Convention pour la Renaissance Faso Gnetaga : « Le laxisme des autorités a conduit le pays à l’incivisme, et à l’injustice intégrale », dixit Ousmane N’Diaye 

0

La Convention pour la renaissance « C.R Faso Gnetaga » a fêté son deuxième anniversaire le dimanche dernier dans la salle Meru Ba de Ségou. L’évènement s’est marqué par un méga meeting animé par le tonitruant  ex-secrétaire général du lycée Cabral de Ségou et non moins secrétaire général du parti  « C.R Faso Gnetaga », Ousmane N’Diaye qui regrette  que le laxisme des autorités ait conduit le pays à l’incivisme, et à l’injustice intégrale.

D’entrée de propos, le secrétaire général du parti C.R Faso Gnetaga, Ousmane N’Diaye (dont le parti n’a que deux ans) s’est dit toujours fidèle à son projet de conquérir le pouvoir  et de le faire exercer par le peuple. « Autrement dit, faire échec au mouvement démocratique épuisé et sans réel espoir », a-t-il lancé.

« En ce qui concerne la gestion des affaires publique, il dira que depuis une génération, le mouvement démocratique a montré toutes ses limites et estime et a perdu la confiance du citoyen », a-t-il déploré.
 « Face à un gouvernement incompétent qui succède à un autre, une assemblée nationale sans mission, nous nous retrouvons dans un Etat piégé. Le laxisme a conduit le pays à l’incivisme, et à l’injustice intégrale », a dénoncé Ousmane N’Diaye.

A l’en croire, le problème de fichier électoral qui oppose l’Etat à certains partis politiques est un faux débat, l’essentiel est la bonne organisation des élections en 2012.

Par ailleurs, il a invité l’Etat à rapidement s’occuper de ses ressortissants résidents à l’étranger en cas de problème pour que le calvaire vécu par certains de nos compatriotes vivant en Côte d’ivoire et en Libye ne se reproduise plus.

Pour lui, la lutte contre la corruption n’a été qu’un échec. Avant de regretter le chômage, la crise scolaire, le favoritisme,  l’impunité, le manque de repère pour la nouvelle génération…
A ces maux, il s’ajoute, selon lui, l’incapacité des partis politiques à pleinement jouer leur mission dans l’édification nationale.

A noter que le comité central du parti est à pied d’œuvre pour le premier congrès de la convention prévu du 24 au 25 septembre prochain à Sikasso où le parti investira son candidat pour la  présidentielle de 2012. La cérémonie a été aussi marquée par la visite de courtoisie rendue aux notables, chefs religieux et traditionnels de la cité des Balanzan.
Aliou Badara Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER