Gouvernance : ATT, le Président des promesses non tenues, tel qu’en lui-même

16
0

Le destin fulgurant de celui que l’on surnomme ATT, a commencé pendant les années de braises  de la révolution, au moment des événements du 26 Mars 1991, qui emportèrent dans la tourmente le régime du général Moussa Traore. Installé confortablement au pouvoir pendant 10 ans,  avec la bénédiction des grands partis politiques et d’Alpha Oumar Konaré, ATT, comme le Boulanger des lagunes, a vite montré ses limites en matière de gouvernance.

Sa première démarche a été de désacraliser le pouvoir en ouvrant les portes du palais a toutes les personnes portées vers la courtisanerie et les intrigues, alors que le pouvoir, dans son essence, doit se draper d’un minimum de discrétion et de secret. Le Président, très volubile,  lui même, se croit obliger de porter un jugement à l’emporte pièce sur tous les sujets. Son émission “Barro”  du 8 juin de chaque année est un modèle du genre. Le Palais de Koulouba, centre névralgique du pouvoir, est devenu le Grin des copains qui échangent autour d’un repas avec le Président sur tous les sujets, aucun n’étant soumis à l’obligation de réserve ou d’être assermenté.
Dans le choix des collaborateurs, la compétence et la loyauté ne sont pas ses critères fondamentaux, mais plutôt  le bénéfice politique qu’il croit tirer d’une nomination. Alors que les conseillers spéciaux d’un président de la République doivent être expérimentés, ATT les choisit au petit bonheur, et se garde de tenir compte de leurs conseils, lorsqu’il se rend  compte que l’essentiel du savoir-faire s’apprend pendant une longue pratique des affaires publiques ou privées.
Impliqué presque toujours dans les nominations au sein des départements
Lui même arrivé au pouvoir par effraction, n’avait jamais dirigé  que des canons. La gestion des finances publiques à travers son budget de souveraineté n’est pas  un modèle et est loin de constituer un exemple à suivre, tels que les fonds offerts à la fraction non belligérante des combattants de retour de Libye, qui lui valurent les réprimandes des femmes de soldats. Sa gouvernance en matière de remaniement ministériel paralyse l’administration pendant de long mois, avant que l’événement attendu se transforme à un simple réaménagement technique pendant que tous les observateurs s’attendaient à un véritable changement d’hommes et de mœurs. C’est son plaisir de gouverner ainsi, mais cela coûte cher à l’Etat.
Le Président, par ailleurs, est impliqué presque toujours dans les nominations au sein des départements, plus pour imposer le choix d’un protégé que par le souci de l’excellence. C’est la raison pour laquelle, on chambarde tout le temps, au niveau des postes de  sécurité  et de  ceux de la haute administration publique.
Dans  ses relations avec les partis politiques et un nombre incalculables de personnes, le Président fonctionne essentiellement aux promesses sans lendemain,  essayant  de gagner du temps à chaque fois. Au point que lorsqu’une promesse est formulée par le Président, la personne à qui elle a  été faite se garde de la répéter de peur que ces interlocuteurs ne lui disent que si c’est  une promesse venant d’ATT, mieux vaut qu’elle soit circonspecte. Certaines de ses  promesses faites aux fidèles de Mahmoud  Dicko du Haut conseil islamique à propos du Code de la famille ont failli dégénérer en affrontements à grande échelle,  parce que tout simplement le Président a voulu se dédire pour faire plaisir à l’Occident des bailleurs de fonds.
Incapable de dire non à des sollicitations
Certains remaniements ministériels ont provoqué des attroupements de la parentèle autour du poste télé pour entendre le nom d’un détenteur de promesse présidentielle de figurer dans le nouveau gouvernement. Le désenchantement fut, à chaque fois, plutôt brutal.
Le Président joue ce jeu pour de plus petits postes, incapable de dire non à des sollicitations ou faisant des promesses pour combler une attente.
Recevant les notabilités de Tombouctou de Gao ou d’ailleurs au sujet des incarcérations plus que douteuses de quelques détenus, le Président, au cas par cas,  mania à merveille la langue de bois, comme si leur libération ne dépendait pas  de lui, mais leur promet d’user de son influence pour «gérer» le dossier. Aux occidentaux, il dit que les coupables du trafic de la drogue et le pilote d’air cocaïne sont en prison.
La ruse, toujours. La gouvernance d’ATT est émaillée de fuite de responsabilité. Récemment , et pourtant chef suprême des armées, il n’a voulu assumer aucune responsabilité dans le dysfonctionnement de la transmission des ordres de combat contre le soulèvement  armé des Touareg du MNLA,  traumatisé sans doute par les événements du 26 mars 1991 où la hiérarchie militaire a peiné à prouver qui avait donné l’ordre de tirer sur les manifestants désarmés. La défaite est orpheline.
Dans le cas de figure du conflit armé déclenché en  janvier 2012 par le MNLA,  on recherche dans la chaîne de commandement  celui qui n’a pas donné l’ordre de tirer. Apparemment, tout le monde aurait donné l’ordre de tirer, sauf qu’il n’y aurait pas eu  suffisamment de munitions pour combattre l’ennemi. Autres temps autres mœurs.
Quelle est la dernière promesse faite par le général Président ?
Sur le registre des promesses sans lendemain, il convient de noter tous ces pactes et accords qu’aucun gouvernement ne peut mettre en œuvre même en mobilisant toutes le ressources du budget de l’Etat destinées aux investissements pendant une triple décennie. C’est pourquoi, le Président, en achetant une paix éphémère et instable par  un catalogue de promesses contenues dans les «Accords  d’Alger» a cédé à sa pulsion de ruser avec l’adversaire. Cet adversaire glouton et autrement plus dangereux,  vivait sur le dos du contribuable malien depuis la signature du Pacte national.  A défaut de remplir les conditions précitées dans lesdits ” Pacte et  Accords”,    Koulouba  se serait délesté de grosses malles d’argent, à périodicité régulière, pour étancher la soif inextinguible des seigneurs de guerre du désert malien. C’est pour avoir arrêté de verser cette rançon aux geôliers du budget du Mali, que les «assaillants» auraient déclenché les razzias meurtrières  de 2006 qui se sont prolongées en janvier 2012. Ce sont ces contrebandiers du désert qui fricotent avec Koulouba, soit pour libérer un otage, soit  pour établir une paix armée sous le couvert de revendications indépendantistes, encouragés par l’exemple du Soudan du Sud.
Birama FALL

