez que même la légalité constitutionnelle a des limites… que vous avez longtemps franchies… Si vous n’êtes pas capables de faire entendre la voix du Mali… ayez « l’indécence » de démissionner… :( :( :(

    Le peuple malien ne comprend pas ce qui lui arrive … :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • moussa ag

      Brou-Brou pour PRESIDENT :!: :!: :!:

      Avec un Tabouret a 3 pieds de longueur DIFFÉRENTES et INCONNUES … c’est difficile de situer les responsabilités….

      Moussa Ag dit PM ET SANOGO… BROU DIT DIONKISS ET ALPHA … ce n’est pas important puisque a la fin le résultat est le même ….

      TROP DE COMMANDANTS DANS UN SEUL BATEAU ET ILS S’EN TIRENT TOUS TRÈS FACILEMENT …

      SINON APRÈS AGELHOK … ON SAVAIT TOUS A QUI S’EN PRENDRE….

      LA PROPOSITION AMÉRICAINE N’ÉTAIT PEUT ÊTRE PAS LA PIRE….

      Moussa Ag, qui comprend la peine du frère Broulayi :cry: :cry: :cry:

    • Vision2013

      Tu parles d’AOK?! Cest l’architecte pricipale du marché dans lequel ATT a finalisé la transaction de vente du Mali. Qui avait brulé nos armes (symbol de faiblesse) ….qui a corrompu l’armee?

      • Broulayi

        Oui… la responsabilité de AOK est immense dans le sort du Mali. :mrgreen: Oui… mais pourquoi ne parle-t-il pas pour citer tout ce qu’il a fait ou pas fait ?

        Mais pourquoi laisse-t-il aux autres personnalités importantes du monde le soin d’écrire des mensonges sur notre histoire… :twisted: Et cautionner les propos des voyous du mnla ?

        Si l’on doit citer les personnalités les plus importantes du monde… on citera citera Ban Ki Moon, le dirigeant des nations unies… mais aussi MME ex-Zuma qui dirige l’UA… Et justement Alpha a dirigé l’UA… Donc il a été l’une des plus importantes personnalités du monde. Son nom a même été cité un temps pour les Nations Unies…

        En raison de tout ça… Alpha doit corriger le discours de Ban… :twisted: :twisted: :twisted:

        C’est une obligation morale de sa part… Alpha doit parler sur ce sujet…. :( :( :(

        • Bougobalini

           » Donc il a été l’une des plus importantes personnalités du monde. Son nom a même été cité un temps pour les Nations Unies… » Broulayi tu le fais expres oubien ca te vient comme ca? Tu sais tres bien comment le pays est gere aujourd’hui. On a accuse le president Alpha de tous les noms d’oiseau ici, il n’a jamais parle. On a pris son fils sous le fallacieux pretexte qu’il preparait un contre coup d’etat, il n’a toujours pas parle. On dit qu’il a vendu le nord, silence radio. Parce que Ban (ayant pris un verre de trop) raconte sa vie, car ne connaissant rien du Mali, tu veux qu’il dise quoi?

          J’aurais ete d’accord s’il commencait a parler depuis l’avenements des massacres d’Aghel hok, mais lui seul sait pourquoi il ne l’a pas fait. Mais je respecte cette decision personnellement. Mais si l’on veut qu’il parle, il ne faudra pas qu’on lui fasse endosser quoi que ce soit comme responsabilite encore.

          Broulayi ne saute pas les etapes, au lieu d’en vouloir au president Alpha, pourquoi pas nos autorites actuelles? Pourquoi aucun d’entre eux n’a eu le courage de refuter ces mensonges de Ban Ki Moon?

          Quelle honte!!!

