Nominations à la Primature : Dr Hamed Sow et Bally Idrissa Sissoko dans le cabinet de Diango Cissoko

15 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le nouveau Premier ministre, Diango Cissoko vient de nommer Dr Hamed Sow et notre confrère Bally Idrissa Sissoko dans son cabinet. Si Dr  Hamed Sow est conseiller spécial du Premier ministre, l’ancien Directeur général de l’ORTM s’occupe de la communication. 

Hamed Sow

Porté le 11 décembre à la primature,  Diango Cissoko a déjà commencé à faire des nominations au niveau de son cabinet. Son choix s’est porté sur deux cadres compétents pour animer son équipe.  Il s’agit de Dr Hamed Sow nommé conseiller spécial et Bally Idrissa Sissoko chargé de la cellule de Communication.

Selon nos informations,  l’ancien Directeur général de l’ORTM a officiellement pris fonction, hier, mercredi 26 décembre. Pour son baptême de feu,  il fait partie de la délégation du Premier ministre, Diango Sissoko pour sa tournée dans la sous-région notamment au Burkina Faso,  en Côte d’Ivoire, au Bénin et au Sénégal. Journaliste chevronné, Bally Idrissa Sissoko a occupé plusieurs postes de responsabilité au niveau de l’ORTM : rédacteur en chef du journal télévisé, directeur des informations de la télévision, directeur de la télévision nationale avant d’être Directeur des prestations et marketing. Diplômé du Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’Information (CESTI) de Dakar,  Bally Idrissa a également  servi à l’Ambassade du Mali à Paris comme chargé de communication avant d’être nommé au poste de Directeur général de l’ORTM. Il a été remplacé à ce poste par Baba Dagamaïssa. Depuis lors, Bally Idrissa s’était retrouvé au chômage jusqu’à sa nomination à la primature.

Bally Idrissa Sissoko

Quant à Dr Hamed Sow,  c’est un cadre émérite, un technocrate  chevronné qui peut bien aider Diango Cissoko à relever les nombreux défis de la transition notamment l’organisation des élections crédibles et transparentes et la reconquête des régions du Nord. C’est un duo qui fera sûrement bouger le Mali.

Pour ceux qui ne le savent pas, Dr Hamed Sow est diplômé de l’Institut national des sciences et techniques nucléaires de Saclay, en France. Docteur en économie de la production, il a commencé à travailler comme ingénieur conseil puis Directeur dans deux grands cabinets d’expertise en France. Il devient ensuite le premier Africain à occuper le poste de Directeur général du Centre pour le Développement des Entreprises (CDE). Cette structure regroupe 77 Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique ainsi que 25 pays de l’Union Européenne. Il fut également  ministre de l’Energie, des Mines et de l’Eau du Mali.

Bonne chance Dr Hamed Sow et Bally Idrissa Sissoko ! 

Alou B HAIDARA

 
SOURCE:  du   27 déc 2012.    

15 Réactions à Nominations à la Primature : Dr Hamed Sow et Bally Idrissa Sissoko dans le cabinet de Diango Cissoko

  1. maiga a souma

    à mon ami bally, j’avais écrit qu’il ne doit pas se laisser faire, et voilà le résultat.
    merci du courage que tu as eu face au tout puissant dr diarra.
    saches cher ami que où que tu te retrouves c’est l’impôt du paysan qui te paie, formé par ce même impôt, tu dois travailler dans le respect strict du bien public.
    du courage, tu as encore des beaux jours devant toi.

  2. casa

    Décidément certaines pratiques ont la vie dure au Mali. Sinon comment comprendre la nomination de H SOW en tant que conseiller spécial. Voila un bonhomme qui traîne un boulet pour malversation, qui se tapait la poitrine pour être le père du PDES de ATT, qui lors de son passage dans le département de l’énergie n’a rie fait de bon (aucune réalisation). Quels conseils un tel énergumène peut il donner pour la bonne marche du pays sinon préparer le retour en force des fossoyeurs du Mali.

    • f

      Si toi tu ne l’aime cela ne veut pas dire que les autres ne doivent pas l’aimer. Il faut reconnaitre qu’il a de la qualité.