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Tougnatigui<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 30</span>
Membre
Tougnatigui 30
4 années 6 mois plus tôt

En politique ATT est comme un sablier en même temps qu’il vous rempli d’espoir il vous vide le contenu même de votre avenir. Il construit les maisons sociaux et des, il ne créer pas de richesses, pour que ceux-là même qui y habite dans ces maison puisse y habiter confortablement tout le restant de leurs vie, il ne mes aucune action pour entretenir les routes qui se fondent dans le sable quelques années après. Il crie être ami des enfants, il ne résout pas les problèmes de l’école, ainsi il hypothèque l’avenir des enfants. Il crée un poste de vérificateur général, il contredit l’arrestation des corrompus. Il prône l’excellence il s’entoure de médiocres. Il se dit démocrate il brave les contradictions et cultivant un pouvoir consensuel…..je peux en citer 10 millions de cas comme celle-ci quel pays le Mali. Aucun pays au monde n’a jamais reçu de combattants armés avec hospitalité en envoyant 4 ministres les rencontrer et les soutenir avec de l’argent sonnant et s’en rétorquer quelque jour …

waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 6 mois plus tôt

att a endormie les maliens pendant 10ans pour s enrichir et sont entourage il n est pas crédible

bougounika2<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 111</span>
Membre
bougounika2 111
4 années 6 mois plus tôt