  18. RB182

    C’est désolant de constater que l’Etat malien reste silencieux sur les efforts faits par le peuple malien pour éviter la tragédie actuelle qu’il vit.
    C’est encore plus désolant pour ce peuple de constater que ceux qui l’on accompagné depuis 20 ans à aplanir les disparités entre les différentes composantes de la population soient aujourd’hui frapper d’amnésie sur les actions de développement faites.
    Il y a 20 ans à Kidal on allait s’approvisionner au forage avec des bidons de 20 l, aujourd’hui la ville bénéficie de l’adduction d’eau. Quant à l’électricité qui étais réservée à qques privilégiés entre 18:00 et 22:00, elle est accessible à tous pour un coût qu’on a du mal à imaginer, c’est presque gratuit!!! La ville s’est démesurément agrandie presque multiplié par 4.
    Tin essako dont la nappe phréatique a été polluée par les pesticides après que des rebelles se soient exercés au tir sur des futs entreposé dans le poste de pré-positionnement d’une agence de lutte aviaire, a été deplacée à Tin Esi avec un Centre de Santé ultramoderne mais où personne ne vient se faire consulter sauf qd ils sont piqués par le scorpion. La population de ce cercle est inférieure à 10 000 hbts et pourtant il est mieux équipé que la plupart des cercles.
    Dans cette région, l’Etat ne perçoit pas de taxes et pourtant tous les services de l’Etat sont là et fonctionnent. Elle est subventionnée à 100%.

  19. Dr ANASSER AG RHISSA

    TOUT EN SÉCURISANT LE PAYS, Y COMPRIS LES RÉGIONS, ET LES POPULATIONS PAR LES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ, AIDÉES PLUS TARD PAR LE CONTINGENT CEDEAO/UA/ONU, LA PRIORITÉ, C’EST LA LIBÉRATION DU NORD MALI ENSUITE VIENDRA TOUT LE RESTE (LA BONNE GOUVERNANCE DE LA DÉCENTRALISATION ET LES ÉLECTIONS EN PARALLÈLE, LA RECONSTRUCTION DE L’UNITÉ, LA RÉCONCILIATION NATIONALE, LE DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE DE TOUT LE PAYS DANS UN CADRE DÉMOCRATIQUE ET SÉCURISÉ, …).

    Bonjour,
    Merci à tous ceux qui contribuent à la recherche d’une solution durable à la crise Malienne.

    Contrairement à ce que disent les Américains et à ce que disent certains, comme Kassin, faire des élections en laissant de côté les deux tiers du pays, qui sont occupés, constituera aussi une autre manière de diviser les Maliens donc de créer un nouveau désordre et de casser une nouvelle fois la cohésion nationale.

    Or, cette dernière prédétermine tout le reste.

    N’essayons pas de jouer au plus pressés et de se voir retarder de plusieurs mois voire de plusieurs années.

    La seule solution de sortie durable EST VRAIMENT A TRAVERS LES CONCERTATIONS NATIONALES ET LES NÉGOCIATIONS CAR ELLES PERMETTRONT LA RESTAURATION DE L’INTÉGRITÉ TERRITORIALE ET DE L’UNITÉ AINSI QUE LA RÉCONCILIATION NATIONALE TOUT EN GARANTISSANT LA PAIX ET LA SÉCURITÉ PÉRENNES.

    Pour cela, l’ENGAGEMENT RESPONSABLE de tous les Maliens est indispensable en acceptant les PRINCIPES (refus du terrorisme, non impunité, respect des droits de l’homme, coexistence pacifique) et des CONDITIONS (pour les groupes armés (MNLA, Ansar Dine, Gandakoye, …): dépôt des armes, indivisibilité du pays et laïcité).

    CES PRINCIPES, AINSI QUE L’INTÉGRITÉ TERRITORIALE ET LA LAÏCITÉ, NE SONT PAS EN CONTRADICTION, KASSIN, AVEC LA CONSTITUTION DU MALI.

    L’ENGAGEMENT RESPONSABLE DE TOUS LES MALIENS PERMETTRA DE LES MOBILISER AUTOUR DE LA CONSTITUTION.

    Les Maliens ne doivent pas perdre de temps, ils doivent se prendre la main dans la main et lancer ces concertations nationales et ces négociations avec des ramifications régionales pour plus de représentativité.

    LE GUIDE ET LA PLATEFORME DE CONCERTATIONS NATIONALES ET DE NÉGOCIATIONS POUR UNE SORTIE DURABLE ET HONORABLE DE LA CRISE MALIENNE, QUE J’AI ADRESSÉS AU PRÉSIDENT ET AUX MALIENS, CONSTITUENT UN SOCLE POUR GARANTIR LA CONFIANCE NÉCESSAIRE.