  3. diagana

    bonsoir de pu Cotonou dingo sissoko e benin moa je ve qe le malien va vite au nord pluvite :wink:

  4. Ces deux nominations à la primature ne sont rien d’autres que de la vengeance.Bally Idrissa a bénéficié de la largesse du régime d’ATT sinon il ya des cadres mille fois plus compétents que lui avant sa nomination comme DG de l’ORTM et comme chargé de communication à PARIS. Ce pays a toujours fonctionné sur sa tête.
    Pour aborder dans le même sens que KOUDIS, aucune nomination de CMD n’a été vue de bon oeil par les criminels du PDES ET FDR mais quand DIANGO fait des nominations, personne ne s’insurge et c’est ça le MALI, dommage quand même!
    C’est le même SOW qui est l’auteur intellectuel du PDES MALI sous ATT et il a montré toutes ses limites dans la gestion du Pays. Et le journaliste mendiant qualifie ces deux personnes de chevronné. J’essaye de te comprendre M. le journaliste, c’est la dignité qui te manque quand tu écrivais cet article!
    Je termine en disant que: » Les journalistes maliens (Pas tous) ont une grande part de responsabilité dans la crise que nous traversons à cause de l’hypocrisie qui assaille leur plume ».

  5. doulwahidou

    Haya comprendra sous peu qu’il a fait une erreur de casting et ça serait trot tard.
    On lui pardonnera jamais son intrusion .
    Il n’a pas compris que malgré tous les problèmes,CMD constituait un rempart

    Le cabinet de ATT va se constitué petit à petit et on comprendra tout le jeu de Dioncounda et de la CDEAO.

  6. fatz

    Encore un vieux loup qui se montre pour soi disant aider le pays! Allez-y savoir comment la carriere de Me Sow s’est terminee au Centre pour le Développement des Entreprises (CDE). Les Europeens le connaissent mieux que nous les Maliens. Bonne chance!

  7. veridique

    bravo à vous et bonne chance! :-D :-D :-D

  8. Rebel

    d’après Lavoisier sur la conservation de la matière, « rien ne se perd, rien se créée, tout se transforme. » apparemment, cela vaut et en matière politique aussi. on serait même tenter de dire, surtout ! :wink:

  9. nonalinertie

    CMD ou Django, espérons que la diplomatie malienne à Ouaga, Abidjan, Cotonou, Dakar, dans d’autres Capitales africaines ou mondiales, nous aidera rapidement à réunir :
    – LES 200 MILLIONS DE DOLLARS,
    – LES APPUIS AERIENS,
    – l’opérationnalisation d’un système de RENSEIGNEMENT FIABLE AVEC LES NOMADES,
    – ET LA MISE EN PLACE DE BRIGADES D’AUTODEFENSE ENCADREES PAR L’ARMEE DANS TOUS LES VILLAGES ET VILLES DE LA LIGNE DE FRONT. Sinon, Django sera CMD. Et les sites dégarnis continueront d’être la proie idéale des bandits armés, comme aujourd’hui, comme aux derniers jours d’ATT…

  10. cisko

    Ce n’est pas une question de qui est neuf ou qui ne l’est pas. C’est tout simplement dommage de renverser un homme et de permettre à son système de se remettre en selle. L’espoir de saisir l’opportunité pour redresser le pays se meurt à petit feu….

  11. koudis

    A chaque fois que CMD nommait un de ses proches ou un ancien cadre, on disait qu’il restaurait l’ancien régime… Comment on interprétera ces nominations nos amis journalistes ??? Qui est nouveau dans ce pays ??? Qui est neutre dans ce pays ??? Nous sommes tous venus de quelque part dans ce pays, nous sommes tous des parents, cousins et amis… Bonne chance à vous pour vos promotions … :wink:

    • Sambpu

      Merci Koudis!Tu m’as ôté la parole de ma bouche! »Quand on veut noyer
      son chien on l’accuse de rage »: tel fut le cas de CMD qu’on a traité de tous les maux!Le peuple malien va vite se rendre compte que Django(que j’aime beaucoup)n’est pas mieux que CMD.L’avenir nous jugera. :wink:

  12. Pétit à pétit le cabinet de ATT se reconstruit, Diango sécrétaire général de la présidence et Hamed SOW ministre puis conseiller spécial. Vous risquerez de partir plus vite que l’équipe DMD.