Cher compatriote on voit a travers certain de vos propos que vous etes difficille ,ce ATT est l’un des meilleurs president que le mali a connu .Faites -vous une petite idee de tout ce qu’il a fait depuis le renversement de moussa.COMMENT ETAIT CE MALI ,ON AVAIT MEME HONTE DE SE DIRE MALIEN .VU QUE PERSONNE N’EST PARFAIT ,FAITE AUSSI VOTRE PART DANS LA CONSTRUCTION DU PAYS L’HEURE PAS A DES CRITIQUES, ET DITES- VOUS QUE QUELQU’UN EST ENTRAIN DE DONNER SA VIE SUR LE TERRAIN POUR QUE NOUS PUISSIONS DIRE DU N’IMPORTE QUOI DANS NOS SALLONS.MERCI

Lalumiere-Dufour<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 219</span>
Membre
Lalumiere-Dufour 219
4 années 6 mois plus tôt

Je suis entrain de rire parce que je constate que ceux qui n’aiment pas la verite’ sont tres mecontents de mes propos!I am getting under their skin!!!! Ils peuvent faire tous leurs petits jeux mais cela me laisse indifferent! JE CONTINUERAI A’ DIRE CE QUE JE PENSE ETRE LA VERITE’!!!!Dites tout ce que vous voulez dire ET APRES????? Comme on dit en Arabe, WA LA EKHAVOU OUKHBAHA!!!!!

waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 6 mois plus tôt

att est comme vous lalumiere-dufour sans fiérte

Filo<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 120</span>
Membre
Filo 120
4 années 6 mois plus tôt

En tous cas il y’a trop d’impunité, trop de corruption et trop de favoritisme depuis l’avènement de la démocratie au Mali en 1992. Seuls les détenteurs du pouvoir et leurs proches ont des privilèges.

lastus<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 134</span>
Membre
lastus 134
4 années 6 mois plus tôt

Où sont ceux qui chantaient “ATT am bè sa i nofè”??? 😆 😆 😆

simplevision<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 297</span>
Membre
simplevision 297
4 années 6 mois plus tôt
Tres bon style et bonne analyse de la situation 🙄 🙄 🙄 Cela donne a reflechir 🙄 🙄 🙄 Quelque soit Alpha … Le temps de la reforme est arrive! Tous nous sommes témoins de l’héritage laisse par le Père de la Nation Modibo Keita dont une armée digne d’un pays indépendant, des entreprises et des sociétés portant fièrement le nom: Mali. Des ecoles, des champs, des usines c’est vrai pas au top mais c’etaient des germes qui allaent grandir… Un Hotel signe de l’amitie et meme “Air Mali” …un jour…existait !!! Du respect partout … meme ici en Amerique la video ou John Kennedy attendait Modibo Keita a l’aeroport existe a You tube! Ah ouiii… Apres nous avons assiste successivement a l’heritage de Moussa, AOK puis celui d’ATT que l’on pourra pas cite ici par limitation d’espace! Questions nord… Modibo qui ne l’a jamais fait pour lui meme dans les elections.. il a mis K.O ces bandits par un ” TAKO KELEN!!!”…une belle droite en plein figure .. De 1963 jusqu’a 1992 … Nos amis ne savait plus la difference entre hazawad et nachawad! Vive le pere de la nation! et… qui pourra refroidir les coeurs des veuves et… Lire la suite »
Lalumiere-Dufour<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 219</span>
Membre
Lalumiere-Dufour 219
4 années 6 mois plus tôt