    Les Maliens doivent bâtir cette confiance et la cohésion nationale induite et aller TOUS ENSEMBLE aux élections, une fois que le Nord Mali sera libéré.

    L’urgence, c’est cette libération du Nord Mali, elle libérera tout le Mali et toutes les initiatives par la suite.

    LES MALIENS DOIVENT GAGNER DU TEMPS EN PROCÉDANT DE CETTE MANIÈRE, PAR L’ORGANISATION DES CONCERTATIONS NATIONALES ET DES NÉGOCIATIONS, AU RISQUE DE TOUT RETARDER PAR L’ENLISEMENT ET LA DIVISION.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  20. almuhal

    Notre representant au NU se doit d’être plus en vue dans cette crise que vit le peuple et qui est à l’heure pendant au conseil de sécurité des nations. les allégations mensongères des groupes rebelles notamment le MNLA doivent être balayé par les argumentations palpables de l’effort du Mali pour cette communauté de moins de 10% de celle du nord en général mais qui a bénéficié de plus 20% dans les forces armées et de sécurité du Mali et autres hautes responsabilités dans l’administration pour un pays multi ethnique et multi racial. Cela devrait convaincre plus d’un du racisme et de l’egocentrisme qu’affiche ce mouvement. N’ont ils pas détruit toute réalisation de l’Etat par mépris hargne et haine? Qu’ont-ils apporté et où devront-ils trouver les moyens de reconstruire pour des individus qui n’ont jamais su souffrir des peines du labeur? C’est encore vous la communauté internationale qui volera à leur secours malgré leur inutilité physique et intellctuelle dans la vie productive.

  21. ApemaMali

    Voila des responsable politiques!!!! Que fais le gouvernment pour faire un communique sur ce rapport mediocre de ce vaurien de l ONU…

  22. Kassin

    Crise et respect du droit, les États-Unis exigent, le Mali s’entête et l’Onu se rebiffe

    Je vais une fois de plus regarder le problème du Mali sous l’angle du droit même si je sais que dans ce pays le respect du droit et de la légalité est passé au second plan aussi bien pour les populations que pour les autorités et cela depuis belle lurette.

    En 8 mois d’analyse de la situation socio politique, économique, géo stratégique, sécuritaire et institutionnelle de la crise multiforme qui traverse le Mali de manière violente et inouïe, je crois avoir donné à travers plus de cent articles moultes propositions de solutions de sortie de crises toutes basées sur le respect de la légalité constitutionnelle.

    Et en 8 mois de crise, j’ai été traité de tous les noms d’oiseaux et le plus souvent dépeint comme étant à la solde du régime défunt ou d’un regroupement politique dissident, mais les spéculations et supputations autour de ma modeste personne ne comptent pas à l’heure où le Mali, ce pays que j’espère qu’on aime tous, est dans les profondeurs abyssales d’un tréfonds sans nom.

    Ce pays a besoin d’une fédération de toutes les énergies de tous ses fils pour relever les défis qui se dressent devant lui car dirigeants et citoyens se sont depuis trop longtemps égarés dans le faux pour espérer atteindre le bonheur absolu sans presque rien faire.

    La crise actuelle aussi complexe soit telle, est une crise de non respect de nos règles établies dans notre société (règles de gouvernance et de citoyenneté mais aussi règles de conquête du pouvoir).

    Pour la résoudre il faut qu’on accepte pour une fois de respecter les règles même si ce respect va bousculer nos habitudes, habitudes qui constituent nos tares et qui nous conduisent à nos pertes.

    En matière de règle, la constitution est la loi fondamentale du pays, et elle doit être acceptée comme telle car c’est tout un peuple qui s’est exprimé par vote pour l’adopter.

    Actuellement au Mali après la démission d’ATT nous n’avons plus de président en exercice élu au suffrage universel direct, et l’instrument juridique le plus légitime pour définir les modalités de conquête et d’exercice du pouvoir au Mali reste la constitution.

