Solidarité envers les populations du Nord : Mali Evénement initie Caravane de la Solidarité, de la Paix et de la Réconciliation

0

Depuis plusieurs mois, le nord du Mali est sous tutelle de plusieurs groupes armés qui exigent la création d’un Etat islamique. Cette rébellion armée a eu  plusieurs impacts néfastes sur le mode de vie des populations, notamment  l’accès à l’eau potable, à la nourriture et aux soins  médicaux. Les habitants de ces régions sont également victimes de pillages, de viols, d’enlèvements etc. Ces problèmes chroniques sont exacerbés par une situation d’insécurité aggravée ces derniers temps. Beaucoup d’organisations humanitaires ont quitté le Nord du Mali à cause de l’insécurité et les autorités ont du mal à faire face à la situation. Aussi, l’énormité des besoins, le champ limité de l’action humanitaire, les grandes distances et le climat aride font qu’il est d’autant plus compliqué de répondre à ces besoins.

Bouba Fane

Le thème “Caravane de la Solidarité, de la Paix et de la Réconciliation” sera soutenu par l’organisation des journées de solidarité et de plaidoyer en faveur des victimes de guerre, les jeunes et les femmes ne peuvent pas rester en marge. Sachant que les femmes et les jeunes ont toujours été au cœur du développement d’un pays. Ils sont les premières victimes de la guerre (viols, pillages, assassinats), et le Mali, en plus de sa pauvreté, est secoué par ce conflit d’intérêts économiques, religieux ou inter ethniques.  Ce projet novateur pourrait appuyer les initiatives entreprises par les autorités consistant à bâtir des actions de paix, dans la mesure où il compte regrouper un plus grand nombre de jeunes et de femmes du pays.

Ce projet a pour but de promouvoir la paix, la réconciliation et les actions de solidarité en faveur des victimes de guerre au Mali. Et également d’amener les organisateurs à collecter des fonds dans le cadre d’une solidarité agissante, un appui financier ou matériels aux victimes de guerre au Mali.

Les activités du projet porteront sur trois activités. Il s’agit de l’organisation de la journée de solidarité, de plaidoyer en France le 23 mars prochain, d’une conférence- débat sur le thème “Paix et solidarité” et  d’une caravane “Paix, réconciliation et solidarité” le 1er Mai qui sillonnera les villes qui ont subi la guerre. Cette caravane permettra de faire des dons à la population victime de la guerre. Et la construction des écoles détruites, l’octroi de fourniture de médicaments qui sera financé par l’argent des collectes de fonds réalisé dans les différents pays amis et au Mali.              

                                            Bandiougou DIABATE

 

PARTAGER