Birama Fall, le pouvoir appartient au peuple et le President de la republique est au service du peuple! ATT est un homme humble qui est tres proche de son peuple! Il est un grand democrate qui n’a jamais accepte’ d’etre affole’ par le pouvoir.Il aime son peuple et il est ouvert au dialogue. Je remarque que vous faites plusieurs accusations contre le President sans nous donner des preuves de ce que vous dites. ATT est le President de toutes les Maliennes et de tous les Maliens! Il dirige une republique constitue’e de 14 millions de personnes. Il est oblige’ de gerer des groupes ethniques/raciaux, des partis politiques et la societe’ civile qui n’ont pas toujours les memes interets,des fois, leurs interets sont contradictoires.Je vous conseille de lire PRINCIPLE-CENTERED LEADERSHIP de Stephen R. Covey pour mieux comprendre la signification de…LEADERSHIP! D’ICI LA’, JE VOUS CONSEILLE DE CESSER D’ECRIRE A’ PROPOS DE CE QUE VOUS IGNOREZ!

waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 6 mois plus tôt

vous défendez parce qu il a mit ta femme l ambassade de canada s il etait proche du peuple il devais rencontre les mercenaires a koulouba devant l opposants et les journalistes

Lalumiere-Dufour<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 219</span>
Membre
Lalumiere-Dufour 219
4 années 6 mois plus tôt

2 LIGNES!!!! 8 FAUTES!!!!!!

LAISSEZ L’AMBASSADRICE EN PAIX! JE NE LA CONNAIS PAS!

Kassin<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 4307</span>
Membre
4 années 6 mois plus tôt
Pour quoi il nous faut un Fonds National de Défense et de sécurité? La guerre au Nord de Mali, en déplaçant près de 150 000 de nos compatriotes dont la moitié dans les pays limitrophes, a propulsé notre pays au devant de la scène médiatique internationale et provoqué des réactions diplomatiques et humanitaires. “Nous allons aider à consolider l’état malien” Yayi Boni, président du Bénin et président en exercice de l’Union Africaine. “Le président Blaise Compaoré veut aider le Mali” dit le Ministre burkinabé des affaires étrangères. “Il n’y a pas de solution militaire”, Alain Juppé, chef de la diplomatie française.  “Il faut un dialogue intermalien…..la France est disponible…” poursuit M. Juppé. “l’Algérie est incontournable…” dit le ministre des affaires étrangères de l’algérie. “La crise au Mali nous préoccupe….Nous craignons une crise humanitaire” le président du Niger. La Mauritanie a fait appel à l’aide internationale pour faire face l’afflue de réfugiés maliens et le Maroc et MSF Belgique ont répondu. “Le Mali se désintègre” a écrit un chroniqueur sénégalais. Aussi sympathiques que peuvent  paraitre ces propos diplomatiques et humanitaires, ils font apparaitre, en filigrane, un pays à terre. Eh oui, mes chers compatriotes, notre Maliba est à terre aux yeux… Lire la suite »
simplevision<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 297</span>
Membre
simplevision 297
4 années 6 mois plus tôt

L’affaire n’est ni une affaire de fonds ni de budget! Allez y encore y réfléchir… 🙄

Kassin<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 4307</span>
Membre
4 années 6 mois plus tôt

Mon cher si la guerre dure 4 mois elle pourra engloutir 60 milliards (son coût journalier actuel est estimé à 500 millions de F fca) sans compte le coût des équipements et de leur renouvèlement au fur à mesure des destructions en combats. Et puis il faut recruter et mettre en conditions de combat des garnisons entières. Bref il faut prévoir un trésor de guerre et l’avenir appartient à ceux qui savent prévoir.

massakeba<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 8</span>
Membre
massakeba 8
4 années 6 mois plus tôt

Mr le journaliste, j’ai fais une très bonne lecture. La majorité des maliens pensent tout bas ce que vous dévoilez. ATT, A Té Tiègnèfo ! Il a engloutit notre pays …

koudis<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3387</span>
Membre
koudis 3387
4 années 6 mois plus tôt

😆 😆 😆 Chers futurs présidents du Mali vous voyez ??? C’est comme ça qu’ils vont parler de vous à 03 mois de votre départ du pouvoir, que c’est dur 😆 😆 😆 😆 ça me rappelle une chanson de Alpha Blondy!!!

wpDiscuz