    Elle prime sur la classe politique et elle prime sur la junte militaire que je désapprouve depuis le 22 mars 2012 puisqu’elle est l’incarnation même du non respect des règles dans la société.

    Une armée et toutes ses composantes sont faites pour défendre un pays, ce n’est ni une police de la démocratie ni une institution judiciaire.

    A ce titre les soldats de la garnison de Kati ne peuvent ni être juge ni procureur de la république au moment où nous avons des institutions judiciaires sensées exercer le pouvoir judiciaire en république du Mali.

    Si celles ci n’exercent pas leur profession comme cela se doit, si justice n’est pas faite dans le pays, c’est aux citoyens de le dénoncer et les pouvoirs exécutif et législatifs (dans un système de poids et contre poids garanti par la constitution) doivent faire en sorte que les juges fassent leur travail.

    Sinon ces mêmes pouvoirs, législatif (assemblée nationale) et exécutif (président et gouvernement) seront sanctionnés lors des consultations électorales.

    Les régimes Alpha et ATT ont mal géré le pays (corruption, débâcle de l’école, abandon de l’armée malienne…) mais ils devraient être sanctionnés par les citoyens à travers leurs votes voire par la justice à travers l’ouverture d’informations judiciaires à leur encontre et non par un coup d’état, encore moins par les militaires car ce n’est pas leur rôle, leur rôle se trouve au nord.

    Pour diriger la transition politique on doit s’en tenir à notre loi fondamentale et non aux conclusions de concertations nationales qui n’auront jamais autant de participants que le nombre de maliens qui ont voté la constitution de 1992.

    Pour le respect de cette même constitution nous devrons aller aux élections pour donner plus de légitimité au pouvoir exécutif (c’est un secret de polichinelle que le pouvoir de Dioncounda Traoré n’est reconnu par presque la moitié des maliens alors il le tient de la constitution).

    Mais ces élections en temps d’occupations des régions du nord posent le problème de la participation de nos compatriotes du nord.

    En même temps pour les libérer du joug des islamistes, nous n’avons pas une armée capable de le faire pour des raisons que chacun connait.

    Si nos partenaires internationaux qui doivent nous aider à récupérer le nord exigent les élections en échange de leur pleine participation dans la reconquête du nord nous devrons le faire sans hésiter car mieux vaut récupérer le nord avec un président élu par 90% des maliens que ne jamais le récupérer avec un président intérimaire dans une transition de chamailleries.

    Voilà la solution mère au problème du nord du Mali, mais elle a pourtant été balayée d’un revers de mains par les maliens, dans un sursaut de faux orgueil du genre de cet élu de Gao « Si le Mali va aux élections sans le nord je ne serais plus malien ».

    Mais mon cher, si le Mali ne récupère pas le nord tu seras élu où désormais?

    Absurde attitude malienne qui laisse pantois nos amis américains qui sont pourtant les seuls à mettre aux pas et algériens et l’Onu pour faire la guerre au nord et récupérer nos terres, et ils ont largement les moyens pour cela.

    Et les états-unis sont suffisamment amis avec le Mali pour ne pas se laisser prendre dans le jeu trouble et débile des touareg pour mettre à mal notre intégrité territoriale.

    Mieux ils ont une aversion totale du terrorisme et de l’islamisme puisqu’ils savent de quoi il s’agit, l’épisode de l’ambassade américaine de Libye après la sortie d’un film sur Mohamed, PSL, est là pour nous édifier.

    Donc mais chers amis, élections de pouvoirs légitimes au Mali et reconquête des régions du nord sont intimement liées et le Mali ne peut pas indéfiniment donner le mauvais exemple d’un pays qui régresse démocratiquement et espérer avoir toute la communauté internationale aux petits soins à son chevet (coopération financière, diplomatique et militaire).

    Nous devrons accepter les règles de la démocratie et abandonner l’opportunisme et le vagabondage politique et militaire (Copam, Mp22, IBK 2012, Yerewoloton, Cnrdre…) pour reconquérir le nord, et traduire devant la justice tous ceux qui ont abusé de la république et du Mali (anciens régimes et nouveaux voyous).

    C’est cela le droit chemin et pas autrement et c’est cela qui est demandé par les américains.

    Ceux qui s’y opposent sont seulement tentés de s’éterniser dans les eaux troubles de cette transition incrédule pour leurs seuls desseins (soldats de Kati ,CMD et consorts et tous leurs supporteurs) et non pas la cause du Mali, encore moins ses régions nord sous occupation.

    Le Mali n’a rien à gagner dans cette transition, le Mali n’a rien à gagner dans des concertations ennuyeuses et coûteuses sachant qu’elles ne feront rien pour démultiplier les capacités opérationnelles de l’armée malienne car ce ne seraient que des guerres de positionnement et des querelles de chiffonniers pour rallonger la transition politique et voler sous une autre forme les maliens et rien d’autres.

    Donc je m’oppose catégoriquement aux « concertations nationales » comme je me suis toujours opposé au coup d’état du 22 mars 2012 puisque les deux sont sources de crises institutionnelles, les deux sont anticonstitutionnels, les deux enfoncent le Mali dans la crise au lieu de le sortir de l’ornière, les deux sont des voies sans issue.

    Le Mali n’a pas de problème de système politique ni de problème de textes juridiques, mais nous avons un problème d’application des textes et un problème d’hommes intègres et totalement dévoués pour le pays.

    Et cela est ressenti jusqu’à l’Onu, c’est pour cela qu’elle hésite et regarde par plusieurs fois ce dossier malien pour ne pas être comptable d’une quelconque faute de droit malgré l’imminence de la menace islamiste qui va largement au delà du Mali et des maliens.

    • Ses pas probleme d 1 present credible ou pas tout le monde entier parle que Kabila n est pas un pres democratique elui tu a suit la prise de Goma pas election Ava la reprise de nord je Suis nordiste mais je un Malien a honte au Malien qui defend leur interet personnel on devrait defender interet du Mali abord

  23. Dr ANASSER AG RHISSA

    POUR LA NON IMPUNITÉ, LA JUSTICE ET LA NÉGOCIATION POUR LUTTER CONTRE LES AMALGAMES, LE RACISME, LA HAINE ET LE TERRORISME ET POUR UNIR

    Bonjour,
    Les problèmes de RACISME et DISCRIMINATION invoqués souvent par le MNLA ne sont pas exacts et ne sont pas autorisés au Mali seulement compte-tenu de l’aspect cyclique de la rébellion Touareg, certains Maliens commencent à en « avoir marre », ce qui, en plus des amalgames, peut expliquer le « sentiment » de rejet des Touaregs par ces derniers et la haine induite chez certains Touaregs.

    Ce n’est qu’un sentiment, en vérité le Mali est vraiment un pays multiethnique sans racisme et sans discrimination.

    Certains disent que cette haine est amplifiée par l’accès inégal au travail et par des problèmes non résolus liés au sous-développement malgré les programmes mis en œuvre dans les zones du Nord Mali dans le cadre du pacte national. Ce dernier n’a pas bénéficié à tous.

    Or, ces problèmes sont communs à d’autres communautés vivant dans d’autres zones ou régions du Mali.

    Alors, faut-il pour autant que les autres communautés touchées par le même problème se rebellent ?

    NON, il y a d’autres façons de revendiquer (à travers la démocratie, la citoyenneté et la gouvernance participative) autres que la rébellion ou la force.

    Pour apporter une solution durable et pour éviter de nouvelles révoltes, les concertations nationales et les négociations sont incontournables.

    Voir ma proposition de sortie de la crise, se référer à la lettre ouverte au président du Mali et aux Maliens que j’ai publiée sur maliweb.

    Ces concertations et ces négociations permettront de faire le bilan du futur souhaité par toutes les parties prenantes (tous les maliens n’acceptant pas le terrorisme, TOUTES LES COMMUNAUTÉS du Mali, les groupes armés MNLA et Ansar Dine acceptant les principes et conditions à fixer.

    Pour être admis à négocier, des principes (refus du terrorisme, non impunité, respect des droits de l’homme, coexistence pacifique) et des conditions (dépôt des armes, intégrité du Mali et laïcité) sont à accepter par tous les groupes (MNLA, Ansar Dine, Gandakoye, …) intégrant des Maliens.

    Il faut donc avoir une plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable de la crise.

    J’ai proposé un cadre et une plateforme de ce type au Président et aux Maliens à travers la lettre ouverte précédente.

    Les négociations sont incontournables pour que les différentes parties prenantes, comme elles doivent toutes accepter la condition d’intégrité du Mali, puissent comprendre leurs différends, réfléchir au futur souhaité et s’entendre sur les problèmes consensuels et éventuellement les grandes lignes des solutions à y apporter.

    Par exemple, comme développé dans ma proposition de sortie de crise, pourront être consensuelles des problématiques liées à la bonne gouvernance de la décentralisation, au développement équitable et l’intégration équitable des communautés dans un environnement démocratique, décentralisé et sécurisé.

    En fait, lors de la négociation portant sur le devenir du Mali, il s’agit pour les parties prenantes d’établir ce consensus sur des problématiques à traiter et plus tard disposer de mécanismes de contrôle et de surveillance.

    Les Maliens doivent ensemble réfléchir sur le futur souhaité et construire durablement le pays dans l’unité en négociant l’organisation de ce processus de construction.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  24. dinosaure

    Bravo!

  25. emoo

    Bravo Iba et FDR, c’est responsable, c’est vrai , c’est verifiable tout ce que vous dites, alors d’ou tient Ban ki Moon ces affirmations pour le mois fantaisistes et partisanes de ce maudit machin a la tete de cet autre machin….

    Que fait le gouvernement pour faire valoir la realite a la face du monde…. ces MNLA ne sont que des traitres… eternels insatisfaits faineants….???

    Si Tieman vaut quelque chose avec CMD c’est le moment de le faire valoir….
    Il faut une vraie camapagne de communication nationale et internationale pour balayer les idioties de Ki Moon…

    • moussa ag

      « Il faut une vraie camapagne de communication nationale et internationale pour balayer les idioties de Ki Moon… »

      NON…c’est le gouvernement malien qui permet à ces apatrides qui agonisent de gagner du support et de la CRÉDIBILITÉ ….

      Pourtant l’une des missions fondamentales de la TRANSITION ÉTAIT LE NORD … mais les PREOCCUPATIONS PERSONNELLES ET OPPORTUNISTES DE NOTRE TABOURET A TROIS PATTES DE LONGUEUR DIFFÉRENTES … NOUS A COÛTÉ ET CONTINUE A NOUS COÛTER CHER….en particulier L’ASTRE DES ASTRE PM….

      Comment cette bande d’apatrides terroristes du MNLA peut se montrer plus INTELLIGENTE ET PLUS DÉTERMINÉE QUE LES REPRÉSENTANTS DE TOUTE UNE NATION DE PLUS DE 15MILLIONS?

      Moussa Ag, qui pense que le côté Malien veut juste APAISER POUR GOUVERNER …UNE POLITIQUE QUI N’A PAS MARCHÉE DANS LE PASSÉ ….

      • Mnla n est pas plus Malin que les maliens ses les occidanto qui je que le monde entier aime le mnla il faut bien Sivre si les media occid parle mnla toi meme qui es Malien tu va croie que ce son des race qui es plus puissa plus que tout autre les race du Mali alord ses 0,01% de l autre alord les Mali entend quoi pour defender leur territor dieu nous aidera

        • Les Malien tout les monde entier a suivre le M23 après la prise de Goma les rebelle veut negocier avec le president on a di que il faut dabord se retir de goma après on va negocier Mais pour le Mali qui na pas beau coup de moyen les Malien et
          Malienne qui s aime pas a caus de petin cout etat les rebelle on prit tout le mali meme hier seulement il ya un pays devrait aide Angola ils on spendu leur aide parc que ouangada soutien M23Qui a entendu au Mali qu un a fait presion sur alg et burkina qui favorise les rebellion Malien .ce que je comprend nous les maliens Jusqu a present on peuve pas voir clair hella le Bon dieu le tout puissant dieu il faut sauve le Mali de son ennemi sur terre he armee Malien il a pas une erreur non reparable aime vous leve vous pour sauve le Mali votre terre , chacun se soie dieu pour nous tous .

  26. Sinisigi

    Vraiment la différence entre un regroupement repondant aux aspirations de tout un peuple et un regroupement fait de ramassis de sans horizon se précise de jour en jour.COURAGE COURAGE COURAGE FDR vous réussirez malgré vent et neige pardon contre vent et soleil de plomb.Wa salam!

  27. moussa ag

    « Les Touaregs en particulier ne font l’objet d’aucune discrimination, d’aucune ségrégation au Mali. »

    Le problème est que LA BANDE DE VOYOUX DU MNLA EST PLUS INTELLIGENTE ET PLUS DÉTERMINÉE À SAUVER LEUR TÊTE … QUE LE TABOURET A TROIS PIEDS DE LONGEUR DUFFERENTE QUI DIRIGE LE MALI AUDJOURD’HUI ….

    Vous souvenez vous quand le député Touareg … sans dire de nom…est allé contester les ALLÉGATIONS DE CES VOYOUX EN EUROPE???

    Qu’est devenu les actions pareilles?
    OPPORTUNISME ET PREOCUPATIONS AUTRES QUE L’INTÉRÊT NATIONAL….

    Si les lois et textes du MALI ou même internationales étaient appliqués … TOUS LES MEMBRES DU CNDR … DU MNLA … DE L’ANSARDINE AURAIENT ÉTÉ JUGÉ … PROBABLEMENT CONDAMNÉ A MORT … ET PENDU….
    bon peut être pas PENDU … GMT vadrouille quand même a BAMAKO aux frais des victimes qu’il a LÂCHEMENT assassinée pour le pouvoir….

    Ces APATRIDES DU MNLA VEULENT SE TIRER AVEC LE « PRIX BASSOLE » … TOUT COMME LE GUEULARD PUTSCHISTE DU CNDR ET SA BANDE D’OPPORTUNISTES REDRESSEURS DE LEUR POCHE…

    Mais ces gars oublient que même avec le « PRIX BASSOLE »… c’est difficile d’avoir un sommeille tranquille quand iON A TENTÉ UNE GROSSE BÊTISE QUI N’A PAS MARCHÉE … ILS ONT SIMPLEMENT A DEMANDER A SANOGO….

    Moussa Ag, qui pense que les APATRIDES DU MNLA NE POURRONT JAMAIS DORMIR TRANQUILLE … MÊME AVEC LE SUPPORT DU CHEF DES CASQUES BLEUX… SANOGO A DON COMPLICE COMME PM ET A DU MAL À DORMIR TRANQUILLE …alors… :wink: :wink: :wink:

  28. Hotep

    Merci FDR.
    Le Mali et l’Afrique doivent faire fit de la position renversante de Ban Ki-Moon et engager la guerre quitte à y laisser biens et âmes. Le secrétaire général de l’ONU est soit carrent, sous informé ou méchant de mauvaise foi. Non il n’est ni carrent, ni méchant ni de mauvaise fois mais profite de la faiblesse et de la naïveté de l’Afrique et des dirigeants africains.

    Une pensée vieille de quelques années refait alors surface dans ma tête: Pourquoi ne quittons-nous (Afrique) pas ces onu, fmi et bm qui ne sont des geôles pour nous. Les occidentaux ont créé ces machins juste pour nous maintenir sous leurs domination pendant longtemps et encore longtemps.

  29. damiss62

    un bon point de vu du FDR, pour une fois je salu ce message patriotique de leur part. Les maliens en generale doivent tous condamne la position ambigu d l’ONU.

  30. MOHAMED KEBIR

    Très bonne analyse……

  31. veridique

    Merci le FDR, toujours à l’avant garde!

    • Bougobalini

      Du debut de cette honte a maintenant, le seul qui voit clair et qui marche selon un principe, c’est le FDR. Les jaloux peuvent maigrir, mais seules la verite et la regle preetablie guident ce regroupement.
      Courage!
      Le chemin est long et parseme de DEMOCRATES SUPPORTEURS DE COUP D’ETAT, mais avec un peu plus d’abnegation vous y arriverez.